V pour vraiment vide. Verrines de vague à l’âme pour verdure absente, vallée mortes, versants creux. Mon avis, c’est qu’il vaut mieux viser les villes en L pour laver l’ennui. Vade Retro Vélizy, tu ne vaux pas un tableau de Vermeer, ni de Van Gogh. Les Français sont des veaux, avise-t-on : en vrai, ils vivent où ils le peuvent.

1. Vesoul

Viva Vesoul, hors des vignes de la Bourgogne pas loin et qui se vide de ses invités depuis les années quatre-vingt. Vroum voum font les voitures en valdinguant au loin vers des horizons vivants. Une décision avisée.

2. Vierzon

Tu voulais voir Vierzon, et on a vu Vierzon. Voilà, on met de l’eau dans son vin. Vingt mille habitants, une ville pas trop dans le vent de laquelle on aime mettre les voiles en prenant le Vib, le réseau véhiculé local. Prions pour ne pas avoir d’avarie sur la voie.

3. Vélizy-Villacoublay

Ville du vice et des Yvelines où un élu Modem en vue a sorti sa verge devant des jeunes vierges (et un étalage de vis cruciformes). Selon ses propres aveux, il a vrillé.

Crédits photo (creative commons) : Michaël JANOT

4. Viroflay

Voisine de Vélizy où j’ai avalé des couleuvres pendant vingt heures de remise à niveau en français d’un certain Vincent qui voulait tout faire sauf ses devoirs. Vingt minutes pour s’évacuer vers le TGV, vingt euros de l’heure (l’avarice), est-ce que ça les valait ?

Crédits photo (creative commons) : ℍenry Salomé

5. Ville d'Avray

Vivre des vacances à Ville d’Avray, c’est comme aller à une rave sauvage sans être ivre et sans valium. C’est invivable.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

6. Villers-Cotterêts

Vers Soissons, sans arme, ni Aisne, mais avec violence, on vire vers Villers et on vise le coeur. Vraiment ? Oui vraiment, il vaut mieux éviter de vivre plus avant dans une ville qui donne envie de vitupérer et de prendre ses valises pour partir. On va dans le terrain vague et pan.

7. Versailles

Né sous le signe du V, vociférait le Klub des Losers. Sans volonté de dire du mal, les vieux bourges qui viennent finir leurs jours à Versailles ne valent pas le détour. Immeubles vétustes, Chantiers, vis ma vie de merde, prends la viatique et tire-toi. Vertige de l’ennui.

Crédits photo (creative commons) : Velvet

8. Valmy

22 v’là Valmy. Un village dans un vallon et une bataille révolutionnaire. Temps révolus, temps stationnaire, ici on vit dans les volutes d’un vide où l’avenir est invisible. Temps inversé : on regarde vers le passé, on rêve à ce qu’on a déjà vécu.

Crédits photo (creative commons) : G.Garitan

9. Varennes-en-Argonne

Fuite à Varennes : un rêve envolé. Avis aux anti-révolutionnaires : tout condamné à vivre à Varennes-en-Argonne se verra étêté. Il faut savoir serrer la vis.

Crédits photo (creative commons) : TCY

10. Vichy

Veni Vidi Vichy. En ville, que des vieux. Avant quatre-vingt ans, on est voué à vivre volets clos dans des villas criblées d’éclats de verre. Véridique : des eaux vivifiantes à la voirie vierge en passant par les rives de l’Alliers, tout est propre. Pas de vacarme, pas de vie, l’ennui est total.

Crédits photo (creative commons) : CC-BY-SA-3.0

11. Vatan

Sylvie Vartan a voulu y jouer ses vieux tubes mais a trouvé porte close. On lui a enjoint d’évacuer.

Crédits photo (creative commons) : Vincent van Zeijst

12. Vaulx-en-Velin

Quand on a l’aval de son superviseur pour sa mutation à Vaulx-en-Velin, on tire généralement un visage de 6 verstes de long. La vache ! Vaulx-en-Velin, c’est une vanne ? On prend sa veste, on prend vite une décision et on envoie tout valdinguer. Pas moyen qu’on devienne Vaudais.

Crédits photo (creative commons) : Camster

13. Verdun

Avant Vichy, il y a eu Verdun. Heure de gloire d’un vieux de la vieille dont la versatilité à visée politique n’a échappé à personne. Ne dérivons pas sur le passé, m’enfin ! Vingt-quatre mois de volonté de tuer l’autre, une ville décorée mais désormais vestige, plus rien. Aucune activité, sinon les visites étrangères. On survit comme on peu.

14. Vieillespesse

Un lien vers le site d’une ville vaut mille verbes pour la décrire.

15. Vitrolles

Il y a les pro-Vitrolles que l’on avale au restaurant et Vitrolles qu’on a du mal à avaler. Autrefois ville FN devenue ville pas FN, évacuée de l’actualité, quelle avanie ! Les rénovations n’ont pas valu à la ville de devenir attractive. J’avoue, je suis mauvaise langue de vipère.

16. Cholet

Même sans V, Cholet les prend toutes de vitesse.

Je préviens : je ne me ferai pas chier à faire les mêmes allitérations en X.