une-printemps
Crédits photo (creative commons) : pixabay

Alors que l’hiver range tranquillement sa neige et son verglas en attendant l’année prochaine, le printemps débarque en fanfare, prêt à nous pourrir la vie avec son cortège d’horreurs. Le printemps est définitivement la pire période de l’année, celle à laquelle on cracherait bien au visage si on pouvait.

  1. On change d'heure
    Le printemps commence par un équinoxe, et à chaque équinoxe on change d’heure. Le changement d’heure du printemps fait mal puisqu’on avance d’une heure. Ou on recule ? On avance non ? Attendez là normalement il est... Enfin quoi qu’il en soit on dort une heure de moins, et il nous faut une bonne semaine pour nous en remettre.
  2. Les parcs sont surpeuplés
    Dès le premier rayon de soleil, des milliers de citadins fatigués d’être entassés dans les transports en commun se ruent dans les parcs des grandes villes pour s’allonger dans l’herbe. Les parcs sont surpeuplés, on ne voit plus la pelouse et les espaces verts deviennent des espaces peau.
  3. Et les terrasses aussi
    Au même titre que les parcs, les terrasses sont prises d’assaut. Dès qu’une place se libère, quelqu’un se jette sur la chaise vide (en vous bousculant au passage sinon c'est pas drôle), tout content de pouvoir payer son Spritz dégueu 12 euros. Vive la vie.
  4. La météo fait des siennes
    Au printemps, le soleil revient, mais la météo est encore indécise, le soleil n’est pas tous les jours au rendez-vous. Une seule chose est certaine, c’est que dès que vous serez coincés au boulot, il fera beau. Un certain Claude François, célèbre chercheur en météorologie, disait même "C’est quand on est derrière les carreaux, quand on travaille que le ciel est beau".
  5. C’est la saison des amours
    Les oiseaux chantent, les arbres sont en fleur... Comme la nature fait bien les choses, tous les êtres vivants profitent du printemps pour se reproduire. Tous sauf vous. Pendant que les amoureux se promènent en se donnant la main vous fulminez de jalousie, seul sous la couette dans votre pyjama intégral.
  6. Les vêtements raccourcissent
    Comment profiter de la saison des amours quand on sort de l’hiver, des raclettes, des tartiflettes et de la cuisine au beurre en général. Il fait trop chaud pour cacher son embonpoint sous des doudounes, il est temps de sortir vos vêtements d’été, et vous ne tenez plus dedans.
  7. Le grand nettoyage de printemps
    Plusieurs mois d’hibernation se terminent, il est temps de trier ses vêtements, tout ranger, tout classer, tout nettoyer, passer la serpillière, faire les carreaux, les poussières, et d’ouvrir les fenêtres en grand, pour que tout soit dans le même état qu’avant en moins d’une heure. Bref, il est temps de bien se faire chier.
  8. Le pollen est un poison
    Une partie de la population souffre d’un mal terrifiant : l’allergie au pollen, ou rhume des foins comme dit mamie. Chaque microscopique grain de pollen est pris par leur corps comme la plus terrible des agressions. S’ensuivent des dizaines d’éternuements par jour, les yeux rouges et gonflés, et parfois même de l’asthme. Ils sont épuisés, et les médicaments leur donnent envie de dormir. Le printemps est méchant, c'est la seule explication.
  9. Le retour des insectes
    Ils nous avaient foutu la paix quelques mois, on n’y pensait même plus, et un beau jour les insectes sont partout. Les mouches, les guêpes, les bourdons... Puis l’équipe de nuit, les moustiques, les papillons de nuit, et tout ce qui ira se coller à votre lampe si vous oubliez de fermer la fenêtre. Les plus sadiques viendront même voler tout près de votre oreille toute la nuit.
  10. Les jours fériés de mai tombent un dimanche
    Les ponts du mois de mai sont le seul lot de consolation du printemps. Sauf qu’en 2016, on se les met derrière l’oreille, le 1er et le 8 mai tombent un dimanche. Le printemps 2016 est peut-être l'un des pires.

Vivement l’été.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :