Contrairement à ce que disait Brassens, on n’est pas forcé d’être con toute sa vie. Ou du moins, on peut parfois changer de vues sur un sujet. Ce n’est pas parce qu’on a passé une bonne partie de sa vie à défendre la race blanche qu’on ne peut pas un jour se rendre compte que c’est une pensée totalement débile ; ce n’est pas parce qu’on crie sur tous les toits que les gays sont des malades mentaux qu’on ne peut pas, un beau jour, découvrir que c’est faux et faire des excuses publiques. Ce n’est pas tous les jours que ça arrive, mais ça arrive.

1. Mikhail Kalashnikov

Désespéré par les milliers de morts occasionnés par son invention, Kalashnikov, haut gradé de l’armée russe et comptant parmi les personnalités les plus décorées de Russie, a ensuite passé sa vie à regretter d’avoir créé la fameuse mitraillette, disant notamment des trucs du genre : « Je préférerais avoir inventé une machine que les gens peuvent utiliser et qui aiderait des fermiers dans leur travail… par exemple une tondeuse. »

Crédits photo (creative commons) : Пресс-служба Президента России

2. Eddy Murphy

Dans les années 80, un des grands trucs d’Eddy Murphy était de se foutre de la gueule des homosexuels et du Sida. Par la suite, il a clairement fait volte-face, regrettant publiquement d’avoir agi ainsi et donnant une bonne partie de sa thune à la recherche contre le sida.

Crédits photo (creative commons) : David Shankbone

3. Kevin Wilshaw

Après 40 ans à militer à l’extrême droite pour le suprématisme blanc, Kevin Wilshaw s’est rendu compte qu’il était d’origine juive et homosexuel. Il a rejeté en bloc l’engagement de sa vie à la télé anglaise et dénoncé les excès et la violence de ces mouvements. Gros retournement, quand même.

4. Oskar Schindler

Schindler était un Austro-hongrois bon teint qui faisait fortune en dirigeant des usines de fabrication d’émail. Et pour y arriver, il pouvait compter sur une main d’oeuvre pas chère du tout puisque juive et déportée au camp de concentration de Plaszow où il avait ses entrées. Sauf qu’au contact de ces populations, Schindler se rend compte du calvaire qu’elles endurent et décide de les aider. Avec l’aide de sa femme et de quelques amis, il réussit à sauver 1200 Juifs de la mort en les faisant travailler dans une usine dont il orchestre la faillite afin de pouvoir leur permettre de fuir à l’étranger. Schindler dépense toute sa fortune personnelle pour réussir cette entreprise de sauvetage. Plutôt classe.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

5. Richard Muller

Depuis 20 ans, Richard Muller remettait en cause le changement climatique. Pour lui, le réchauffement n’était ABSOLUMENT PAS imputable aux activités humaines. Sauf qu’il a décidé en 2011 de conduire une étude d’importance afin de prouver son point, impliquant dans ses travaux d’autres grands scientifiques américains, et que cette étude a donné des résultats prouvant très clairement l’impact de l’activité humaine dans le réchauffement climatique. Muller aurait pu faire comme si de rien n’était, mais il a décidé de s’exprimer publiquement pour tirer la sonnette d’alarme, reconnaissant même que SEULE l’activité humaine était à même d’expliquer le réchauffement de l’atmosphère.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

6. Nathan Bedford Forrest

Premier grand maître du Ku Klux Klan, Nathan Bedford Forrest a décidé de quitter le groupe en 1869 et a mis tout en oeuvre pour faire fermer une entité devenue beaucoup trop violente et folle. Il a ensuite pris position en faveur des droits des Noirs d’Amérique.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

7. Les soeurs Gaede

Têtes d’affiches des suprématistes américains, les soeurs Gaede, cheveux blonds et yeux bleus, avaient enregistré pendant leur adolescence des chansons du genre « Hitler est notre héros ». On les surnommait les bleues prussiennes. A l’aune de leur vingtaine, elles ont totalement renié leur passé et se décrivent comme libérales. Selon elles, c’est la fac qui leur a permis d’ouvrir les yeux sur la diversité du monde et sa richesse.

8. Dr. Seuss

L’auteur de bouquins pour enfants était un promoteur forcené de l’internement des Japonais présent sur le sol américain pendant la Seconde guerre mondiale. Il a ensuite regretté ces prises de positions, publiant Horton en guise d’excuse publique au peuple japonais. Le livre est d’ailleurs dédié à Mitsugi Nakamura, un ami de Seuss.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

9. Lady Gaga

Après avoir fait la promo, plus ou moins, de la coke, insistant sur l’aide créative que la drogue lui apportait, Lady Gaga a fait volte-face. Elle a publié une tribune incitant les jeunes à se prémunir contre la cocaïne, surnommant la substance « le diable blanc ». Merci du conseil.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Lady_Gaga_02_(37179105165).jpg

10. Wayne McLaren et Eric Lawson

Anciennes égéries Marlboro façon cowboy sexys, les deux mannequins ont passé le reste de leur vie à militer contre l’usage du tabac. Un engagement d’autant plus terrible que les deux hommes sont morts d’un cancer du poumon.

Crédits photo (creative commons) : Cezary p

Céline avait tort : on ne fait pas que mettre les costumes d’autres que soi.

Source : Cracked