Le mystère excite, le mystère titille. Interdisez l’accès quelque part, et tout le monde voudra s’y rendre.

SAUF QUE NON ! C’EST INTERDIT.

Qui est-ce qui est trop déçu ?

1. La grotte de Lascaux

La grotte de Lascaux est fermée depuis 1963 pour éviter sa détérioration et la prolifération des micro-organismes apportés par les visiteurs. Du coup, on ne pourra jamais la visiter. En revanche, on peut visiter sa réplique, Lascaux 2. Mais c’est pas aussi cool.

2. L'île de North Sentinel

Située au large de l’Inde, sur les îles Andaman, North Sentinel abrite une population, les Sentinelles, qui n’a jamais été officiellement soumise à l’autorité indienne. Ces autochtones vivent en toute autonomie et pratiquent leurs coutumes loin de la civilisation. Ils seraient environ 250 à vivre ainsi coupés du monde. Il est interdit de les approcher. Le seul contact entre l’Inde et les Sentinelles a été filmé et a fini en eau de boudin.

3. Le sanctuaire d'Ise, au Japon

Il s’agit du plus grand sanctuaire shintoïste du Japon, dédié aux déesses du soleil et de la nourriture, et dont l’accès est limité à des grands prêtres de la famille royale japonaise. Un endroit ultra-secret où tu ne peux pas débarquer avec tes lunettes de soleil et les meilleures intentions du monde, sous peine d’être très clairement recalé.

 

4. L'île de Niihau

Les 160 habitants de cette île privée proche d’Hawaï bénéficient d’un protectorat spécifique qui restreint l’accès aux visiteurs. On l’appelle l’île interdite, et elle a inspiré les scénaristes du premier James Bond, Docteur No, pour la création d’une île similaire au large de la Jamaïque. L’île est également connue pour ses minuscules coquillages qui s’échangent à prix d’or.

Crédits photo (creative commons) : Polihale

5. La zone 51

Située dans le Nevada, la zone 51 alimente toutes les théories les plus dingues en raison de son caractère ultra-secret. Zone militaire où seraient testés des protocoles expérimentaux, son existence a été avérée en 2013 à l’occasion de la déclassification de l’armée américaine. Elle apparaît dans diverses œuvres de fiction populaire et alimente tous les fantasmes. Inutile de dire que vous n’aurez aucune chance d’y foutre les pieds.

Crédits photo (creative commons) : Jimderkaisser

6. L'île de Surstey

Île volcanique située au large de l’Islande, Surstey s’est formée au cours des années 1960 suite à une éruption volcanique. Une nouvelle île ? Voilà qui a passionné les vulcanologues, bien sûr, mais aussi les botanistes car, très rapidement, la vie s’est développée sur l’îlot. Pour préserver les recherches scientifiques, l’île a été interdite d’accès au public. Voilà donc une île où on ne trouvera rien d’origine humaine puisque tout est dédié à l’observation de la colonisation naturelle de la vie d’une terre vierge. Ne comptez pas y passer vos vacances.

Crédits photo (creative commons) : Worldtraveller

7. Le rocher Rockall

Bon, on doute que vous ayez vraiment prévu de passer vos vacances sur un rocher, mais dans le doute, sachez que sur Rockall, ce ne sera pas possible. En plein dans l’Atlantique Nord, Rockall est un rocher tout pourri au coeur d’une querelle territoriale. C’est que monter sur le rocher est quasiment impossible et que personne n’a donc été capable d’annexer l’îlot. Mais cela n’empêche pas Rockall de se trouver au milieu d’une zone pétrolifère et d’intéresser par conséquent la Grande-Bretagne, l’Irlande, l’Islande et le Danemark. Mais personne n’arrive à monter dessus ! Finalement, une convention a été établie selon laquelle un rocher ne se prêtant pas à l’occupation humaine ne pouvait faire l’objet d’une zone d’exploitation économique exclusive. Voilà pour Rockall.

Crédits photo (creative commons) : Andy Strangeway

8. Boesmansgat en Afrique du Sud

Cette cavité sud-africaine inondé est invisitable. A 2 km de dénivelé, on tombe sur de la flotte. Puis, en s’enfonçant, on en arrive à des zones aquatiques paléolithiques de plus en plus larges. A 250 mètres de profondeur, on trouve ainsi une zone où ma gravité devient bizarre et la pression monte. Il semblerait que Boesmangat soit le lieu le plus inhabitable de toute la terre. Des dizaines d’explorateurs y sont morts, y compris certains qui essayaient de récupérer les corps d’explorateurs morts plus tôt.

9. La Pyramide de Ball, en Australie

Ancien volcan, ce rocher au large de l’Australie est tranchant comme un couteau et dangereux comme tout. Il est possible d’accoster sur le rochers pour en envisager l’ascension. Mais le problème ne tient pas trop aux difficultés d’ascension du schmilblick, mais à la faune locale. La Pyramide de Ball accueille des insectes de la taille d’un avant-bras, les Dryococelus australis, censés pourtant être disparus. La petite population qui survit sur la pyramide est préservée, et la pyramide n’est pas à proprement parler visitable. En même temps, qui aurait envie de visiter un lieu avec des trucs pareil ?

Crédits photo (creative commons) : CC BY-SA 3.0
Crédits photo (creative commons) : National Imagery and Mapping Agency (NIMA), now National Geospatial-Intelligence Agency

10. L'île de Poveglia

Aujourd’hui interdite aux touristes et entièrement dédiée à l’agriculture, l’île de Poveglia, en Italie, servait longtemps de base arrière sur laquelle on isolait les victimes de la peste. Ensuite, on y a installé un hôpital psychiatrique aujourd’hui désaffecté, et l’île a gagné le surnom « d’île la plus hantée du monde ». Bref, on n’a pas hyper envie d’y aller, mais de toute façon, c’est interdit.

Crédits photo (creative commons) : Chris 73 / Wikimedia Commons

On ira ailleurs, c’est pas grave.

Sources : Cracked, Maxisciences, Melty, Voyage à deux

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.