Crédits photo (creative commons) : Vaguely Artistic

Le football d'aujourd'hui est fait de partenariats à tous les étages : partenaires officiels, équipementiers et naming... Même les mi-temps sont sponsorisées. Mais pour vraiment s'accaparer toute l'identité d'un club, c'est dans le maillot qu'il faut taper : Manufrance, c'est Saint-Etienne, Quilmes, c'est le foot argentin et La Trinitaine, c'est Lorient. Pour s'incruster à ce point dans la culture d'une équipe, il faut passer à la caisse, et certains tarifs annuels de sponsor maillot peuvent payer un Gignac tout entier. Même deux, parfois.

  1. FC Barcelone, 33 Millions d'euros par saison : la fin d'une époque, la seule ombre au tableau. Ce club a tout, des grands joueurs, une qualité de jeu presque historique et des titres en pagaille et avait gardé son maillot immaculé de vendeur en tout genre. Mais maintenant, même (et surtout) sur la planète Barça, on a besoin de blé. Tant pis pour l'UNICEF, relégué à l'arrière... et merci le Qatar.
  2. Bayern Munich, 25M€ : 25 millions par an, c'est conséquent. Mais pour que sa marque soit montrée une heure et demie toutes les semaines sur tous les continents, c'est déjà plus raisonnable. Pour ce prix là, T-Mobile aurait quand même pu revenir au maillot mythique et se débarrasser de ces vilaines rayures.
  3. Manchester United, 23,6M€ : Aon Corporation fait dans l'assurance. Voilà. Maintenant, vous le savez. Et "Aon" signifie "Unité" en gaélique. Mais ça, il n'y a que Ryan Giggs qui le savait.
  4. Real Madrid, 23M€ : le business, c'est parfois des choix cornéliens : pour le même prix, on peut être le sponsor d'une équipe qui vend des maillots dans le monde entier, ou acheter Yohan Gourcuff. Chez Bwin, on n'a manifestement pas besoin d'un milieu de terrain international, et on prefère couvrir les légendaires abdominaux de Cristiano Ronaldo.
  5. Liverpool, 22,5M€ : il a fallu allonger des billets pour déloger le mythique Carlsberg du tricot des Reds. Le brasseur danois avait incarné depuis 1992 l'identité de Liverpool au cours de quelques unes de ses plus belles années. La Banque Standard Chartered risque de ne pas avoir le même rayonnement. Etre là au bon moment, c'est important.
  6. Schalke 04, 15M€ : on se demande encore pourquoi Gazprom, monopole d'état russe, continue à débourser autant pour communiquer. De toutes façons, on n'a pas le choix, on doit acheter leur gaz. Alors ce n'est pas parce qu'ils paient indirectement une partie du salaire de Raul qu'on va les trouver plus sympathiques.
  7. Milan AC, 15 M€ : depuis février 2010, c'est Emirates qui squatte le maillot rossoneri. Mais également celui d'Arsenal, du PSG, d'Hambourg et de l'Olympiakos, on retrouve ce sponsor dans le rugby, le hippisme, le cricket ou le nautisme... Pour info, Emirates est une compagnie aérienne, pas un magasin de sport.
  8. FC Chelsea, 14M€ : Samsung est une marque reconnue mondialement, mais quand on regarde les anciens sponsors maillots des Blues, on constate quelques destins tragiques : Commodore et Amiga, qui évoquent la préhistoire de l'informatique, Bai Lin Tea, dont le patron a fini en prison. C'est même Le Coq Sportif qui a un temps tricoté le jersey. Chelsea, c'est un tremplin...
  9. Tottenham, 12,7M€ : les Spurs ont révélé des joueurs, mais également des sponsors. Entre Autonomy Corp PLC et Investec, on est loin de Mars ou de Playstation. Tottenham, c'est définitivement une équipe pour initiés.
  10. Juventus de Turin, 11,5M€ : Betclic a de l'humour : débourser 11,5 millions d'euros par an pour encourager les paris sportifs sur le maillot de la dernière équipe qui s'est fait gauler dans un gros scandale de matchs truqués, c'est presque de l'art. Un peu comme si une compagnie de bus sponsorisait les Bleus.

Et vous, combien vous prenez pour porter un maillot "Manufrance"?

Source du classement: l'excellent Sportune

Footeu-se dans l'âme ? On a déniché les gadgets les plus cool :

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !