Avoir un enfant c’est le plus beau des cadeaux de la vie. Créer un petit être de toute pièce, le protéger, le nourrir, l’éduquer, le voir grandir et devenir un être humain à l’image de nos idéaux, quoi de plus magnifique ? Pourtant avoir un enfant suscite également beaucoup de souffrance notamment en ce qui concerne l’épineuse question du sommeil. Pour faire simple, le sommeil n’existera plus pour toi. Jamais. A vie. Alors fais ton deuil.

1. Pleurer toutes les larmes de ton corps une bonne fois pour toute

On commence par faire ça, comme ça après on est bien lavés de l’intérieur et on a plus rien à chialer pour les trois années à venir. Ça peut prendre plusieurs heures voire plusieurs jours, mais une fois que les valves sont vidées et que tu as touché le fond, tu auras un peu plus d’énergie pour oublier le sommeil.

Source photo : Giphy

2. Apprendre à te coucher à 22h (même le soir du réveillon de l'an)

Finalement, si tu te couches tôt, tu t’en fous de te lever tôt ! Et ouais c’est logique mon pote, simple question de temporalité.

3. Te lever encore plus tôt que ton enfant pour bien lui faire la nique

Cela dit, c’est un conseil qu’on entend souvent et qui permet au moins de ne pas subir ton réveil en entendant des chouinements plaintifs. Au moins si tu te lèves toi-même, tu peux contrôler les premières actions de ta journée et ne pas te sentir l’esclave d’un ignoble être téteur.

Source photo : Giphy

4. T'embrouiller avec tous tes potes pour ne plus subir la tentation de sortir boire des coups avec ces enfoirés libres de faire ce qu'ils veulent

Parce que qui dit « plus de pote », dit « plus d’apéro avec des potes », or qui dit « plus d’apéro avec des potes » dit « plus d’alcool », et qui dit « plus d’alcool », dit « plus de sorties », et qui dit « plus de sorties », dit « ennui et mort » certes, MAIS AUSSI « repos et sérénité ».

5. Sauver les meubles de ta santé mentale en pionçant dès qu'une fenêtre de quelques minutes se présente à toi

Attention, on vous a pas dit de sombrer dans une fenêtre et de tomber du 5ème étage, ça c’est une étape qui peut survenir en cas d’extrême urgence. Non on vous conseille surtout de dormir dès que l’occasion se présente. Evidemment quand le bébé dort, mais n’importe où n’importe quand, la sieste est devenue une étape incontournable du maintien de ton bien-être.

Source photo : Giphy

6. Résigne-toi : finalement, dormir c'est de la perte de temps !

Maintenant que c’est fini toutes ces conneries tu vas enfin pouvoir avoir vachement plus le temps de faire plein de trucs trop cool comme donner le biberon à ton enfant, le changer, le bercer, l’endormir, le jeter à la poubelle.

7. Garde foi en la vie : c'est juste pour quelques années

Normalement ça ne devrait pas durer toute la vie. A un moment donné, le mioche devrait être capable de dire des mots et d’avoir une activité nocturne proche de la tienne. Savoure parce que dans peu de temps il commencera à écouter Maître Gims et à te traiter d’enculé.

8. Le déni : donne ton enfant à une autre personne pour les 5 prochaines années, BALEK

Quand on ne veut pas faire son deuil, il n’y a pas 36 solutions, il faut supprimer le problème à la base.

9. Avoir des rapports sexuels sans énergie et sans plaisir pour tenter de retrouver un sens à ton existence

Et revenir à l’étape numéro 1 pour pleurer toutes les larmes de ton corps.

10. Faire n'importe quoi, comme par exemple un deuxième enfant et signer ton arrêt de mort

LA BOUNIDAY OU KWA ? C’est le bon moment pour commettre des actes totalement irraisonnés.

Source photo : Giphy

Allez, un de perdu dix de retrouvé.