Etape presque incontournable pour tout groupe de hard ou de heavy des années 80 et 90, la power ballad est un exercice périlleux. Rien de pire qu'un gros dur de metalleux qui essaye de jouer au mec sensible : clichés larmoyants, paroles sirupeuses, arpèges acoustiques et arrangements excessifs, sans oublier 3 notes de piano, bref, tout n'est pas à garder. Heureusement, si vous savez chercher, vous pourrez trouver un bon nombre de ballades, certes toujours un peu niaises, mais aussi foncièrement réussies. Lentes montées en puissance, guitares acoustiques et électriques qui se répondent, un chant épique, voilà les ingrédients de la ballade. Faites chauffer les briquets.

  1. Metallica - Fade to Black, 1984
    Alors que les ballades commençaient à s'égarer dans des contrées peu recommandables et que les hardos purs et durs crachaient un peu sur ces slow de posers, Metallica décide de s'essayer à l'exercice pour la première fois avec Fade to Black. On est en 1984 et ils viennent sans le savoir d'ouvrir la voie aux autres groupes de thrash qui ne se gêneront pas pour y aller de leur petite power-ritournelle. On pourrait faire tout un top rempli de ballades des 4 Horsemen donc on a dû faire un choix, mais sachez que Nothing Else Matters, One et Welcome Home pourraient très bien prendre la première place de ce top.
    Metallica_-_Fade_to_Black_cover
  2. Scorpions - Still Loving You, 1984
    Classique des classiques, c'est un peu le pendant grand public et sirupeux de Fade to Black. Sorti la même année, ce hit total des Allemands de Scorpions a rencontré un succès monstrueux, notamment en France. Mélodique, facile d'accès, cette complainte de l'amoureux délaissé est la preuve que les teutons peuvent faire preuve de tendresse. Chialez pas les gars, elle reviendra.
    still loving
  3. Queensrÿche - Silent Lucidity, 1990
    Le plus grand succès des metalheads américains de Queensrÿche est, paradoxalement, un de leur morceau les plus calmes. Un succès totalement mérité tant Silent Lucidity est une réussite. Des cordes juste ce qu'il faut (c'est à dire plein, plein, plein de violons), Geoff Tate impérial au chant et c'est parti pour 6 minutes de pur bonheur.
    queensryche76001
  4. Skid Row - I Remember You, 1989
    Si on devait élire un groupe spécialiste des ballades un peu niaises, ce serait Skid Row. Les mecs savent s'y prendre pour composer des hymnes de 8 minutes avec la totale : cheveux longs, lentes montées épiques à la guitare sèche, harmonies vocales, lyrics forcément sirupeux, bref, du grand art.
    skidrow
  5. Testament - Return to Serenity, 1992
    Quand on parlait de groupes de thrash désinhibés par le Fade to Black et autres Nothing Else Matters de Metallica, on pensait un peu à Testament. Mêmes arpèges, mêmes soli, c'est parfois un peu troublant. Ce qui est encore plus troublant c'est que ce putain de morceau ne soit pas un classique.
    serenity
  6. Mr Big - To Be With You
    S'il doit y avoir un parangon de la power-ballade, que ce soit ce groupe improbable, composé d'un ancien collègue de Steve Vai et d'un gratteux habitué aux couvertures des magazines de guitare. Le résultat : un groupe de hard FM qui s'évertuera pendant des années à dire qu'il fait du rock bien musclé et qui ne vendra que des slows, ce morceaux sirupeux à souhait et la reprise de "Wild World".
    To_be_with_you
  7. Manowar - Heart of Steel, 1988
    Manowar qu'est-ce que c'est ? C'est être à poil sur un dragon avec une épée en plastique à la main, c'est des choeurs d'hommes virils en débardeur de cuir qui chantent ensemble parce que c'est beau, Manowar c'est l'essence épique du heavy metal. Et quand ils décident de s'essayer à la ballade, ça donne Heart of Steel, un hymne. BORN WITH A HEART OF STEEL.

  8. Pantera - Cemetery Gates, 1990
    Voir Pantera dans un top de power ballad ça peut surprendre tant on est loin du hair metal et des groupes de hard rock 80's. Certes, ici le power prend le pas sur la ballade et les jérémiades de Still Loving You sont bien loin, mais les arpèges mignons du couplet et le chant clair de Phil Anselmo permettent à ce chef d'oeuvre d'obtenir leur place ici.
    CemeteryGatesPantera
  9. Guns N' Roses - November Rain, 1991
    Difficile de faire un top de ballade sans mettre un morceau des Guns, même s'il faut reconnaître qu'on est un peu moins fan. Mais c'est le problème avec les Guns, même s'ils nous ennuient, même s'ils nous agacent, ils sont inévitables, et laisser de côté November Rain serait une faute de goût impardonnable. Sortez les violons. Vraiment, sortez les.
    Novemberrain
  10. Overkill - The Years of Decay, 1989
    Le problème avec les groupes de thrash (Metallica excepté) c'est que leurs ballades passent un peu trop inaperçues, masquées par la forêt de slow heavy chevelu pas forcément inspirée mais plus accessible. C'est vrai que The Years of Decay tabasse un peu, c'est du metal après tout. Mais c'est aussi ça l'intérêt des ballades thrash, leur manière de revisiter le niais et le sensible des power ballad à leur sauce. (A savoir, en criant un peu plus.)
    The_Years_of_Decay

Et vous, allez-vous nous dire qu'il manque Motley Crue, Bon Jovi, Ozzy Osbourne, Kiss ou Iron Maiden ? Vous les trouverez peut-être sur la playlist Spotify :

Crédit photo : Ec-hasslau

liens vers d'autres ballades : http://pastormattblog.com/2011/12/05/metal-monday-the-100-best-power-ballads-of-all-time/