Crédits photo : CanalJ

D’après la légende, les Japonais sont un peuple discret et très poli. En vrai, ils passent leurs journées à insulter leur prochain en utilisant les mots et expressions de ce top. Désormais, c’est à votre tour d’apprendre les rudiments du japonais pour vous faire des copains où que vous soyez !

1. Baka

Elle est la plus populaire des insultes japonaises car beaucoup utilisée dans les mangas. Elle signifie « imbécile » et doit être utilisée en rajoutant une violente tape sur le crâne de l’interlocuteur, projetant ainsi son visage dans le sol. D’ailleurs on aimerait bien l’intégrer à la langue française.

Crédits photo : zoronamiplus

2. Urusei

C’est pour dire à quelqu’un de fermer sa gueule. Voilà c’est tout.

3. Kuso Kurae

Signifie littéralement « mange de la merde », mais comme très peu de gens se nourrissent d’excréments, « kuzo kurae » veut plutôt dire « va te faire foutre », ce qui n’est pas très gentil non plus.

4. Makeinu

Vous venez de remporter une victoire écrasante dans une épreuve de curling ou de yoga bikram et vous souhaitez annihiler psychologiquement votre adversaire. En l’insultant de « makeinu », vous lui faites savoir qu’il est un perdant, un gros loser de la vie.

Crédits photo : deviantart

5. Chipatama

Si vous pensez que votre interlocuteur à un visage ressemblant étrangement à un pénis de mâle humain, vous pouvez alors lui balancer un Fatality avec ce « chipatama » qui veut dire « tête de bite ».

6. Kusatteru oyaji

Double insulte. Vous voulez signifier à une personne son âge avancé de façon virulente tout en le mettant plus bas que terre, « kusatteru oyaji » est alors votre meilleur ami. Il signifie « minable vieillard ».

7. Busu

On dit « busu » pour insulter une demoiselle. C’est vu comme très très malpoli puisqu’on attaque directement le physique de la personne. En français c’est l’équivalent de « laideronne ».

Crédits photo : unsupported

8. Shine

Quand on souhaite la mort de quelqu’un qu’on n’aime pas trop trop, on peut lui sortir un « shine » de façon virulente. On traduira par un clair et concis « crève ». Au moins ça a le mérite d’être clair.

9. Inpo

Attention à ne pas dire « Hajime no Inpo ». Les vrais savent. Oui on aime l’humour et les jeux de mots. Inpo signifie tout simplement « impuissant ». Les personnes ciblées sont donc plus souvent les hommes qui ont des soucis avec l’érection.

10. Chikusho

On dira « chikusho » pour désigner quelqu’un de « merde » ou de « bête ». Il a aussi la même signification que « merde » en français, comme dans la phrase « merde j’ai oublié de mettre un pantalon aujourd’hui ». Ainsi « chikusho » est adéquat dans cette situation.

11. Kisama

Un « kisama » est un bâtard, ou un connard. Après ne on dit pas que la personne qui provient de l’adultère ou d’une lignée illégitime est forcément une enflure, mais bon ça risque quand même de faire pleurer votre interlocuteur (surtout si c’est vraiment un bâtard).

Crédits photo : rebloggy

12. Jigoku he ike

Quand on ne souhaite pas quelqu’un aille au paradis car il n’a pas été très gentil, on lui dit alors « jigoku he ike », qui peut être traduit par « va en enfer ».

13. Bakayaro

C’est le level au-dessus de « baka ». La personne est ainsi beaucoup plus qu’un idiot. Comme on est foufou, on ose même aller jusqu’à traduire ça par « connard ».

14. Kono kusottare

Alors celui-là est vraiment pas très sympa car il insinue que la personne est un anus. En français on dira directement « trou du cul ». Mais voilà personne n’aime être un trou du cul, surtout au jeu de cartes du « Président ».

Crédits photo : ign

15. Kuso Gaki

Si un enfant vous casse bien les couilles parce qu’il fait n’importe quoi, qu’il casse tout, qu’il se chie dessus, qu’il bave sur votre chemise Desigual, alors vous pouvez l’insulter de « kuso gaki », ce qui veut dire « sale gosse ».

16. Nameruna

Ce mot est impossible à traduire mot pour mot, mais il signifie, en quelque sorte « ne me prend pas la tête » de manière assez méchante.

17. Hidoina

Et « hidoine » pour ces demoiselles. Dans les deux cas, on souhaite signifier à la personne qu’elle est une sacrée pourriture.

Crédits photo : aminoapps

18. Fakku

« Fakku » est directement transcrit de l’anglais « fuck ». Oui les japonais ont toujours cette tendance à rajouter une syllabe mais on les aime quand même.

19. Usotsuki

Si vous pensez que quelqu’un de nous dit pas la vérité, lors d’un interrogatoire musclé, ou d’une soirée devinette, vous pouvez utiliser »usotsuki » qui sert alors à insulter la personne de « menteuse ».

20. Marimo

Un marimo est une petite boule de mousse de couleur verte. Cette insulte est uniquement utilisable si votre interlocuteur a les cheveux verts. Vérifiez aussi qu’il ne soit pas muni de 3 sabres avant de lui balancer ce terrible sort.

Crédits photo : makeagif

Maintenant vous êtes prêt(e) à insulter n’importe qui et à vous faire casser la gueule juste derrière. Arigatô gozaimasu ^^.

Sources: Gaijinjapan, lesitedujapon

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :