Marre de la dinde, de la bûche et de la bise à Mamie? Le gros barbu en rouge vous débecte? Voici le top dix des traditions sympas pour fêter Noël autrement qu'avec une indigestion et un vieux monsieur qui demande aux enfants de venir s'asseoir sur ses genoux. (Maj décembre 2013)

  1. En Suède
    Le chargé des cadeaux est un gnome répondant au nom de "Jultomte". Il est aidé dans sa tâche par une chèvre en paille, d'où les concours de réalisation de chèvres en paille en Suède à la période des fêtes (ah d'accccooooord, je me disais aussi). Une alternative originale aux horribles chaussettes que nous on doit accrocher partout. Mais bon demander à une chèvre de livrer une X-box, faut être en confiance

    source photo : muséevirtuel.ca
  2. Islande
    Noël s'appelle Yul, et le père Noël sous-traite puisqu'ils sont treize sbires (Yule Lads) pour distribuer les cadeaux. Stekkjarstaur, Giljagaur, Stùfur, Thvörusleikir, Pottasleikir, Askasleikir, Huroaskellir, Skyrgàmur, Bjùgnakraekir, Gluggagaegir,Gàttapefur, Ketkrokur et Kertasnikir (ça c'est pour briller au Réveillon ou défoncer Tata au Scrabble, au choix) sont les enfants d'une Ogresse qui fait tellement peur aux mômes qu'une loi a été adoptée, interdisant d'en parler. Cette sympathique famille possède aussi un chat voleur d'enfants-à Noël. Soyez originaux, traumatisez vos gosses.

  3. Italie
    C'est une sorcière, la Befana, qui apporte des cadeaux aux gentils enfants. Les sales gosses reçoivent du charbon et c'est bien fait pour eux. Charbon ou sorcière, ça fait rêver.

    Crédits photo (creative commons) : Square87
  4. Russie
    C'est Mamie qui s'y colle et apporte des cadeaux le 6 janvier. Ou Vladimir Poutine dont la polyvalence lui permet de prendre la place de Babushka à la fin de son mandat. En Russie, Noël est aussi la période des prédictions et divinations. Autrement plus rigolo que la retransmission de la messe de Minuit et des best-of de fin d'année.
  5. Japon
    Noël est surtout l'occasion d'offrir des cadeaux aux enfants-enfin ceux qui croient au Père Noël, dès qu'on n'y croit plus, pas de bras pas de chocolat, donc il est conseillé d'affirmer qu'on y croit, même à 20 ans passés, quitte à passer pour un attardé. Pour les célibataires sans enfants, le 25 décembre est la fête des amoureux et la nuit de Noël l'équivalent de la Saint Valentin. Il est donc de bon ton d'avoir un rendez-vous.
  6. Ukraine
    Noël se fête plutôt le 7 janvier (Eglise orthodoxe), faisant suite au jeûne de Saint-Philippe à partir du 28 décembre. Les enfants font du porte-à-porte pour chanter des cantiques. Des fêtes de fin d'année pouêt-pouêt, donc...
  7. Venezuela
    Les fêtes varient en fonction des régions: dans la région de Naiguatá et d’Osma autour de Caracas, les femmes se déguisent en hommes et défilent pour se moquer du patriarcat. Dans la région de Mérida, on fête les “Locos y Locainas”, et dans certains coins, on célèbre pendant trois jours la cérémonie de “El robo y búsqueda del Niño” (le vol et la recherche de l'Enfant): quelqu'un est chargé de voler l'image de Jésus et de la cacher, s'en suit une chasse au Jésus avec déguisements de toute sorte. Le Venezuela remporte la palme des fêtes de fin d'année les plus stylées.
  8. Liberia
    Pas de sapin mais un palmier au pied duquel on met des bonbons, du savon et du coton, avant d'aller jouer au foot et de faire un feu d'artifice à la tombée de la nuit.
  9. Belgique
    A partir du 6 décembre, on fête la Saint Nicolas. Dans le même temps, dans les villes universitaires, les étudiants qui terminent leurs examens sortent dans les rues et organisent une énorme beuverie, en partie financée par une collecte commencée dès le lever du jour. Les gens récalcitrants sont aspergés de farine et d’œufs. Et le 25, c'est Noël, comme partout. Mais au moment où les Français attaquent le réveillon, les Belges en sont déjà à leur 3ème semaine de fête. Ce peuple ne plaisante pas avec les festivités.
  10. Arménie
    On fête Noël le 6 janvier, et les festivités se poursuivent jusqu'au 14 janvier. La table ne doit pas être desservie durant toute la période de fête. Une semaine non-stop de bouffe, on sait vivre en Arménie.
  11. Catalogne
    "En Catalogne, on trouve un personnage qui n'existe dans aucune autre crêche dans le monde." Le Caganer est un petit bonhomme qui pose tranquillement sa pêche au milieu de la scène de la nativité. Appelé en Français "Père la Colique", ce personnage pourrait symboliser la prospérité en fertilisant la terre (admettons...), l'humilité des rois face à la naissance du Christ (pourquoi pas...) mais la véritable explication serait liée au fait qu'un personnage qui démoule un cake, ça fait marrer les Catalans.

    Crédits photo (creative commons) : caganercom
  12. Pays de Galles
    La tradition connue sous le nom de "Mari Lwyd" est chez les Gallois un genre d'Halloween de Noël : un squelette de canasson tenu à bout de bras sous un drap blanc fait office de visiteur de bon augure pourvu qu'on le nourrisse et surtout qu'on l'abreuve : le cortège va de maison en maison sans épargner les pubs.

    Crédits photo (creative commons) : R. fiend

Et vous, vous faites quoi pour Noël?

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.