Quel est exactement le job de l’Irlandaise Terrie McEvoy, aujourd’hui basée à Sydney ? On ne sait pas trop, mais la jeune fille se présente comme une « influenceuse numérique » et illustre le phénomène fascinant de ces gens dont la principale source de renommée est qu’ils sont connus (oui, ça n’a aucun sens). Terrie est donc un peu trop maigre et se prend en photo partout où ses 55 000 followers lui permettent d’aller, ne rechigne pas à photographier les cadeaux que les grandes marques lui font et poste de temps à autre une réflexion sur l’importance de l’amitié ou pour nous encourager à être nous-même. C’est creux, c’est cliché, c’est fascinant de vacuité et ça nous interroge sur ce que notre génération a foutu d’Internet.

1. La piscine d'hôtel à Bali, un cocktail à la main

2. Un hamac à El Nido, Palawan, Philippines, digne d'une pub pour du gel douche

3. Un incontournable, le "cuisses ou knackies" à Orlando, Floride

4. Une photo de Sydney pour illuster la phrase "la vie est trop courte pour les regrets"

5. Une pose tout ce qu'il y a de plus naturel à Gili Trawangan Island, Indonésie

6. Un autre classique : ses propres godasses au Bondi Icebergs Club en Australie

8. Un bain nocturne à Singapour

9. Gili Terawangan Island, Indonésie (su-perbe manucure)

Cheers Gili....??? #gilitrawangan #indonesia #wanderlust

A post shared by Terrie McEvoy (@terriemcevoy) on

12. La concentration avant une longueur

14. #excited #suprisetrip #wanderlust #travel #adventure (ah bon, d'accord)

Et vous qui allez au boulot comme des cons tous les matins… pourquoi vous ne devenez pas « digital influencer » ?