Crédits photo (creative commons) : FaceMePLS

Attention, top méchant. S'il est un genre qui se la raconte pas mal, c'est bien le jazz manouche : un style musical bloqué dans les années 1930 qui ressassent sans cesse les mêmes thèmes, qui se présente comme le repaire des plus virtuoses manieurs de manche et qu'on n'a pas le droit de critiquer sous peine de passer pour un inculte lobotomisé au R'n'B et au rock d'adolescent. Le jazz manouche peut être insupportable, comme tous les autres style. Même un peu plus.

  1. C'est toujours pareil
    En 80 ans, le jazz manouche n'a connu aucune évolution, et tout le monde reproduit plus ou moins ce que Reinhardt et Grappelli ont mis au point : une rythmique rapide et des solos comme s'il en pleuvait. Si le rock avait fait pareil, on irait encore voir en concert des sosies d'Elvis et des reprises de Chuck Berry.
  2. C'est un genre popularisé par un guitariste à qui il manque deux doigts, ce n'est pas bien sérieux
    C'est un peu comme si le cubisme avait été lancé par un peintre nul en géométrie ou que le record du 100 mètres était détenu par un type avec une jambe.
  3. C'est un repaire d'instrumentistes qui se la jouent un peu
    Oui, des instrumentistes, pas des musiciens. Parce que là, on ne parle plus d'art, mais de performance athlétique. Des manches de guitare remontées à la vitesse de l'éclair et des gens qui applaudissent en plein milieu d'un morceau parce que le solo est fini, ce n'est pas de la musique, c'est du sport.
  4. C'est quand même, globalement, n'importe quoi au niveau harmonique
    Si vous êtes guitariste débutant et que vous galérez pour apprendre les gammes, pas de problème! le jazz manouche est fait pour vous : toutes les notes rentrent, plus ou moins, dans une gamme. Faites n'importe quoi le plus vite, on trouvera ça "audacieux". Bien joué.
  5. C'est de la musique d'ambiance
    Dans un bar de la rive gauche à Paris, un verre de vin à la main, entre gens très bien, on peut se surprendre à apprécier un fond sonore de jazz manouche. Mais on peut aussi apprécier la présence d'un bol de cacahuètes. Ça vous situe le niveau de ce genre musical. Dans un ascenseur, c'est pas mal, aussi.
  6. C'est encadré par des règles complètement débiles
    En théorie, on ne peut pas faire d'accords barrés dans le jazz manouche. Pourquoi? Parce que Monsieur Reinhardt s'est bousillé deux doigts dans un incendie de roulotte, et qu'il ne pouvait plus les faire. Les pianistes de soul n'auront désormais plus le droit de regarder leurs doigts à cause de Stevie Wonder et il sera interdit de faire un album de rock après 27 ans, en hommage aux anciens.
  7. C'est une musique qui donne lieu à des concerts qu'on ne souhaite à personne
    Au milieu d'un jardin botanique, un après-midi, sur une chaise verte en ferraille posée sur du gravier, vous écoutez deux mecs de 50 ans qui semblent faire un "battle", assis sur scène, pour déterminer lequel va le plus vite. Si vous deviez choisir entre ça et passer une heure chez le dentiste, vous prenez quoi?
  8. C'est un style de guitare qui a développé une technique pour aller encore plus vite
    On se foutait de la gueule d'Yngwie Malmsteen qui creusait ses Stratocaster pour gagner en vitesse, les guitaristes de jazz manouche appliquent la technique dite "du marteau", avec le poignet cassé, pour descendre les gammes (?) à 100 à l'heure sans prendre le temps de jouer chaque note avec un peu de feeling.
  9. C'est un style qu'en fait, personne n'écoute
    9 amateurs de jazz manouche sur 10 ne connaissent que le thème de "Minor Swing" de Django Reinhardt. Ce sont souvent les mêmes qui adorent le tango et qui ne connaissent que l'air de "La Cumparsita".
  10. Ce n'est, finalement, QUE la musique de Django Reinhardt
    Parce que les vrais amateurs de jazz manouche n'écoutent pas Thomas Dutronc mais seulement Django (et éventuellement, pour les plus ouverts d'esprit, des reprises de Django). Doit-on vraiment créer un style sur la base d'un seul musicien? Allons-y, Johnny Winter a initié le blues-rock albinos et créons des bacs "Chanson à bonnet péruvien" à la FNAC avec seulement des disques de Manu Chao et des reprises de Manu Chao.
  11. (bonus) Globalement, ça manque de gonzesses
    On n'avait pas fait gaffe, mais c'est vrai que ça sent le bonhomme là dedans. Heureusement que les sympathiques participants d'un forum glosant sur cet article l'ont rappelé (merci les mecs).

Et vous, vous aimez la musique ou le jazz manouche ?