La vie est un cycle, une boucle temporelle où les modes apparaissent, disparaissent, et resurgissent, comme votre envie de faire du sport. On peut être nostalgique du passé, avoir une mélancolie pour quelques objets ou tendances qui nous rappellent des souvenirs joyeux et c’est sain. Mais il y a certains trucs qu’on a pas du tout envie de revoir et on remercie l’humanité entière de les avoir laissé se tasser. L’oubli a du bon.

1. La tecktonik, tout était moche

Même quand c’était à la mode en 2007 ça piquait les yeux. Certains se sont lancés à corps perdu dedans en quête d’identité (des ados), d’autres ont catégoriquement refusés d’en être (des grands sages). Que ce soit les cheveux en pics, les vêtements moulants fluo, les mouvements de danse ridicules, la musique, tout était à vomir. C’est même fou qu’on ait réussi à créer un mouvement où tout était aussi dégueu.

Heureusement que Lorie était là pour nous rappeler de pas suivre bêtement cette mode.

Source photo : Giphy

2. La mèche devant les yeux à la Justin Bieber (ou Zac Efron)

Après les cheveux en hauteur en mode « crête » on a eu le droit à tout l’inverse, le besoin de s’absoudre surement. Donc bim mèche toute lisse qui couvre le front, pour les filles comme pour les garçons, tous sur un vrai pied d’égalité et c’était peut-être le seul avantage de cette coupe de cheveux.

3. Le Walkman, c'est lourd

Appelé aussi « baladeur » par les parents, c’était THE accessoire dans les années 2000. Il accompagnait nos soirées, nos trajets en voiture et les plus courageux se promenaient même dans la rue avec, moyennant un mal de bras quotidien. On est vite passé au lecteur MP3 (ou à l’Ipod Suffle pour les plus riches), puis on a combiné le portable avec la musique. Trop hâte d’avoir une puce derrière l’oreille qui diffusera directement de la musique dans notre cerveau.

4. Les appareils dentaires aux bagues colorés (non ce n'est pas beau)

De base un appareil dentaire c’est moche et des bagues c’est le pire. On peut essayer de vouloir embellir le laid, c’est un but noble, mais ici ça n’a pas fonctionné. Avoir du bleu ou du rose sur les dents, ça ne rend personne plus désirable, surtout quand on aussi des boutons plein la gueule, le rose rappelle la couleur des boutons. Au moins c’est assorti.

5. Les perruques blanches à bouclettes en mode Louis XIV

C’est un vestige du passé et on est bien content qu’il y reste. Pareil pour les talonnettes, les dorures, le mobilier du 18e siècle. Globalement la mode de cette époque était bien à chier, et dire qu’on a inspiré toute l’Europe avec cette daube. Mais bon il s’agissait d’une époque où la cour du roi se battait pour l’assister aux toilettes. On est donc pas vraiment surpris de leur mauvais goût.

Source photo : Giphy

6. Les cartes routières, vive Google Maps et Waze

Ça c’est parce que ça évoque des souvenirs de disputes entre tes parents qui plombaient bien l’ambiance. En même temps elles étaient minuscules les routes sur les cartes, grave galère de les discerner. Que Dieu bénisse les applications, plus besoin de planifier à l’avance ton chemin puisque toutes les routes y mènent. Bon à l’époque des cartes routières aussi mais tu pigeais que dalle.

7. Le bidet, rien que pour le nom, ça fait "bide" c'est pas classe

Á la base c’était pour se laver les parties intimes, puis les pieds, les nourrissons et les animaux de compagnie. Bref plus le temps a passé plus on s’est éloigné de l’essentiel. Progressivement les bidets ont déserté nos salles de bain, sûrement car on s’est rendu compte qu’ayant déjà une douche c’était pas utile et volumineux. Pour rappel à Paris la taille d’une salle de bain c’est aussi grand que la place pour vos jambes dans l’avion.

8. L'annuaire téléphonique (et le téléphone fixe)

Que de papier utilisé pour avoir le numéro de tout le monde (mais quel intérêt ?) en plus imprimé sur du jaune. Alors qu’en vrai on appelait toujours la même personne : notre mère. La numérisation ça n’a pas que du négatif et je parle même pas de la fin du téléphone fixe sans écran tactile où tu savais pas qui t’appelait. PIRE ANGOISSE AU MONDE.

9. La bible, c'est long comme histoire

Avant chacun en avait une sur sa table de chevet et les petits enfants allaient même au catéchisme pour apprendre l’histoire de Jésus. Ça pourrait être intéressant mais le livre est énorme, les interlignes sont absents, la police en taille 8. Puis bon bah… sa vie est un peu nulle en vrai.

Heureusement maintenant les jeunes ont Kev Adams et Nabila.

Source photo : Giphy

10. Le tableau noir à craie

Ça faisait de la poussière et surtout, surtout, le crissement de la craie sur la tableau noir c’était 10 ans de thérapie. Pire bruit de la terre et de l’univers équivalent à 7 films « Ça » réunis d’un coup en une fraction de seconde. Alors oui vous me direz le tableau Velleda c’est moins authentique mais c’est une question de santé mentale.

Qui se rappelle encore des Hand Spinner ?