Crédits photo (creative commons) : rahego

La ligue 1 c'est un peu comme un film sentimental américain : c'est toujours la même histoire avec des noms différents. Il faut juste s'assurer d'y mettre les bons ingrédients. Voila donc en 10 points, la recette immanquable pour une bonne saison de ligue 1.

  1. Toulouse ne joue plus rien dès le mois de Janvier
    Le TFC c'est le ventre mou du championnat du classement à lui tout seul. Même sans Gignac.
  2. L'OM est en crise, à un moment. Toujours
    Cette saison devrait confirmer la règle, d'autant plus avec des caisses vides et un ennemi parisien qui roule sur l'or (littéralement). Elie Baup finira comme les autres avec du goudron et des plumes dans le vieux port.
  3. L'ombre de Guy Lacombe pèse sur tous les clubs qui vont mal
    "There is a big moustache".
  4. Le caractère champêtre de nos stades d'un autre âge
    Un bon match de Ligue 1 se regarde derrière la main courante.
  5. On assiste aux commentaires avisés des "experts" du foot Francais qui se contredisent un peu plus chaque semaine
    Commentaires graveleux de Ménès ("Evian, c'est une enorme couille dans le potage"), avec des "jouors de qualité" pour Luis Fernandez, et de mauvaises fois pour Gilles Verdez ("pour le PSG, tout cet argent, c'est un vrai désavantage si on y réfléchit bien")
  6. Les équipes qui arrivent de ligue 2, la fleur au fusil (Bastia, Troyes, Reims), cartonnent pendant 3 journées
    Puis dégringolent, tranquillement, et repartent aussitôt vers la noirceur de la L2. La faute aux cadors qui ne veulent pas laisser leur place. Comme Nancy. Ou Brest.
  7. On croit chaque année à l'apparition d'un big four français
    Que l'on a enfin cette année. Même si c'est un big one.
  8. Des clubs "historiques" du championnat de France sont relégués
    Lens, Nantes, Metz, Strasbourg, Auxerre l'an dernier. Reims cette année. La L1, c'est un championnat où les clubs historiques sentent un peu la naphtaline.
  9. Les meilleurs joueurs partent à la fin de la saison en Angleterre ou en Espagne
    On a même vu partir en Italie. Ou au Qatar. Sinon, tout va bien.
  10. Les arbitres favorisent toujours l'équipe que l'on ne supporte pas
    Et ça vaut pour tous les supporters. Comment ça c'est pas possible ?

Et vous, vous en voyez d'autres ?

Top écrit par antooooooon