On les appelle gros cornichons, ou cornichons aigre-doux, ou pickles ou cornichons russes… mais dans notre cœur ils portent tout simplement le nom « plaisir ». Si comme nous tu as passé une (trop grande) partie de ta vie à manger des cornichons trop vinaigrés et que ton rapport au monde a changé quand tes papilles gustatives ont croisé le chemin des gros cornichons, ce top est pour toi.

1. Ils sont beaucoup plus gros, un seul cornichon peut suffire à satisfaire un repas

OK on parle d’un petit repas, mais c’est quand même pas mal. Y’a beaucoup plus à bouffer là dessus que sur un cornichon classique, en période de disette alimentaire ça peut s’avérer bien plus utile.

2. On peut les couper en tranches

Tu peux faire des tranches dans la largeur ou si t’es un ouf déglingo, les faire dans le sens de la longueur. Mais ça c’est seulement pour les grandes occasions comme le réveillon de l’an ou la fête des voisins.

3. Tu peux les utiliser dans vachement plus de recettes

Autant les cornichons, ça se bouffe comme ça à la croque, avec un morceau de rillettes à la rigueur, autant les gros cornichons, tu peux en faire tout un tas de trucs et tu peux AUSSI les bouffer comme ça tout seuls à la croque. C’est totalement multi-fonctions.

4. Il y a eu une omerta sur ce sujet durant toute notre enfance

Comme si nos parents avaient été personnellement menacés pour ne surtout pas nous faire découvrir ce concept. Comme si on voulait nous cacher quelque chose… Alors quoi, faut-il voir dans ce silence forcé un complot ? Oserai-je évoquer une implication franc-maçonnique ? Vais-je à mon tour être menacée si j’exprime trop fort mes idées ? Rassurez-vous, je n’ai pas peur de dire pas trop haut ce que je pense.

5. C'est quoi qu'on met dans des burgers, hein ? C'EST QUOI ?

En effet, nous avions quelques indices. Alors même que, enfants, nous ne connaissions pas l’existence de ces aliments, il arrivait qu’on les croise au détour d’un croc dans un burger classique. On se demandait alors « Tiens, mais c’est quoi ça ? Un concombre ? Un cornichon ? Que sais-je ? Qu’ouïs-je ? Dans quel état j’erre ? ». Pauvres naïfs que nous étions… Ces fines lamelles n’étaient qu’un avant goût de notre future découverte.

6. Globalement ce qui est sucré est meilleur que ce qui est salé

On va pas refaire ici le débat du pop-corn salé versus pop-corn sucré, inutile de perdre du temps (et de l’argent) dans des argumentations vaines, il va de soi que le sucré nous rend plus heureux.

7. On n'a pas de bitoniau en plastique tout pourri pour aller chercher des petits cornichons au fond

Là on y va franco avec les doigts comme un bonhomme, sans tortiller.

8. Le meilleur épisode de tous les temps de Rick et Morty rend hommage à ce magnifique condiment

Tous unis ensemble pour que Pickle Rick soit élu président de la terre et du cosmos.

Source photo : Giphy

9. C'est un truc ultra exotique

C’est pas pour rien qu’on les appelle tantôt les « pickles », tantôt les cornichons russes. Bref, ça fait voyager pour pas cher.

10. On peut en engloutir un entier sans avoir une rétroversion du visage due à l'acidité du cornichon classique

On a tous fait l’expérience d’un cornichon un peu trop vénère qui te fait perdre tout sens commun.

Source photo : Giphy

Cornichons aigres-doux, je vous aime.