Payer son billet d’avion au prix normal et se retrouver comme par magie en première classe pour jouir de tous les avantages que cela implique… Qui n’a jamais rêvé d’être surclassé ! D’échapper ainsi à la classe éco surpeuplée, de pouvoir s’allonger pour regarder un bon film sur un meilleur écran et d’avoir accès à plein de petits trucs qui font vraiment la différence. Le tout sans se ruiner.

À ce jour, la méthode la plus infaillible pour se retrouver en première classe est de payer. Mais il existe quelques petites astuces, souvent données par les compagnies aériennes elles-mêmes.

1. Sourire et être aimable

Parce que tout fonctionne généralement mieux quand on a la banane (ou qu’on se force à l’avoir). Parce que personne n’a jamais eu envie de surclasser quelqu’un de désagréable qui fait la gueule et parce qu’au fond, ça ne coûte rien et que c’est plus sympa pour tout le monde.

Les employés des compagnies aériennes sont les premiers à le dire : s’ils en ont la possibilité, ils surclasseront toujours une personne aimable avant une qui ne l’est pas.

Source photo : Giphy

2. Arriver à la bourre

C’est un peu la solution risquée par excellence car cela implique de se pointer à l’aéroport en retard sans avoir réservé. Statistiquement, on a donc plus de chances de rester au sol mais parfois, ça marche et on se retrouve joliment surclassé. Ça se tente !

3. Arriver en avance

Et oui car parfois, les premiers arrivés sont les mieux servis. Mais pour le coup, il est nécessaire d’arriver vraiment à l’avance. Genre plusieurs heures avant le décollage. On se pointe donc au guichet avec notre réservation et parfois, bingo, il reste des places en première classe !

En gros, ça ne sert strictement à rien d’arriver à l’heure.

4. Miser sur les miles

C’est peut-être la solution la plus fiable. Adhérer au programme de fidélité d’une compagnie est forcément avantageux. Ne serait-ce qu’un tout petit peu. Les grands voyageurs le disent tous, eux qui ont parfois une carte pour chaque compagnie.

Source photo : Giphy

5. Bluffer

On peut tout à fait tenter de raconter des bobards pour se faire surclasser. Dire par exemple qu’on souffre du dos et qu’on doit impérativement pouvoir étendre ses jambes dans l’avion. Avec le sourire et un gros bagout ça peut passer.

Source photo : Giphy

6. Voyager quand il y a du monde

Pendant les vacances de Noël par exemple. C’est dans ces périodes que les compagnies procèdent le plus à des surclassements. En fait, le truc consiste à privilégier les périodes de l’année où les gens ne travaillent pas car c’est souvent les personnes qui prennent tout le temps l’avion pour le boulot qui occupent les places en business class.

7. Voyager seul

Personne n’a jamais vu une famille entière se faire surclasser. Ça passe déjà limite pour les couples alors pour les enfants, tatie, tonton et les grands-parents, il ne faut pas y compter. Voyager seul reste encore la meilleure solution pour mettre toutes les chances de son côté.

Source photo : Giphy

8. Jouer un rôle

Les spécialistes du surclassement n’hésitent pas à conseiller de s’habiller comme si on bossait à la bourse, en prenant bien garde de ne pas oublier l’attaché-case. Même si ce dernier est vide. Bien sapé, bien parfumé, le cheveu soyeux, les dents blanches et l’œil pétillant.

9. Être toujours volontaire pour changer de siège

Il faut bien sûr avoir un planning assez souple. Souvent, quand les avions sont pleins, les compagnies demandent à ce que des gens se portent volontaires pour sortir de l’appareil. C’est là la meilleure chance d’être surclassé sur le vol suivant. On arrive à la bourre certes, mais on voyage comme un prince.

10. Supplier

Aux grand maux les grands remèdes ! C’est un peu comme bluffer, mais là, on en fait des caisses et on pleure. L’occasion idéale pour tester vos talents de comédien(e).

Source photo : Giphy

Qui a déjà été surclassé dans la salle ?