une_comptines

Tout comme les contes traditionnels et les Disney qui en ont été adaptés, les comptines pour enfants sont loin d'être aussi "tout public" que ce que l'on pourrait s'imaginer. Du cul, du cul, du cul, des morts, du cul : les thèmes sont un peu toujours les mêmes, et un peu toujours glauques. Voici quelques exemples histoire de vous remettre un peu la tête sur les épaules.

  1. Au clair de la lune
    Cette célèbre chanson du XVIIIe siècle parle de prostitution : le personnage est en quête d'une bonne âme pour rallumer le feu de sa chandelle morte. Et au cas où vous n'auriez pas compris, quand on dit chandelle, on ne parle d'une jolie petite bougie parfumée au cèdre des bois, mais de la grosse chandelle qu'il cache dans son pantalon.
  2. Il court, il court le furet
    Sous ses airs de petites innocentes, cette chanson cache l'une des plus célèbres contrepèteries anticléricales de la langue française. En effet, on mélange un peu les lettres, et hop "Il court, il court le furet" devient "Il fourre, il fourre, le curé". Et voilà ce qu'on apprend à nos enfants !
  3. A la pêche aux moules
    "À la pêche aux moules, moules, moules, je n'veux plus y aller maman. [...] Sont-ils de bons enfants, quand une fois ils vous tiennent, tiennent, tiennent. Sont-ils de bons enfants, ils vous font des petites caresses." Ça ressemble quand même à s'y méprendre à un viol cette histoire.
  4. Une souris verte
    La comptine nous paraissait déjà un peu barbare quand c'était une souris qu'on trempait dans l'huile, dans l'eau et tout le tintouin, nous sommes donc un poil choqués d'apprendre que la souris est en fait une métaphore pour un pauvre soldat vendéen capturé par les Républicains et lamentablement torturé.
  5. Nous n'irons plus au bois
    Une chanson qui était drôlement d'actualité au moment où elle est sortie puisqu'elle évoquait de façon très claire la fermeture des maisons closes par le bon roi Louis XIV. Maisons closes dont la porte était toujours surmontée de lauriers (d'où la phrase "Nous n'irons plus au bois, les lauriers sont coupés").
  6. A la claire fontaine
    "C’est de mon ami Pierre, qui ne veut plus m’aimer, pour un bouton de rose, que je lui refusai." Il n'y a clairement pas besoin d'avoir fait polytechnique pour comprendre que Pierre voulait tremper sa nouille et que la malheureuse qui a refusé s'est fait traiter plus bas que terre. Une image de la femme moderne et égalitaire, c'est génial.
  7. Jean Petit qui danse
    Si elle est bien pratique pour apprendre les parties du corps aux enfants, la comptine a des origines bien glauques. En effet, Jean Petit fut, en 1643, l'un des deux chefs de file de la révolte des croquants du Bas-Rouergue. Cette chanson décrit dans le détail la façon dont il a été roué en place publique.
  8. Il était un p'tit cordonnier
    Une sympathique petite chanson familiale où l'on vous apprend qu'il est tout à fait normal de frapper (un peu mais pas trop hein) votre femme après une longue journée de boulot. Parce que bon, quand même, il faut bien qu'elle serve à quelque chose la bougresse.
  9. C'est la mère Michel
    Vous pensiez qu'elle avait perdu son chat ? Eh bah non : la vérité c'est qu'elle a perdu sa chatte, et donc, par extension, sa virginité. Elle a la cuisse légère la mère Michou.
  10. Ne pleure pas Jeannette
    Jeannette pleure parce que le mec qu'elle aime est en taule et va être pendu, et comme ils en ont plein le baba de l'entendre chouiner toute la journée et bah ils décident de la pendre avec son keum. En même temps c'est vrai que c'est important de confronter les enfants à la réalité des choses.

Et voilà comment on a envoyé des générations de marmots en psychanalyse.

Découvrez ce top en vidéo :

Source et plus de comptines : la liste de Chamsz sur Sens Critique

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :