On vous avait déjà fait les meilleures chansons pour conclure un long métrage, et les meilleures chansons originales. Allait-on s'arrêter en si bonne lancée ? Bien sûr que non, ce n'est pas notre genre. Voici donc une sélection des meilleures chansons d'ouvertures de films. Celles qui ont tellement laissées une empreinte sur la pellicule, qu'elles sont devenues totalement indissociables du film qu'elles accompagnent.

  1. "Lust for Life", Iggy Pop (Trainspotting)
    Toute la B.O de Trainspotting est mythique c'est évident. Mais peu de scènes d'ouverture de cinéma sont plus jouissives que celle qui dépeint ces deux idiots de Rent et Spud, détaller d'un vol à la tire minable sur la musique du "Idiot" en personne, Iggy.

  2. "Misirilou", Dick Dale & The Del Tones (Pulp Fiction... et Taxi)
    Pour 9 personnes sur 10, ce thème c'est "la musique de Pulp Fiction". Ces mêmes personnes n'hésiteront pas à houspiller n'importe quel trompettistes ou guitaristes qu'elles croisent par un "heyyy tu sais jouer la musique de Pulp Fiction". Alors voilà, que ce soit dit, cet hymne surf-rock avait une vie avant Tarantino (et les Black eyed Peas...), mais il faut reconnaître qu'elle colle vachement bien au film, et qu'elle vous met dans l'ambiance direct. "Everybody be cool, this is a robbery! Any of you f***ing pricks move, and I'll execute every motherf***ing last one of you!"

  3. "Be My Baby", The Ronettes (Mean Streets)
    Le premier chef d'oeuvre orchestré par Marty ne pouvait pas démarrer mieux qu'avec cette superbe chanson. Cette hymne rétro colle parfaitement aux images en super 8 du début de film. Classique.

  4. Burnin' and lootin', Bob Marley (La Haine)
    "Vous êtes que des assassins, vous tirez hein, c'est facile, nous on a que des cailloux !". Quand la synchronisation entre les images d'un générique et une chanson frôle la perfection absolue. La douce voix du chef rasta accompagne des images d'émeutes en banlieue parisienne, filmées en noir et blanc. On sait tout de suite que La Haine ne sera pas un film comme les autres. La chanson qui a réconcilié de nombreuses personnes réfractaires au reggae avec Robert Nesta Marley.

  5. "The End", The Doors (Apocalypse Now)
    Quand Coppola a annoncé qu'il voulait The Doors et du Wagner dans la même B.O pour un film sur les horreurs de la guerre du Vietnam, ses producteurs ont du le regarder d'un air assez circonspect. Et pourtant, la voix de Jim colle parfaitement avec la destruction d'une forêt au Napalm. Rien de tel pour vous mettre dans l'ambiance que du rock'n'roll et de la destruction de masse.

    http://www.youtube.com/watch?v=M4WJlLNIsyY

  6. "Fight The Power", Public Enemy (Do the Right Thing)
    C'est sûr qu'avec un film sur les conflits communautaires à New York, Spike Lee n'allait pas mettre du Vanilla Ice ou du Mc Hammer. Avec ce morceau bien rentre dedans, la sauce prend direct et on a limite envie d'aller faire un tour en plein Brooklyn pour aller balancer du caillou. Voici une vidéo, ,non pas de l'"opening scene" parce qu'elle n'existe pas sur le net, mais d'une scène culte dans lequel le morceau est utilisé.

  7. "Also Sprach Zarathustra", Richard Strauss - 2001 Odyssée de l'espace
    Composé plus de 70 ans avant le film qui l'a imposée au monde, ce poème symphonique inspirée par l'oeuvre du même nom de Nietzsche est un de ces airs de classique que tout le monde connait, et que l'on retrouve (malheureusement) à toutes les sauces. Nietzsche, du classique, un film sur l'espace sans paroles, c'était pas parti pour être le film le plus fun du monde et pourtant... Comme quoi, la chance sourit aux audacieux.

  8. "Everybody's talkin'", Harry Nilson (Midnight Cowboy)
    La première fois qu'on voit cette scène, on ne sait pas encore que ce film va être triste comme les blés. Mais, au fond, on a déjà le sentiment que cette bonne humeur un brin mélancolique va surement finir par nous tirer des grosses larmes, et c'est pas exactement faux.

    http://www.youtube.com/watch?v=NLveDCHx1zg

  9. "Summer in the city", The Lovin' Spoonful (Une journée en enfer)
    58 minutes pour vivre avait un peu fait baisser la qualité de franchise Die Hard, mais en attaquant les premières secondes du troisième opus, on sait déjà qu'on va passer un excellent moment. Un grand morceau, qui colle parfaitement à l'ambiance de New York sous la canicule.

  10. "The Little Boy that Santa Claus", Vera Lynn (The Wall)
    Pink Floyd fait un film musical adapté d'un de ses albums et commence ... par une chanson des années 40 qui n'a rien à voir avec l'univers du groupe. Pari couillu, pari payant.

  11. Bonus : Les autres (disponibles dans la playlist)
    Eh oui, atteindre le top 10 c'est dur, mais des chansons cultes de début de film, il y'en a des tonnes, donc voici le reste de notre sélection.

    "For Whom The Bells Tolls", Metallica - (Zombieland)
    "Don't You Forget About Me", Simple Minds - (Breakfast Club)
    "The Miracle", Leonard Cohen - (Tueurs Nés)
    "I'm Deranged", David Bowie - (Lost Highway)
    "Nightcall", Kavinsky - (Drive)
    "Shoot To Thrill", AC/DC (Iron Man 2)
    "Rock Around the Clock" by Bill Haley (American Grafitti)
    "The Times They Are-A Changin'" by Bob Dylan (Watchmen)
    "Repo Man" - Iggy Pop (Repo Man)
    "Little Green Bag" - George Baker Selection (Reservoir Dogs)
    "For What It's Worth" - Buffalo Springfield (Lord of War)
    "Volver" Estrella Morente (Volver)
    "Le temps ne fait rien à l'affaire" Georges Brassens (Le dîner de cons)

Quelles sont vos chansons cultes de débuts de films ?

Crédit Photo : Ohmyn0