Ce top a failli ne jamais voir le jour. Parce que je voulais l'écrire demain. Mais demain est toujours le jour le plus chargé de la semaine, et au final je n'aurai pas le temps de faire autre chose que de mater l'intégrale de Mr. Robot vautrée sur mon canapé. J'ai donc décidé de l'écrire aujourd'hui. Et pour résister à la tentation ("un petit tour sur Facebook et après, je m'y mets" / "juste un carré de chocolat et ensuite c'est parti" / "je me vernis les ongles et puis GO"), j'ai dû recourir à des méthodes savantes. Si toi aussi, la procrastination te pourrit la vie, je te dédie ce top.

  1. Se fixer une quantité raisonnable d'objectifs à atteindre, chaque jour
    L'idée, c'est d'écrire une to-do list. Mais pas celle de toutes les choses que tu as à faire (bien trop longue, après toutes ces années de procrastination). Celle des objectifs que tu peux et que tu vas atteindre aujourd'hui. Une sorte de feuille de route, destinée à te sortir les doigts du cul motiver.

    Source photo : Giphy
  2. Mettre en place des rituels
    Regarde Rafael Nadal : avant CHAQUE service, le mec tire sur son calebard. Et il a gagné neuf fois Roland-Garros. Coïncidence ? Je ne pense pas. Rafa a compris que pour être efficace et performant, il devait mettre en place un rituel de commencement. Fais de même avant de te mettre au travail : progressivement, le cerveau associera ce rituel à la concentration, et tu seras prêt à gravir des montagnes. "Allez, je me gratte les baloches, et je me mets à la compta."
  3. Découper les tâches en rondelles
    Comme un saucisson, exactement. La tâche est monstrueuse ? Pas de souci, fais-en des tranches, plus digestes. Un rapport à écrire ou un cours à réviser ? Séquence le travail. Si tu n'as qu'une heure à y consacrer, attaque-toi à la première tranche. (Il est de toute façon recommandé de ne pas bouffer tout un saucisson en une seule fois.)
  4. Au travail
     

  5. Être fort face aux distractions
    C'est d'autant plus difficile quand ton travail requiert l'emploi d'un ordinateur. Les Internets ne sont qu'à une portée de clic... Et voilà, une heure de passée à lire Topito. Il faut dire que ce site est génial, mais ce n'est pas le sujet. Il existe plein de méthodes pour résister à la tentation : se coller des messages qui te rappelleront que tu procrastines (un gros NON écrit sur un post-it et collé en haut de ton écran), mettre des rappels sur ton téléphone (et "intituler l'alarme : "tu fais quoi, là" ?), s'éloigner de son téléphone et de sa télé, installer des applis qui bloquent tel ou tel site chronophage... TU PEUX LE FAIRE.
  6. Définir un ordre pour effectuer les tâches
    Certains préfèrent garder le meilleur pour la fin, d'autres ont besoin de commencer par les tâches faciles. Dans tous les cas, respecte l'ordre qui te convient. Inutile par exemple de s'atteler à ce dossier ultra-complexe après un craquage tartiflette à la pause-déjeuner. Profites-en plutôt pour faire tes demandes de congés. Après tout, il faut bien les faire.

    Source photo : Giphy
  7. Se fixer des délais et prendre des tiers à témoin
    Rien ne vaut une bonne dose de pression pour être efficace, tmtc petit coquin. Alors mets-toi la pression tout seul. Fixe-toi des DEADLINES (rien que le mot fait flipper), et si ça ne suffit pas, engage-toi devant quelqu'un à terminer telle ou telle tâche. Plus difficile de se défiler quand tu joues ta crédibilité ! Si c'est impossible parce que tu bosses tout seul chez toi, achète un perroquet et apprends-lui des insultes pour qu'il t'engueule quand tu ne bosses pas.
  8. Réaliser uniquement le nécessaire
    Le procrastinateur est souvent un perfectionniste. Du moins, c'est ce que je me dis pour justifier ma glandouille. Si tu reportes les tâches, c'est parce que tu veux trop ou trop bien faire. Supprime tout ce que tu t'imposes de superflu, et ne réalise que le nécessaire. Ce sera beaucoup plus facile. (Mais tu ne pourras plus faire référence à ton génie théorique).
  9. Faire le ménage
    Tous ces onglets/dossiers ouverts sont-ils vraiment utiles ? Plus tu commences des tâches sans les terminer, et plus tu pollues ton cerveau, le détournant de la tâche que tu es censé accomplir en cet instant précis. De la même manière, range un peu ton bureau bordel, on dirait une chambre d'adolescent.

    Source photo : Giphy
  10. Faire des pauses et s'auto-congratuler
    Depuis le début de ce top, on ne parle que de se mettre des coups de pied au c... Mais n'oublie pas d'être bienveillant envers toi-même, de t'aimer et de te chérir. Le cerveau humain n'est pas fait pour se concentrer des heures durant : accorde-toi des pauses régulièrement et félicite-toi du travail accompli. En gros, donne-toi un biscuit, comme quand tu récompenses ton chien parce qu'il a bien écouté. Si ce truc à quatre pattes peut se conditionner par la récompense, toi aussi.
  11. Le combo ultime : employer la technique de la tomate
    Il existe une manière de faire qui regroupe plus ou moins tous les conseils que je viens de te donner : la méthode Pomodoro, ou technique de la tomate. Parce que "pomodoro", ça veut dire "tomate" en italien, et ça fait référence au minuteur qu'utilisait l'inventeur de cette méthode, en forme de tomate donc. L'idée, c'est de planifier à l'aide du minuteur des périodes de travail de 25 minutes, où tu ne te concentres sur rien d'autre que la tâche, et de s'accorder 5 minutes de pause entre chaque séquence (lire un top toutes les 25 minutes, par exemple). Tu me diras si ça a marché : moi, j'ai écrit un top.

Allez, envole-toi petit oiseau, et ne reviens plus jamais procrastiner ici. (Bon si, reviens, mais uniquement pendant tes pauses).

Source :
Authentico
L'Express Entreprise

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :