Vous avez votre petite attestation pour sortir pendant le confinement ? Vous l’avez bien remplie avec votre petit nom, votre petite date de naissance, votre petite adresse, la petite date et la petite heure de sortie prévue ? Eh bien c’est bien. Et on espère que c’est pour des bonnes raisons que vous sortez de chez vous. Car ce n’est pas le cas de tout le monde et la police, qui a même installé un tchat exprès pour répondre aux questions des citoyens, est assaillie de questions bêtes lors de ses contrôles aléatoires. Ça fait marrer mais c’est presque triste.

1. "Est-ce que vous avez accès au cours de la Bourse ? Parce que je voudrais savoir si c'est le moment pour vendre des actions."

Réponse probable : Non.

Une meilleure réponse : « Oui ! Misez tout sur Eurotunnel ! Ça va repartir ! »

2. "Est-ce que vous pourriez appeler ma mère pour lui dire que je ne pourrais pas aller chercher mon assiette de soupe ? Parce qu'elle ne veut pas comprendre !"

Réponse probable : Non.

Une meilleure réponse : « On se parle d’une soupe à quoi ? Parce que si c’est une soupe faite avec des tomates étrangères, ça peut aller chercher dans les dix ans de prison. »

3. "Ma machine à laver est en panne. Comment puis-je faire pour la réparer ?"

Réponse probable : Débrouillez-vous.

Une meilleure réponse : « Alors attendez vous me dîtes que c’est quoi ? Une Whirpool ? Vous avez vérifié l’arrivée d’eau dans le tambour ? Attendez, montrez-moi les photos. Oui, c’est ça, à mon avis c’est un problème avec le siphon d’arrivée d’eau, il doit être encrassé. Vous avez du bicarbonate de soude ? Ça résout tout, le bicarbonate de soude. »

4. "Je peux aller faire un tour avec ma voiture s'il vous plaît ? J'ai peur que la batterie se décharge."

Réponse probable : Non.

Une meilleure réponse : « Ok, mais vous m’emmenez et on met Nostalgie à fond ! »

5. "Est-ce que je peux aller faire les courses avec ma femme puisqu'elle n'a pas de permis ? Seul, c'est pas possible, c'est elle qui s'occupe de ça d'habitude."

Réponse probable : Non, il faut que vous y alliez seul.

Une meilleure réponse : « Attendez c’est moi qui fais la popote à la maison, je vais vous guider dans le supermarché. »

6. "Mon livreur de pizza est dehors, est-ce que je suis autorisé à lui ouvrir ?"

Réponse probable : Oui.

Une meilleure réponse : « Oui, sauf si c’est une hawaïenne que vous avez commandée. »

7. "Est-ce que j'ai le droit d'aller faire du piégeage de ragondin ?"

Réponse probable : Non.

Une meilleure réponse : « Vous aussi vous êtes passionné de piégeage de ragondin ? Vous savez que j’anime une communauté à ce sujet ? Que diriez-vous de venir dîner un mercredi soir à la fin du confinement ? »

8. "Je peux aller tondre la pelouse chez ma mère, à trente kilomètres ? J'ai peur qu'elle soit bientôt trop haute"

Réponse probable : Non.

Une meilleure réponse : « Putain, je savais que le gouvernement avait oublié un cas de force majeure sur cette attestation mais je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus. Patrick ! Tu peux appeler Edouard Philippe pour lui dire qu’il faut rajouter une case « Pelouse pas entretenue » dans la liste des impératifs de première nécessité ? »

9. "Je suis confiné avec ma copine depuis quelques jours et je voudrais savoir si je pouvais aller me confiner ailleurs."

Réponse probable : Non.

Une meilleure réponse : « Vous savez, si j’étais vous, je miserais tout sur le dialogue et la communication non violente. Ça peut tout résoudre de s’exprimer, de laisser parler ses sentiments. Moi, à votre âge, je vivais avec une femme formidable mais qui était très différente de moi. Elle était passionnée par le piégeage de ragondin alors que moi, ça me passait par dessus la tête. Et aujourd’hui encore, je regrette de n’avoir pas fait un pas vers elle, de ne l’avoir jamais accompagnée au petit matin installer ses pièges, vous voyez ? Parce que la vie, la vie ça passe, ça file, même et on se dit… Monsieur ? »

A ce sujet on vous livre toutes nos astuces pour survivre en couple pendant le confinement. Un top utile. Salutaire. Un top de première nécessité.

10. "Une chauve-souris s'est coincée dans le grillage de mon jardin. Que dois-je faire ?"

Réponse probable : Rien.

Une meilleure réponse : « Vous avez votre brevet de taxidermie ? Ça peut aller chercher dans les 200, les 300 euros une belle chauve-souris empaillée. »

11. "Est-ce que je peux aller chez une amie pour emmener son fils à l'école ?"

Réponse probable : Non. Et y’a pas école.

Une meilleure réponse : « C’est le moment d’avouer que cet enfant est votre enfant et que vous menez une double vie depuis des années. »

12. "Après mon divorce, j’ai réussi à retrouver quelqu’un. Mais il habite à 25 kilomètres de chez moi. Comment faire avec le confinement ? Rien ? Mais on s'aime !"

Réponse probable : Non, le principe du confinement, c’est qu’on bouge pas.

Une meilleure réponse : « Ralentis. Désir ou amour ? Tu le sauras un jour. »

13. "Est-ce que mon mari peut aller passer le weekend chez sa maîtresse comme d'habitude ?"

Réponse probable : Non.

Une meilleure réponse : « Puisqu’on vous dit qu’il n’y a pas école. »

14. "Un inconnu a caressé mon cheval. Risque-t-il de l'avoir contaminé ?"

Réponse probable : Non.

Une meilleure réponse : « Si votre cheval est en détresse respiratoire n’appelez PAS le 15. »

15. "J’ai mangé des nems hier soir, est-ce que je dois m’inquiéter ?"

Réponse probable : Non.

Une meilleure réponse : « Merde. Le mec a mangé du pangolin. On peut rien pour vous, monsieur. Notre conseil, là, c’est de rester seul en attendant votre transformation en pangolin. »

Le racisme anti-asiatique, stop.

On dirait les criminels débiles qui appellent la police après leur meurtre.

N’appelez pas pour rien, de grâce. Et encore moins le numéro vert du gouvernement.

Sources : Le Telegramme, France 3 Pays de la Loire, Actu.fr