Un gosse né en 2015 a toutes les chances d'avoir des grands-parents qui ont connu les jeux vidéo. Autant vous dire que cette culture "de jeunes" est aujourd'hui complètement rentrée dans les mœurs. Non, les jeux vidéo ne datent plus d'hier, et parfois on aimerait. Parce que si on s'amuse à faire nos vieux cons, c'était quand même mieux avant. Pour ceux qui ne sont pas d'accord et qui sont plutôt #teamPS4, ils trouveront leur bonheur sur le site We Are PlayStation, la plateforme idéale : tests, forums, avis... tout est là !

Top partenaire [?]
une_jv

Crédits photo : angryjoeshow
  1. Avant, on savait s'émerveiller des innovations graphiques
    Aujourd'hui, on joue à des jeux qui ressemblent à des films interactifs, et tout le monde semble trouver ça normal. A une certaine époque, on était bluffé par la "3D isométrique". Et s'il fallait jouer tout le temps en diagonale, ça valait quand même le coup.

    2
  2. Avant, finir un jeu, ça se méritait
    Aujourd'hui, en parle en "heures de jeu", comme si on lisait la durée d'un film à l'arrière d'un DVD. Autrefois, quand on achetait une cartouche, on n'était pas sûr d'en voir un jour le bout. Le jeu ne nous faisait aucun cadeau : pas de sauvegardes, pas de continu illimité et surtout pas d'écran qui indique sur quel bouton il faut appuyer et à quel moment. Et ça, ça n'avait pas de prix.

    contra
  3. Avant, quand on allumait la console on pouvait jouer 10 secondes après
    Les temps de chargement ? Les mises à jour ? Connais pas. Au pire il fallait souffler dans la cartouche, soit 5 secondes de perdues.
  4. Avant, la compétition était moins rude
    Avant, avec une boule de feu on était le meilleur de son quartier à Street Fighter. Aujourd'hui, tout le monde peut voir les meilleurs joueurs donner leurs techniques sur le net. Résultat, le niveau est énorme une semaine après la sortie d'un jeu et vous vous faites baffer par des gamins coréens de 12 ans.
  5. Avant, les consoles étaient increvables
    Oui, avant, les consoles et les manettes étaient construites pour des ados à qui on ne confierait pas une bagnole ou un bulletin de vote. Donc on pouvait balancer le pad de colère ou mettre un coup de chausson dans la machine. Aujourd'hui, nos consoles sont des petits bijoux de technologie qu'il faut bichonner pour qu'elles ne nous laissent pas tomber.

    giphy
  6. Les musiques étaient 10 fois plus fun
    Alors oui, c'est pas mal aussi les envolées lyriques et les violons qui font penser aux musiques des meilleurs blockbusters américains. Mais nous ce qu'on aimait c'était les tut-tut, les bip-bip, les sons robotiques qui nous rappelaient bien qu'on était dans le futur. D'ailleurs les contraintes des processeurs n'ont jamais empêché les compositeurs de créer des chefs-d'œuvre.
  7. Avant, on achetait les jeux en une fois
    Pas de DLC. Cette invention géniale qui permet d'acheter des jeux pas finis et de vendre les mises à jour 10 euros.
  8. Avant, on misait sur des nouvelles licences au lieu de faire des suites de suite et des reboots
    Si on explique à un mec dans le coma depuis 20 ans que les dernières sorties, c'est Mario, Zelda, et Metal Gear Solid, il va sincèrement se demander ce qu'on a foutu pendant tout ce temps. Et il n'aura pas forcément tort.

    mgs
  9. Avant, le jeu vidéo était un truc d'initiés
    Aujourd'hui, les jeux comptent parmi les biens culturels les plus vendus sur la planète. Quand on demande à quelqu'un s'il s'y connait en jeux vidéo, 9 fois sur 10, il répondra "bah oui, comme tout le monde...". Vous étiez en marge, vous êtes aujourd'hui dans la norme. Si vous voulez être un rebelle, il va désormais falloir vous mettre à la lecture.
  10. Avant, on ne jouait pas en ligne
    Quand on faisait un tournoi de PES, tout le monde était dans la pièce et on cachait nos mains quand on tirait les penaltys. Quand on jouait à Track'n'Field, tout le monde pouvait voir votre technique secrète pour bourriner sur les touches (chaussette, cuillère, dé à jouer...), tout le monde voyait la tête de con que vous aviez quand vous étiez concentré. Une partie multijoueur, c'était aussi une confrontation physique.
  11. Avant, on voulait tous travailler comme testeur de jeux vidéo
    Aujourd'hui, on sait que les gens qui écrivent des reviews de jeux sont souvent payés à la pige à coup de lance-pierre et galèrent pour faire vivoter leur blog. L'industrie du jeu vidéo a bousillé nos rêves. Merci !

Voilà, la minute vieux con est terminée. Vous pouvez reprendre une activité normale. Ou alors, si vous êtes #teamPS4, vous pouvez aller faire un tour sur We Are PlayStation, la plateforme qui vous permettra d'échanger avec d'autres joueurs pour en découvrir toujours plus sur vos jeux PS4 préférés !

Source : La nostalgie camarade