une_soiree_stop

Crédits photo : Topito

Se la coller jusqu'à 6h du mat et rentrer chez soi à pied après avoir fait un détour par le Kebab, c'est sympa quoi, deux ans. Mais sérieusement les mecs, comment on arrive à trouver ça encore attractif au bout de la dix millième fois, je ne comprends pas. Je ne comprends pas mais je ne juge personne, j'ai présentement la gueule de bois, un top à écrire et des partiels à réviser, et je ne suis que regrets. Ensemble, prenons de bonnes résolutions.

  1. Parce que tu ne supportes plus la vodka
    Ni le whisky, ni la tequila ni quoi que ce soit qui ne soit pas un bon petit Bordeaux. Passé un certain âge, tu es passé.e par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel des cuites possibles et chaque alcool te rappelle douloureusement une ambiance et un vomi différent. L'éthanol cheap et sucré n'est plus pour toi, il faut l'accepter.
  2. Parce que tu manges trop, beaucoup trop
    A priori quand tu débarques tu es déjà passé par la case dîner, qui s'est bien sûr résumée à un bon plat de pâtes en vitesse. Mais des personnes mal intentionnées ont quand même cru bon de ramener des chips, des pringles et du saucisson, dont tu vas t'empiffrer goulûment entre deux gorgées de whisky coca et avant de lever joyeusement les deux mains quand quelqu'un demandera qui veut de la pizza. Ça valait le coup de bouffer des endives à midi, bravo.
  3. Parce que tu n'as plus de thune
    Tu as beau te serrer la ceinture au quotidien, le toi bourré est un gouffre financier. Tu engloutis les pintes et paquets de clope à 10 balles, régales des tournées à qui veut, prends le taxi pour faire deux mètres, cèdes à la vue du kebab à l'autre bout de la rue et fais la fortune des vendeurs de roses parce que leur petit serre-tête Minnie lumineux, là, il irait super bien à ton pote.
  4. Parce que c'est toujours les mêmes conversations
    Dire bonjour aux gens, parler de la dernière soirée où vous vous êtes vus, de l'affiche que l'un d'entre vous s'est tapée et rigoler tous ensemble. T'as bien essayé de lancer des petits débats de société mais soyons honnête passé trois grammes ton éloquence te fait défaut, tes interlocuteurs ne t'écoutent plus, et de tu as une fâcheuse tendance à casser la gueule des gens qui ne sont pas de ton avis.
  5. Parce que c'est hyper crade
    Les soirées, c'est salissant. Sur le moment, tu captes pas trop, mais repense à tous ces lendemains où tu te réveilles encore habillé.e comme la veille, le t-shirt tâché de bière et les cheveux qui dégagent un vieux relent de clope. Attends de voir les marques de semelle noires sur tes tennis et le trou de clope dans ton pull pour te mettre à pleurer. Et si par dessus le marché tu as eu la bonne idée d'héberger la fête, tu découvriras au cours de tes dix heures de ménage que quelqu'un a vomi derrière tes rideaux.
  6. Parce que c'est dangereux pour ta vie
    D'abord tu n'es pas à l'abri de te casser la cheville le soir même en essayant de danser sur un podium bondé. Puis de prendre la voiture saoul.e, imbécile que tu es, avant de quéquette sans protection parce que yolo. Et étant donné que tu as passé 5 minutes dans le fumoir, tu peux ajouter à tes futurs problèmes de cirrhose et de cholestérol un bon vieux cancer des familles.

  7. Parce que tu as honte de toi le lendemain, systématiquement
    Tu vois, ces souvenirs qui rejaillissent en flash alors que tu comates tranquillou devant les Anges ? Et la honte qui te dégouline dessus instantanément quand tu réalises que tu as appelé ton boss six fois, mordu jusqu'au sang le mec d'une pote pour des raisons qui te sont encore floues et dragué avec insistance une personne qui, avec le recul, ne semblait pas intéressée du tout. Pourquoi tu t'infliges ça.
  8. Parce que la gueule de bois
    Qui semble avec l'âge avoir développé une résistance solide au Doliprane, en plus de mieux tenir sur la longueur (généralement vers 22h le surlendemain tu te sentiras un petit peu mieux). Si encore on parlait de bonne grosse fatigue qui t'empêchait juste de faire un footing ou d'aller en cours, on s'accommoderait. Mais non, comme ton cerveau desséché te fait souffrir le martyre tu peux dire adieu au doux sommeil réparateur, et ton bidon retourné t'interdit formellement de boire ou manger avec un peu trop d'enthousiasme sous peine de rendre tout son contenu d'un coup. En gros il ne te reste plus qu'à attendre la mort.
  9. Parce que ton weekend est trop court
    Et s'annonce merveilleusement ensoleillé. Si tu étais quelqu'un de sain, avec une volonté de fer, tu pourrais t'offrir le luxe d'une journée de 16h rythmée par un réveil délicieusement facile à 8h30, un footing au bord de l'eau, un brunch, une expo, un café avec tes meilleurs amis (avec qui tu tiendrais des conversations censées), des cours de pâte à modeler tiens et un petit dîner fait-maison dont tu nous dirais des nouvelles. Ca claque quand même plus que tes 24h passées sous la couette avec ton ordi et une casserole de pâtes sous le bras.
  10. Et qu'il s'agirait de donner un sens à ta vie
    Pendant que toi tu fais la java (oui, la java) trois soirs par semaine (je dis ce que je veux) , il y a des gens qui montent leur boîte, sauvent des vies ou décrochent un prix Nobel. Et on te rappelle que ça fait cinq ans que t'as essayé de te mettre à la guitare en vue de devenir rock star et que tout ce que tu sais nous pondre c'est encore que l'intro de Smoke on the water. Si tu ambitionnes d'avoir autre chose pour épitaphe sur ta tombe que "A Gégé qui savait s'ambiancer", il va falloir remonter ses manches, mon petit.

Allez, pose ce verre et file te coucher.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :