Quand t’es gosse et que c’est le soir du repas de Noël, tu vois les heures puis les minutes défiler lentement, très lentement. T’as plus faim parce que tu t’es rué sur les biscuits apéro, et tous les adultes autour de toi commencent à être rouges et luisants à force de picoler, alors que toi tu n’attends qu’une chose : les cadeaux de Noël. Il faut prendre sur toi et patienter, longtemps. Mais rien ne t’empêche de t’esquiver.

1. Faire picoler les adultes

Plus ils boivent, moins ils feront attention à toi, c’est logique. N’hésite pas à te montrer serviable et à resservir leur verre, tout le temps. Plus ils deviennent rouges et commencent à rigoler pour rien, plus tu pourras t’esquiver tranquillement sans que personne ne le remarque.

2. Finir les fonds de verre discretos

A défaut de faire boire les grands, tu peux toujours finir les verres de champagne qui traînent sur la table basse du salon. Quand tu commences à te sentir un peu bizarre et à te marrer, c’est que ça fait effet. Tu pourras alors t’esquiver dans ta tête, et faire comme si tu n’étais pas là.

3. Demander comment on fait les enfants

Après la magie de Noël, la magie des questions gênantes. Pose cette question bien fort, au milieu d’une discussion animée sur la politique de Macron, et tu sentiras le malaise se propager comme un vieux pet. Tes parents ne voudront alors qu’une chose : que tu ailles te vautrer devant la télé, plutôt que de te répondre.

4. Dire que tu t’ennuies

Il faut le dire avec une petite voix trop mignonne, celle qui fait craquer les grands, qui s’en voudront de te laisser à table avec eux. Ils te laisseront alors vaquer à tes occupations sans rechigner, et tu pourras mater Asterix sur M6 sans que personne n’y trouve rien à redire.

5. Te faire une orgie de petits canapés

Et être calé au bout de 10 minutes. Si tes parents ne sont pas trop des gros bâtards, ils verront bien que tu n’avales rien pendant le dîner, et te laisseront sortir de table.

6. Dire que t’es fatigué

Avec les yeux embués, et une petite voix. Alors que c’est pas vrai, t’es carrément proche de l’hystérie à l’idée de recevoir ta toupie Beyblade en orange fluo. Mais tu pourras, grâce à cette phrase, aller sur le canapé te reposer un peu, et esquiver le dîner sans problème.

7. Demander pourquoi ton tonton n’aime pas étrangers

Et foutre un bon gros malaise en plein repas de famille. Plutôt que de te répondre, les adultes préféreront que tu ailles ailleurs, et te voilà gambadant pépouze vers la liberté.

8. Dire que t’as envie de vomir

Personne ne veut voir un enfant vomir à table, c’est dégueu. Tes parents préféreront t’envoyer te reposer dans ta chambre, où tu pourras jouer toute la soirée sur la tablette, plutôt que de te garder avec eux.

9. Proposer de débarrasser la table

Ouais on sait, débarrasser la table c’est chiant. Mais au moins, ça t’occupera, et tu pourras quitter ta place en passant pour l’enfant le plus cool et poli de la terre. Peut-être que le contenu de l’enveloppe de ta grand-mère grossira avec ça, c’est plutôt pas mal.

10. Dire que tu dois t’entraîner pour leur préparer un spectacle

Et aller t’enfermer dans ta chambre. Bien évidemment, quand viendra l’heure de présenter ton oeuvre, tu pourras toujours dire que tu es trop timide, et qu’il faut arrêter de te foutre la pression chaque année, t’es pas un animal de cirque.

Et toi, c’est quoi tes techniques d’esquive ?