A quoi bon avoir raison tout seul ? Ouais, je sais, on n’est pas là pour faire de la philo. Mais à moins d’être un amoureux de la vérité, avoir raison tout seul ne sert généralement qu’à pouvoir dire ensuite « je vous l’avais bien dit ». Et accessoirement à rentrer dans l’Histoire comme un mec trop classe.

1. Kotaku Wamura

Kotaku Wamura, le maire de la commune japonaise de Fudai, était persuadé qu’un tsunami finirait par détruire sa ville. Il a donc investi massivement pour construire un mur anti-tsunami autour de la ville. Tout le monde s’est foutu de lui. Tout le monde. En 2011, 15 ans après sa mort, a eu lieu de tsunami dont on connaît les conséquences. Une ville s’en est tirée sans dommages : Fudai.

2. Bartlomiej Brzozowiec

Le Polonais Bartlomiej Brzozowiec écrivit en 2007 un petit rapport concernant une histoire de cookie généré lors de la connexion du navigateur Firefox à la clé API de Google. Les responsables de Google et de Firefox l’envoyèrent bouler.

Plus tard, les révélations de Snowden prouvèrent que le cookie en question était utilisé par la NSA pour surveiller les internautes.

3. Barry Marshall

Barry Marshall, un médecin et microbiologiste australien, publie en 1982 le résultat de travaux qui mettent en lumière le rôle d’une infection bactérienne dans le développement des ulcères. Toute la communauté scientifique se fout de lui : c’est bien connu que les ulcères viennent du stress et de la consommation de tacos épicés. En plus, une bactérie n’aurait jamais pu survivre dans un environnement aussi acide que l’estomac. Bref, pour prouver son point, Barry Marshall avale des bactéries et hop ! Il développe un ulcère.

En 2005, il gagne le Prix Nobel de physiologie et de médecine.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. Harry Markopolos

Harry Markopolis, un analyste financier, se rendit compte avant tout le monde du petit manège de Bernard Madoff. Il écrivit trois rapports à la Securities and Exchange Commission dénonçant l’escroquerie et essaya de prévenir les clients de Madoff du risque qu’ils encouraient ; mais tout le monde l’envoya chier.

Après l’arrestation de Madoff, il écrivit un bouquin : No one would listen.

5. Clair Patterson

Ce géochimiste américain mena une campagne contre l’empoisonnement au plomb. A partir de 1965, il publia plusieurs ouvrages pour alerter l’opinion publique sur la quantité de plomb que l’on retrouvait dans l’alimentation. Il dut se battre contre les lobbies et fut même exclu de comité d’étude sur le sujet. Avant que l’Histoire ne lui donne raison./div>

6. Raghuram Rajan

Dès 2005, l’économiste indien Raghuram Rajan a multiplié les conférences pour mettre le monde en garde contre le risque de crise inhérent au système financier. On lui répond qu’il se plante et qu’il est réactionnaire. Et en 2007, BOUM la finance.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

7. Ignace Philippe Semmelweis

Au XIX°, Ignace Philippe Semmelweis développe la théorie selon laquelle les médecins devraient se désinfecter les mains après avoir touché des cadavres, avant d’aider aux accouchements et généralement, avant tout contact avec un terrain infectieux.

Les autres médecins lui rappellent qu’ils sont médecins, quoi, donc bon on va pas commencer à dire qu’ils sont sales. Il n’apprit jamais qu’il avait raison, parce qu’il termina à l’asile et mourut des mauvais traitements subis lors de son internement.

8. Barbara McClintock

La cytogénéticienne Barbara McClintock fit au cours de sa carrière de nombreuses découvertes sur le fonctionnement des chromosomes du maïs et en tira des enseignement sur le fonctionnement du génome, notamment sur la transposition (kikoo on est de retour en spé bio). Les généticiens n’en avaient rien à foutre. Ses découvertes n’intéressaient personne, comme McClintock le déplora dans plusieurs lettres. Puis, 20 ans plus tard, ses travaux furent redécouverts et constituèrent le cœur de la génétique moderne.

Crédits photo (creative commons) : Adam Cuerden

9. Descartes

Descartes écrivit un traité sur l’héliocentrisme. Puis il évita de le publier. Histoire de continuer à vivre. On peut citer aussi Galilée et Copernic, dans le même genre.

10. (Bonus) François Fillon

A part lui, qui croyait qu’il serait le candidat du RPR à la présidentielle, dites-moi ?

Source photo : Giphy

On a toujours raison d’avoir raison.

Source : Reddit