Les prédictions de Nostradamus se sont pour beaucoup réellement passées. Et il n’est donc pas étonnant de voir qu’il a également prédit l’épidémie de coronavirus. Mais ça va plus loin : il a prédit pour ainsi dire chaque étape de cette épidémie et jusqu’à sa fin, que nous vous laissons découvrir en fin de top.

1. "Lor l'an maudyt do dois vinages, vyl mal ao nom da cervoise fera bière aos homes" - Prophétie n°34 - premier alinéa - 1557

« En l’an maudit des deux vins, un mal affreux portant nom de cervoise mettra les hommes en bière. »

Vin-Vin : il s’agit bien de l’an 2020. Nostradamus prévoit aussi que le mal dont il parle portera un nom de bière et fait, sans le vouloir, un jeu de mots à travers le temps. Puissant.

2. "Laou loyn le monde s'esveille, escappée deu l'oisel de nuyt, la pefte noivelle gagnera les constrées lyvres" - Prophétie n° 34 - alinéa 3 - 1557

« Là où le monde s’éveille, échappée de l’oiseau de nuit, la peste nouvelle gagnera les contrées libres. »

Là où le monde s’éveille… Le pays du soleil levant ? Quant à l’oiseau de nuit, il fait bien sûr référence à la chauve-souris à qui on attribue la contamination humaine. Quant à la peste nouvelle et aux contrées libres, inutile de vous faire un dessin.

3. "Por faÿte de l'asme esviter, de becques de canarts les fols visages s'afublent."- Prophétie n° 34 - alinéa 7 - 1557

« Pour éviter la faillite de l’âme, les masques s’affubleront de becs de canard. »

Ici, outre l’image très parlante du bec de canard auquel les masques s’apparentent, c’est bien cette notion de masque qui est intéressante : ce ne sont pas les visages mais les masques qui s’affublent desdits becs, ce qui signifie qu’un simple masque de chirurgien devra évoluer.

4. "Quelsques lunoisons sufisent aux becques por defauser. Lor, nostre monde rapetici sans eschapoir devÿnt sarque por troy uitanes." - Prophétie n° 34 - alinéa 8 - 1557

« En quelques lunaisons les becs feront défaut ; lors, notre monde se rétrécira pour devenir cercueil scellé durant trois huitaines. »

Annonçant la pénurie de masques, Nostradamus prévoit également le processus de quarantaine, décrivant le rétrécissement du monde en espace scellé, pour trois huitaines, soit 24 jours.

5. "Estrant por rebour d'eschemin de Marc Pol nao fesdales royams, lou connils vorera e plasgue multiplica." - Prophétie n° 34 - alinéa 6 - 1557

« Entrant à rebours du chemin de Marco Polo dans nos royaumes, le loup dévorera les lapins et la peste se répandra. »

Le chemin inverse de Marco Polo, c’est bien celui qu’a suivi le coronavirus : de la Chine jusqu’en Italie, puis en Europe. Le loup qui dévora les lapins, c’est bien sûr le virus qui se répand dans nos organismes.

6. "Desfroy vant parail destyn, l'om fomenstera vastes foys en somvres mascinances..." - Prophétie n° 34 - alinéa 17 - 1557

« Effrayé par pareil destin, l’homme fomentera de nombreuses croyances en quelque sombres machinations… »

Il est impressionnant de voir à quel point Nostradamus est complet dans ses prédictions : là, il annonce très clairement l’avènement des théories du complot autour du coronavirus qui fleurissent depuis le début de l’épidémie.

7. "Al terau terré, daventur avondances vendraient far falt, l'om reclvs moult proivayance accumul" - Prophétie n° 34 - alinéa 15 - 1557

« Craignant que d’aventure, l’abondance ne vienne à manquer dans son antre, l’homme reclus accumulera les ressources en prévoyance. »

Pénuries dans les magasins ? Nostradamus l’avait prévu. S’il ne parle pas précisément du papier-toilette, force est de constater qu’il avait décrit assez précisément les grands étals vides.

8. "Maldi por queste plasgues aspres d'altres, fiel cohorte d'once al secrest bastera." - Prophétie n° 34 - alinéa 21 - 1557

« Maudite par cette plaie après d’autres, une fière cohorte de onze combattra en secret. »

Là, c’est sans doute le moment le plus troublant. « Une fière cohorte de 11 maudite par cette plaie après d’autres »… Comme les joueurs du PSG, maudits des dieux ? Tenus de combattre « en secret », c’est-à-dire à huis-clos contre leurs adversaires de Dortmund ? Troublant, pas vrai ?

9. "Serfs y puÿssants enselve, conseils i mestres clostrés, lo marcat esfraÿ pleyant gales y foyant." - Prophétie n° 34 - alinéa 23 - 1557

« Serfs et puissants ensembles, conseillers et maîtres cloîtrés, le marché effrayé pliant les gaules pour fuir. »

Et c’est vrai : des ministres, des députés, des préfets, des conseillers du président sont touchés, de même que des anonymes. Le virus abat les barrières sociales et le marché ne voit pas ça d’un bon oeil : le krach n’est-il pas annoncé ?

10. "A fins do mal, om constan altres omes, oylera moult cors ioves e moult prou cors viels ; moult bruÿt por nefles."

« Quand s’éteindra le mal, l’homme, comptant les autres hommes, verra de nombreux corps jeunes et presque autant de corps vieillis ; beaucoup de bruit pour rien. »

Et au final, tout se passera bien si on ne panique pas.

Il va évidemment de soi que toutes ces citations sont des immenses conneries que je viens d’inventer pour m’amuser.