Il est des prénoms dont la connotation change selon si on les prononce à l’anglaise ou à la française ; des prénoms qui ne destineront pas leurs porteurs aux mêmes existences selon l’endroit où ils sont nés. C’est comme ça. Bernard perdra ses cheveux en France et portera un joli costume à la hauteur de son poste important dans une banque d’investissement en Angleterre ou plus justement aux Etats-Unis. Christine mettra un fichu gris du côté de Montargis quand elle se lancera à la conquête d’Hollywood pour peu qu’elle naisse en terre américaine. C’est injuste, mais c’est comme ça.

1. Francis

Exemples différentiels d’utilisation dans le cadre d’une étude comparée de part et d’autre de l’Atlantique :

France : « Francis ! Francis ! Tu me r’mets un p’tit coup d’pousse-au-crime, dis ? »

Etats-Unis : « Oh Francis, vous êtes ici. Je vous ai attendu toute la nuit, nue. Que diriez-vous d’un scotch ? »

Source photo : Giphy

2. Roger

Exemples différentiels d’utilisation dans le cadre d’une étude comparée de part et d’autre de l’Atlantique :

France : « Alors Roger, on s’est encore emmêlé les pinceaux dans la compta, à ce que je vois ! »

Etats-Unis : « Si vous voulez devenir président, Roger, il va falloir casser votre image d’homme parfait. »

3. Robert

Exemples différentiels d’utilisation dans le cadre d’une étude comparée de part et d’autre de l’Atlantique :

France : « Dis donc p’tit poule, tu voudrais pas faire montrer tes roberts à Robert, toi ? »

Etats-Unis : « Robert, vous avez définitivement le meilleur revers de tout le Country Club ! »

4. Anthony

Exemples différentiels d’utilisation dans le cadre d’une étude comparée de part et d’autre de l’Atlantique :

France : « Anthony, Anthony, tu veux pas débrider mon scoot’, là ? »

Etats-Unis : « Anthony je vous aime ! Emmenez moi sur la Riviera tout l’été, voulez-vous ? »

Source photo : Giphy

5. Richard

Exemples différentiels d’utilisation dans le cadre d’une étude comparée de part et d’autre de l’Atlantique :

France : « Et bah dis donc Richard t’as un sacré lever de coude, toi ! »

Etats-Unis : « Voici les documents ultra-confidentiels que vous m’avez demandé, Richard. Prenez en soin. »

6. Nicole

Exemples différentiels d’utilisation dans le cadre d’une étude comparée de part et d’autre de l’Atlantique :

France : « Salut Nicole ! T’étais fermée, hier ? Ouais, mets-moi un coup de blanc. »

Etats-Unis : « Nicole, nous allons au devant de grands succès avec votre talent musical et mes talents d’arrangeur. »

7. Patrick

Exemples différentiels d’utilisation dans le cadre d’une étude comparée de part et d’autre de l’Atlantique :

France : « Patrick, tu commences à m’emmerder avec tes histoires de cravates moches. »

Etats-Unis : « Patrick, vous êtes sans nul doute le meilleur danseur que je n’ai jamais vu ! »

Source photo : Giphy

8. Jack

Exemples différentiels d’utilisation dans le cadre d’une étude comparée de part et d’autre de l’Atlantique :

France : « Des nouvelles de Jack Lang ? »

Etats-Unis : « Vous êtes un sacré farceur, Jack. »

9. Justin

Exemples différentiels d’utilisation dans le cadre d’une étude comparée de part et d’autre de l’Atlantique :

France : « Mais arrête de couper le Justin Bridoux en grosses tranches ! Tu sais bien que j’ai horreur de ça ! »

Etats-Unis : « Justin, vous êtes sur le point de découvrir le vaccin contre le cancer alors que vous n’avez pas même terminé votre deuxième année d’études. Vous êtes un génie. »

10. Michelle

Exemples différentiels d’utilisation dans le cadre d’une étude comparée de part et d’autre de l’Atlantique :

France : « Michelle, tu pourras acheter du pain en revenant de chez Leroy-Merlin ? »

Etats-Unis : « Michelle ma belle sont des mots qui vont très bien ensemble. »

Il faut naître du bon côté.