Megadrive_no_shadow
Crédits photo (creative commons) : Tomhannen

Eh oui la Megadrive a 25 ans ça passe. Elle fait depuis longtemps déjà partie du monde du "retrogaming", accompagné de la PlayStation, de la GameCube et de tout ce qui date d'il y a plus de 5 ans. Mais dans ce monde elle tient une place à part, une place de choix qui la place haut dans le coeur des fans de jeux en tout genre. Pour certains, c'est même la première et on est quasi d'accord avec eux. On a d'ailleurs 10 points pour le prouver.

  1. Elle était classe !
    Toute noire et hyper design, même aujourd'hui c'est un bel objet, un objet du futur même. On a clairement pas fait mieux depuis.
  2. Elle avait un marketing hyper bad ass
    En gros le concept était clair. Elle va plus vite, elle tape plus fort et elle fera peur à tes parents. Le pire c'est que c'était vrai.

  3. Les adaptations de Disney étaient canons
    Canonesques même. Les meilleures de tous les temps d'ailleurs. Le plus jouissif c'est qu'elles étaient bien plus performantes que celles de la concurrence (oui c'est de toi qu'on parle Madame SuperNes). Aladdin, Castle of Illusion et le Roi Lion sont des classiques de la plateforme que Nintendo aimerait bien rééditer en HD sur leurs consoles comme ils l'ont fait avec Doneky Kong et Mario. Sauf que là, ben ils peuvent pas, bien fait !
  4. Elle a les meilleurs beat them all
    Elle a même quasiment inventé le genre sur consoles de salon. Un genre qui s'est malheureusement perdu depuis que les gosses préfèrent utiliser des flingues du futur pour shooter des aliens, au lieu de se castagner à l'ancienne avec des bonnes vieilles battes cloutées. Street of Rage, Golden Axe entre autres étaient d'excellent jeu de tatanes. De bons précurseurs à GTA sans scénario alambiqué : des loubards + des châtaignes = plaisir.

    Streets of Rage 21

  5. Elle a survécu à la plus belle guerre vidéo ludique de tous les temps
    On parle bien sûr du VS le plus cruel, mais aussi le plus pur des jeux vidéos : la guerre à mort qu'elle a livrée à la Super Nintendo. Il fallait en avoir dans le froc pour aller chatouiller Nintendo et les faire passer pour des nazesbroques pendant un temps. 25 après, Nintendo est presque toujours le roi du pétrole quand Sega ne fait plus de consoles, mais dans le cœur des fans, cette rivalité est toujours vivante. Oui la SuperNes est une console exceptionnelle seulement elle ne remplacera JAMAIS une bonne vieille MD et sa manette trois boutons.
  6. Sonic évidemment
    Essayer de rallumer votre console et balancez le premier Sonic (de toute façon si vous avez une Megadrive vous avez Sonic), vous verrez que ce jeu refuse de vieillir. Plus de 20 après, il tient encore le coup et surtout il est toujours aussi dur bordel ! Et par pitié, arrêtons de le comparer avec Mario. Ces deux légendes ont eux-mêmes orchestré cette fausse rivalité pour empocher des thunes alors qu'en vrai ils ont toujours été hyper potes, un peu comme les Beatles et les Stones ou 2 Pac et Biggie.

    MD_Sonic_the_Hedgehog

  7. Des accessoires de dingos
    Quand on vous dit que c'était le futur. Le Sega CD, le 32x et le Sega channel (un précurseur du PSN et du Xbox Live) autant d’accessoire vaguement inutile, mais qu'on trouvait tellement coolos (ça se disait coolos à l'époque ok !!). On se rend compte aujourd'hui qu'entre l'intégration du CD, le téléchargement et les premiers jeux 3D ils avaient tout compris avant tout le monde.

    Sega_32x_No_BG
    Crédits photo (creative commons) : Thee Computer Guy
  8. Les boites de jeu les plus cools de l'histoire de la coolitude
    Aujourd'hui on paye 70 balles pour une pâle copie de DVD zone 2, mais à l'époque les boites de Genesis avaient de la gueule et surtout elles étaient hyper solides (très pratique pour les balancer sur la gueule du cousin qui vient nous battre à Mortal Kombat). Noires et en plastiques, elles font toujours classes dans une étagère à côté des VHS. De plus et c'est pas pour éternellement revenir sur la comparaison avec la SuperNes, mais avouez quand même que c'était autre chose qu'une vieille boite cartonnée qui finit en lambeau après le premier voyage dans le cartable. Hein ? Dites ?

    5132867518_e85becea43_b
    Crédits photo (creative commons) : katsommers
  9. Les jeux, c'est quand même ça l'important
    Que dire il y en a tellement. Plateforme, sport, RPG, jeux de stratégie, la Megadrive était une console riche et variée sur laquelle tout le monde pouvait s'éclater. Du plus gros jeu de bourrin au plus gentillet des jeux de princesses, il y en avait pour tout le monde. Shinobi, Earthworm Jim, Herzog Zwei, Streets of Rage, ses classiques se compte par dizaines et ça même le dernier des Nintendos ne peut pas le nier.
  10. C'était la notre
    La meilleure console c'est avant tout celle qu'on a vu un matin sous le sapin et qu'on n’a pas lâchée pendant 5 ans. Évidemment qu'on l'a quitté comme la dernière des merdes à la première PlayStation racoleuse. Évidemment qu'on allait jouer a Street Fighter sur la SuperNes de son cousin parce que les manettes avaient 6 boutons. Mais bordel c'était notre bijou, on l'a défendra jusqu'à la mort (ou presque) quitte à utiliser les pires arguments de mauvaise foi, simplement parce que "c'est la famille" (à dire avec un accent sicilien).

    8304976679_f1bc4519aa_b
    Crédits photo (creative commons) : Robert S. Donovan

On n'est pas sectaires hein... La GameGear c'était bien aussi

Tous les mardis à 18h, on se retrouve sur Twitch, allez viens.

Hey, tu fais quoi mardi prochain ? La Topito Comedy Night reprend pour une nouvelle saison. Réserve tes places.