Crédits photo (creative commons) : Paul Foot

Quand on a tout dit et tout fait sur les JO, il reste toujours le ricanement idiot à la lecture des noms sur les maillots. On ne va pas se priver de tant de facilité et énumérer les patronymes d'athlètes qui nous ont fait rire à défaut de nous faire rêver. Petite sélection vite fait.

  1. Destinee Hooker (Volleyball féminin, USA)
    Avec un nom qui signifie "prostituée", cette athlète semblait destinée à être médaillée olympique. Un vrai nom de gagneuse.
  2. Yoo Suk Kim (Saut a la perche, Corée)
    Prononcer "You Suck Kim!". Ce qui signifie "Tu crains, Kim" (ou "Tu suces Kim", quand on comprend ce qu'on veut comprendre).
  3. Dong Dong (Trampoline, Chine)
    Si il ne ramène pas de médaille, il va se faire sonner les cloches. MDR. LOL.
  4. Jack Bauer (Cyclisme sur piste, Nouvelle Zélande)
    Qui fait le tour de piste en 24h chrono.
  5. Tyson Gay(Athlétisme, États-Unis)
    Les enfants sont cruels. Et ils apprennent de plus en plus tôt la signification du mot "Gay". Alors que "Tyson Straight", personne ne serait venu le faire chier.
  6. Lauren Perdue (Natation, États-Unis)
    Bon là, en l’occurrence elle a gagné. Mais elle est plus connue pour avoir mis un râteau à Lebron James. La prochaine fois, il invitera à dîner le hockeyeur Karl Gagné, le tennisman Thierry Champion ou le footballeur William Vainqueur.
  7. Sam Oldham (Gymnastique artistique, Grande-Bretagne)
    Sam "Vieux Jambon". Déjà, la gymnastique artistique, c'est pas la garantie d'être le mec le plus populaire dans ta classe... Mais "Vieux Jambon"...
  8. Karen Cockburn (Trampoline, Canada)
    Dans certains endroits du Canada, on l'appellerait "Karen BrûlePenis".
  9. Michael Jung (Sports equestres, Allemagne)
    Ils avaient le "Morning Live" en Allemagne?
  10. Christophe Lemaître (Athlétisme, France)
    C'est quoi cette tradition de Christophe du sprint français? Christophe Bonnet, Christophe Cheval et maintenant Christophe Lemaître? Heureusement qu'on a de temps à autre un Jean-Charles Trouabal ou un Ronald Pognon. Ceci dit, on a eu du Emile Torcheboeuf à la longueur.

Et vous, vous avez trouvé refuge dans le sport face aux moqueries de vos camarades de classe?

source : L'Essentiel