Ça y est, c’est l’été, ce qui signifie que l’heure des cocktails et des organisations foireuses de vacances entre copains a sonné. Et souvent, le plus relou quand tu planifies tes vacances, c’est de trouver un ou plusieurs avions pour t’envoler vers la destination de tes rêves, mais ça, c’était avant qu’on t’explique que l’avion c’est le MAL.

1. L'avion pollue 50 fois plus que le train

Selon l’agence européenne de l’environnement (AEE)*, un passager en avion émet 285 grammes de C02 sur un kilomètre, contre 158 grammes en voiture et seulement 14 grammes en train. De nombreux Français se sont déjà mis en grève contre l’avion, quitte à annuler leurs vacances.

2. Ça fait puer de la gueule

Triste mais vrai, la trop grande quantité d’air sec de la cabine engendre une bonne déshydratation si on ne boit pas assez d’eau. Et qui dit déshydratation dit très souvent mauvaise odeur buccale.

3. On va connaître de plus en plus de turbulences, ces mini crises cardiaques du quotidien

De manière générale, même si elles sont parfaitement normales et inoffensives, c’est jamais agréable de se sentir secoué dans tous les sens en pleine altitude. Le problème, c’est que plus la pollution et l’élévation du taux de dioxyde de carbone dans l’air sont importants, plus il y aura de turbulences. Je vous laisse imaginer l’ambiance dans les avions en 2030.

4. À cause des risques de thrombose veineuse profonde

Communément appelé « syndrome du hublot », dû au fait que les passagers de ce côté ont beaucoup moins d’opportunités de se balader dans les allées, ce risque est bel est bien présent. Du coup on se retrouve dans l’obligation de porter des bas de contention bien chiants et bien dégueulasses.

5. Un simple nez bouché peut finir en traumatisme à cause de la pressurisation de l'air

Ou pire : une OTITE.

6. Tu peux finir seul, abandonné si tu t'endors pendant le vol

Penser, qu’une fois que l’avion est posé, tout est mis en place pour que rien ou personne ne soit oublié dans un avion, c’est mal penser. Il y a peu de temps, une passagère d’un vol AirCanada s’est réveillée seule, dans le noir absolu, dans un avion visiblement éteint donc froid qui plus est. Ton nouveau pire cauchemar.

7. Les pleurs de bébé sont plus fréquents en avion

C’est connu : le changement de pression atmosphérique provoque des douleurs aux oreilles très désagréables, d’où le besoin de bailler ou manger un chewing-gum. Figurez-vous que ces douleurs sont beaucoup plus prononcées chez les bébés car la trompe d’Eustache, canal reliant l’oreille au pharynx, n’est pas tout à fait développée. Ce qui augmente donc considérablement tes chances de passer un très mauvais vol si tu as oublié tes bouchons d’oreilles.

8. Selon les statistiques, 55% des personnes qui prennent l'avion connaitront des émotions exacerbées

Vous vous demandiez pourquoi vous étiez aussi tristes de quitter Toulouse alors que vous vous êtes fait bougrement chier ? Ne cherchez pas plus loin : stress + déshydratation + manque d’oxygène = haute sensibilité en plein vol. Ceci dit, on a rencontré aucune sensibilité particulière dans les trains jusqu’à présent.

10. Parce que tu t'emmerdes à confectionner toute une valise tout ça pour qu'on te la vide sur les tapis roulants

Les fouilles à l’aéroport peuvent être fatales pour tes petites robes en soie fraîchement repassées ou encore pour l’ours en peluche de ton fils qu’il faudra déchirer au couteau pour s’assurer qu’il n’y a pas 7 kilos de cocaïne dedans. C’est moche.

Je compte sur toi Michel.

Sources : thetravel, PlaneteSanté