Le cul au cinéma, c’est pas toujours joli-joli. Soit parce qu’elles sont filmées de manière totalement ringarde et dégueulasse, soit parce qu’elles atteignent un niveau de bizarrerie qui dépasse tout simplement l’entendement humain. Bref, clairement on ne risque pas d’être émoustillés par une de ses quinze scènes (ou alors de le cacher honteusement).

1. Watchmen, l’éjaculation de feu

Non seulement les deux personnages sont un peu pathétiques avec leurs costumes mais en plus ce subtil enchaînement de plans est la preuve que les super-héros ne sont définitivement pas compatibles avec toute forme d’accouplement.

2. Shoot ‘em up, un peu trop testostéroné

Monica Bellucci et Clive Owen en pleine partie de sesque alors que Clive tue tous les méchants qui arrivent dans la chambre perturber leurs ébats. Niveau ringardise maximale atteint.

3. Showgirls, le sexe épileptique

Ou comment flinguer une scène de cul sexy dans une piscine en la remplaçant par une crise d’épilepsie cheloue avec une tarée qui fout plutôt les jetons. Mais enfin, cette femme est morte !

Source photo : Giphy

4. Killer Joe, ou comment faire la promo de KFC

Il faut dire que le film constitue un condensé de trucs glauques. Mais c’est vrai que la scène où Matthew McConaughey se fait sucer un bâtonnet de poulet n’est pas top pour ouvrir l’appétit.

Source photo : Giphy

5. The Room, sans commentaire

On n’a pas très bien compris ce qu’il s’est passé dans l’ascenseur émotionnel de cet homme.

6. Mobiüs, quand même les acteurs n’y croient pas

“T’es un putain de cadeau” + orgasme simulé = une bonne marrade.

7. Gone Girl (attention cette scène est un spoil)

Bon la scène est loin d’être ratée à proprement parler. On est plus sur un niveau de scène horrible qui donne un peu envie de gerber et qui te vaccine de toute envie de coucher avec une femme blonde coupe au carré.

8. La vie d’Adèle, le kamasutra cheap sur prothèse

Ni sexy, ni réaliste, un peu moche (filmée comme un porno amateur), les scènes de cul de La vie d’Adèle n’ont pas remporté un franc succès…

9. Her, le sexe qu’on ne voudrait pas vivre

Même si la scène est réussie, elle fait un petit peu de peine sur l’avenir des relations humaines. En même temps… bien fâché… se faire un robot, après tout… boah… faut tenter quoi. Ce qui casse la scène c’est surtout de lire les sous-titres qui ne s’accordent pas du tout avec ce qu’on voit.

10. Nymphomaniac, le sexe vomitif

Certes le film ne se veut pas sexy, mais on peut dire qu’il compile un ensemble de scènes glauques, qui dégoûtent bizarrement de toute forme de désir sexuel. Enfin sauf si on se découvre une excitation pour le bondage, les plans SM et tout le tintouin.

11. Dernier tango à Paris, passion beurre salé

La scène qui a rendu le film culte a été un traumatisme pour Maria Schneider (et on la comprend). Bref, on se beurre la biscotte ?

Source photo : Giphy

12. Howard the duck, la zoophilie cachée

Parce qu’on a beau raffoler du magret de canard, la scène n’en est pas moins peu ragoutante.

13. Cube 2 : hypercube, quand le coït est un peu trop long

Coincé dans un rubicube géant, deux personnages sûrement très secondaires n’ont pas trouvé meilleure idée que d’entreprendre un rapport sexuel dans une case où le temps est en fait accéléré. Ils meurent donc de vieillesse le temps du coït. Pendant que nous on meurt d’ennui devant ce film ultra pourri.

14. Crash, la cicatrique (haha ouais c’est un jeu de mots entre cicatrice et trique, c’est génial non ?)

Dans ce film de Cronenberg, un type prend son kiff sur des cicatrices dans des bagnoles explosées. Du coup, ça donne un résultat bizarre. Chouette (parce que le film est chouette), mais bizarre.

15. The revenant, le viol humanophile

Scène de viol entre un ours et Di Caprio. Enfin en tout cas, c’est ce que nous on a compris.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :