Les races de chien ont leur origine, leur explication. Mais on pourra déployer tous les trésors de rhétorique que l’on voudra, rien ne pourra justifier l’existence de cette horreur que l’on nomme teckel, rien. Bien sûr, toutes les races de chiens ont leur défaut quand on est un peu honnête. Mais aucune ne cumule autant de tares que ce pauvre teckel qui n’a pas demandé à vivre ni à aller chercher la baballe.

1. C'est l'animal le plus laid de la création

Une véritable horreur. A poil long, on dirait un clochard serbe ; à poil ras, un militaire albanais ; à poil dur, on dirait une saucisse à poil dur. C’est une horreur. Avec gros cul, toutes petites pattes et museau trop long. Une créature de cauchemar.

Crédits photo (creative commons) : Tony Alter from Newport News, USA

2. Ca a des dents tellement puissantes que ça peut te broyer la main

Le truc a été fabriqué de cette taille pour bouffer des couilles de sangliers. Autant te dire que ta petite main ne fait pas le poids par rapport à des couilles de sanglier.

3. Tu auras honte en le sortant

Et tu seras obligé de le sortir parce que sache que cette affreuse chose est tellement stupide qu’elle est incapable de se retenir et finira fatalement par pisser partout chez toi si tu ne l’emmènes pas au dehors. Et là, le drame : les regards des passants, effarés de constater que tu te trimbales un teckel, te jugeant en silence ou te jetant carrément des canettes de coca du caniveau sur la tronche.

4. Ça pue de la gueule

Une putréfaction. A croire que les teckels gardent au fond de leur gorge tous les cadavres de ceux qui ont oeuvré pour sélectionner génération après génération des spécimens à reproduire pour créer de toute pièce de Frankenstein canin qu’est le teckel.

5. C'est allemand

Et n’en déplaise à tous les hérauts de la construction européenne, les Allemands ne nous ont pas apporté QUE des choses bien au cours des siècles passés. On parle bien sûr de la saucisse allemande dégueue et pas du tout de la deuxième guerre mondiale, rangez vos points Godwin.

6. Tu peux même pas t'en servir pour isoler les pièces parce que ça bouge

A la limite si tu pouvais calfeutrer une porte avec ton teckel, pourquoi pas ; mais cet imbécile de chien te suit partout et refuse de faire rempart entre le courant d’air et ton appartement. A moins de clouer ses pattes au sol, évidemment, mais dans ce cas c’est de la souffrance animale et on cautionne pas.

7. C'est très très très très très très très affectueux

Ca te colle absolument partout. Tu manges, tu as un teckel qui chouine derrière toi. Tu dors, tu as un teckel qui essaie de monter sur le lit avec ses mini pattes. Tu fais à bouffer, tu as un teckel qui joue au ninja derrière toi pour essayer de choper ta bouffe. Même quand tu vas au chiottard le teckel t’attends devant en couinant.

8. Ca bouffe les faisans et ça déclenche des guerres

Guillaume II avait pour habitude de se balader partout avec ses teckels. Or, un jour, Guillaume II se rendait en Autriche pour rencontre l’archiduc François-Ferdinand et hop les teckels se sont mis à bouffer tous les faisans dorés du parc de François-Ferdinand. Malaise en diplomatie.

9. C'est pas un chien, c'est une saucisse

Tu te verrais adopter un saucisson toi ?

10. Teckel est l'anagramme de Guy Georges

Un mec pas vraiment « bien sous tous rapports ».

Fuyez les teckels, parole de connaisseur.