Vous avez établi, Topiteurs et Footiteurs, par notre grand sondage le maillot faible, celui que vous avez considéré comme étant le plus laid de tous ceux que porteront les protagonistes de cette saison 2012-2013. Parce que le laid n'existerait pas sans le beau, on a fait la démarche inverse chez Topito, en sélectionnant les plus classes/beaux/portables de cette saison, histoire de vous trouver une tenue pour votre prochain entretien d'embauche :

  1. Paris, domicile
    Attraction de l'été en raison des pétrodollars qataris qui se sont déversés sur toute l'Europe pour bâtir l'équipe la plus forte jamais vue dans le championnat de France (sur le papier, tout au moins), et qui fait d'elle le club le plus dépensier de l'Europe de l'été, le PSG peut également se vanter d'arborer un splendide maillot qui impose le respect. Surtout quand Zlatan le porte. Bizarrement, ça fait tout de suite moins d'effet sur les épaules de Siaka Tiéné.


  2. Lille, third
    Plein de sobriété malgré une pudique touche d'originalité avec ces quelques traces jaunâtres sur les épaules et à l'intérieur du col, le troisième maillot du LOSC pourrait se confondre avec ce polo que les touristes français portent les soirs d'été au Club Med, lors de la soirée folklore, histoire de montrer que les Français savent être élégant dans les grandes occasions. Enfin, pour aller au stade, il reste classe ce maillot.


  3. Lyon, extérieur
    L'Olympique lyonnais et Jean-Michel Aulas se sont-ils séparés cet été des salaires mirobolants de Lloris, de Cris et de Källström pour se payer, enfin, un designer de haute volée ? Ce qui est certain, c'est que le deuxième maillot de Lyon est sans doute le seul maillot que l'on pourrait porter en dehors du Stade de Gerland ou du pub le plus accessible du quartier. Tenue vraiment sympa, ok. Mais ne le portez tout de même pas à votre mariage. Il y a des gens qui sont sensibles aux traditions.


  4. Paris, extérieur
    Rouge comme l'état des côtes des défenseurs en charge du marquage d'Ibrahimovic, le maillot extérieur parigot, avec ses bandes dégradées centrales style marinière, a le mérite de représenter les deux couleurs de la ville de la capitale et de donner une tunique ambitieuse à ses joueurs. Car on se rappellera, bien évidemment, que le rouge est la couleur de l'ambition...


  5. Marseille, extérieur
    Un maillot bariolé comme un costume de tôlard avec un col aux couleurs de l'État français ? Aucun doute, l'Olympique de Marseille prépare l'intervention du Ministère de l'Intérieur (et de l'armée ?) dans la cité phocéenne...Un équipement prophétique donc, et plutôt agréable à regarder, mine de rien.


  6. Lille, extérieur
    Un titre de champion de France il y a deux saisons, une qualification récurrente pour la Ligue des Champions, un nouveau stade...Lille est un club qui monte et qui mute, assurément, et cela doit se voir sur le maillot. Alors, plutôt que de concevoir un traditionnel maillot quasi-unicolore, et bien on se permet une petite fantaisie du côté du LOSC, en ajoutant un col assez large constitué d'un rouge flamboyant, juste comme ça, histoire de montrer qu'au LOSC, on a désormais une véritable personnalité. Et pas seulement dans le jeu.


  7. Bordeaux, extérieur
    L'élégance de la tenue girondine est contestable. Accordons-nous sur ce point. Ce qui est méritoire, toutefois, c'est cette obsession des designers bordelais vis-à-vis de ce motif pointu qui ornemente les équipements du club depuis de longues saisons. L'identité d'un club passe aussi par ce genre de récurrence stylistique.


  8. Saint-Étienne, domicile
    Un maillot vert pour les Verts ? On demeure dans la logique. Comme souvent, le maillot stéphanois est efficace parce qu'il ne cherche pas à transgresser les règles qui font, et ce depuis toujours, sa force la plus instinctive.


  9. Rennes, domicile
    Le Stade Rennais en version Stendhal : rouge pour la majeure partie du maillot, noire sur les manches et sur le col. Si d'aucuns préféreraient les voir coloriés de la tête aux pieds et saison après saison en pastiche de costume traditionnel breton, d'autres préféreront l'élégance de cette tenue domicile 2012-2013. Le goût est une question de point de vue, naturellement.


  10. Lyon, domicile
    Au moins, il est impossible de se gourer : deux rayures symbolisant les griffes lyonnaises en son sein, ainsi qu'un lion carrément dessiné afin d'offrir un arrière-plan à l'écusson du club. Pas le plus beau de ces dernières années, très clairement, mais un maillot emplit du symbolisme de la ville et du club, de toute évidence. C'est déjà beaucoup.


Et vous, lequel oseriez porter à l'enterrement de votre grand-mère ?