Eh oui le XXème siècle c’était pas si loin, bande de jeunes bambins. Et ça ne fait pas de mal de se rappeler qu’il y a encore peu les femmes se coltinaient un joli bouquet de lois complètement rétrogrades du string. Petit récap’ des lois qui puent la mort pour les Françaises du siècle dernier.

1. Jusqu’en 1907, les femmes ne pouvaient pas disposer de leur salaire qui revenait naturellement à leur mari

Générosité, quand tu nous tiens. Et même que cette année là, les femmes ont aussi obtenu le droit de siéger aux prud’hommes. Mais bon, de là à ce qu’un jour on appelle ça les prud’femmes, on peut se gratter.

Source photo : Giphy

2. 1920 : l’Assemblée Nationale vote l’interdiction de la contraception et de l'avortement

Bah voui après la première guerre mondiale il faut repeupler la France jeunes damoiselles, vous ne pensiez quand même pas que votre bidon vous appartenait ?

3. Jusqu’en 1924, les femmes n'avaient pas le droit de passer le baccalauréat

Elles vont quand même devoir attendre 1938 pour pouvoir s’inscrire à l’université sans l’autorisation de leur mari chéri. En revanche, on était super OK pour qu’elles fassent des gosses, le ménage et la bouffe. Et dire que ces hystériques voulaient en plus avoir des diplômes, non mais vous vous croyez où ?

Source photo : Giphy

4. 1942 : L’Assemblée Nationale considère l'avortement comme un crime contre l'Etat, passible de peine de mort

Autant dire qu’à ce moment, l’état est encore un tout petit peu plus tendu sur la question. On a un peu envie de dire RESTEZ STABLE QUAND MÊME. On attend avec hâte la loi Neuwirth en 1967 autorisant la contraception. Remboursée seulement en 74, année où l’IVG est enfin autorisée par la loi Veil. Allez, filez faire un bisou à votre pilule TOUT DE SUITE.

Source photo : Giphy

5. Jusqu’en 1944, les femmes n'avaient pas le droit de vote ni celui d’être élue

Merci qui ? Merci Fernand Grenier qui a milité corps et femme pour le droit de vote des femmes. 51 voix « pour », 16 voix « contre ». On attend encore deux petites années avant de leur accorder la possibilité d’être juges. Et là, ça va chier.

Source photo : Giphy

6. Jusqu’en 1965, la femme ne disposait pas de ses biens, ne pouvait pas exercer de profession ou ouvrir un compte bancaire sans l’autorisation de son mari

Mais sinon, je peux aller pisser toute seule ?

Source photo : Giphy

7. Jusqu’en 1967, les femmes n'avaient pas le droit d’entrer en bourse ni de spéculer

C’est dommage parce que les bourses adorent se faire spéculer. Surtout par des femmes.

8. Jusqu’en 1970, l’autorité parentale revenait au papounet grâce à la notion de « chef de famille »

N’en déplaise à Eric Zemmour ce n’est plus le cas aujourd’hui.

9. Jusqu’en 1971, l’égalité des salaires entre hommes et femmes n'était en aucun cas obligatoire

On se permet de croire qu’il reste encore quelques abus de ce côté-là.

Source photo : Giphy

10. Jusqu’en 2013, les femmes n'avaient pas le droit de porter un pantalon

Non ceci n’est pas une blague, c’est une ordonnance vieille de plus de deux siècles concernant le travestissement des femmes. Hourra, les femmes ont officiellement le droit de porter la culotte. Bah merde on était beaucoup à être dans l’illégalité la plus totale.

Source photo : Giphy

C’est bien beau tout ça, mais il reste encore du chemin. A quand l’abolition de la taxe rose ?