Faire la fête c’est chouette. On est heureux, on crie, on pleure, on se prend dans les bras. Malheureusement ça ne s’arrête pas là. Au vu du nombre important de témoignages d’agressions sexuelles qui ont eu lieu suite à la victoire de la France à la coupe du monde, on trouvait qu’il était quand même trèèèèèèèèèèès important de prendre la défense des agresseurs qui ont vraiment des excuses hyper justifiées pour avoir les mains et la langue baladeuses. On est de votre côté les mecs vous êtes des champions.

Blague à part, pour ceux qui pensent que ces excuses sont valables, on va tenter de vous démontrer avec des mots simples pourquoi ce n’est pas acceptable.

1. "Eh ça va, on est champions du monde bordel quand même !"

Excuse récurrente donnée à toutes les femmes qui ont été agressées sexuellement depuis dimanche.

Analyse argumentative : sur le plan temporel, l’excuse est juste, il est vrai que nous sommes champions du monde . Même si l’homme en question pourrait préciser qu’il s’agit de foot et qu’il n’est que supporter des champions du monde et n’a pas de raison de s’approprier le statut de champion. Toutefois même s’il amalgame son statut de supporter avec celui des joueurs de l’équipe de France, l’argument est-il valable ? On a pesé le pour et le contre, on a réfléchi autour de multiples groupes de discussions, on a essayé de vraiment s’assurer qu’il n’y avait pas maldonne. Mais les résultats de nos recherches sont sans appel. Cette excuse est une excuse de merde. Et quand bien même elle serait prononcée par Griezman qui lui est bien champion du monde, elle ne serai pas plus acceptable. Voilà. Ouf. Maintenant on le sait. Yay.

2. "Et si tu portes une mini-jupe faut pas t'attendre à autre chose"

Analyse argumentative : alors c’est vrai que je porte une mini-jupe. L’homme est observateur. Ça, on peut le lui reconnaître. Néanmoins, en quoi mon style le concerne ? Est-il styliste ? L’ai-je convoqué comme coach vestimentaire ? Non. Dès lors, ses arguments concernant ma tenue ne sont pas retenus par les jurés.

3. "Et si tu portes une jupe faut pas t'attendre à autre chose"

Analyse argumentative : cf. le point précédent. En fait, même si cela peut avoir l’air étonnant, aucune tenue ne justifie qu’on se fasse emmerder par qui que ce soit et pour aucune raison. Sauf si sur ma jupe il y a une croix gammée ou sur mon t-shirt un message de type « il fau brûlé tout les noir » (ALERTE POLICE DE L’ORTHOGRAPHE!!!).

4. "Et si tu portes un jean moulant faut pas t'attendre à autre chose"

Analyse argumentative : cf. le point 2. La seule remarque qu’on peut te faire si tu portes un jean moulant en juillet c’est de s’inquiéter du niveau de transpiration et d’inconfort de tes jambes. Et encore, on peut s’en passer.

5. "Et si tu portes un jogging XXL faut pas t'attendre à autre chose"

Analyse argumentative : cf. le point 2. Le style a ses raisons que la raison ignore.

6. "Trop de pression cette coupe, faut que je déstresse en pelotant des culs et des boobs"

Analyse argumentative : sur le plan médical, l’homme semble invoquer une forme d’urgence, c’est pourquoi il faut réagir vite dès lors qu’il calme son stresse sur vos prothèses mammaires. Dans un premier temps tendre le bras droit (ou gauche si vous êtes gauchère) en arrière de manière à donner de l’ampleur à votre mouvement et dans le prolongement du corps, catapulter le bras de façon à ce que je l’embout du bras, plus communément appelé la main rentre en contact physique avec n’importe quelle zone du visage de l’homme en détresse.

7. "Et ça va, c'est la fête quoi..."

Analyse argumentative : sur ce point l’homme a raison ! C’est la fête ! Et si sa manière de faire la fête c’est de rentrer de force sa langue dans la bouche des femmes, je ne vois pas pourquoi on devrait le juger. Moi par exemple pour la fête j’aime bien vomir sur des nourrissons et je suis sûre que tout le monde serait compréhensif à ce sujet.

8. "Les terroristes ont gagné sinon"

Analyse argumentative : jouer sur la peur, c’est vraiment un acte héroïque. Rien de plus à dire.

9. "Une fois tous les 20 ans, faut profiter merde"

Analyse argumentative : Boah, vu comme ça j’avoue… Franchement si on ne se fait emmerder QUE une fois tous les 20 ans, ça passe. Allez, deal !

10. "Stp, fais des trucs avec moi, j'ai jamais été avec une fille parce que j'ai trop peur de les aborder sans les emmerder du coup je suis puceau et tous mes amis pensent que je suis gay"

Analyse argumentative : on savait que l’espoir faisait vivre, mais on apprendra désormais que le désespoir fait également vivre. Attention, ne jamais succomber à la pitié en cas d’argument similaire.

11. "Allez allez, fais pas comme si tu voulais pas"

Analyse argumentative : très très bon argument car il empêche la femme en face de développer la moindre résistance puisque l’on suit alors cette logique imparable « plus elle résiste, plus elle est d’accord », du coup on part quand même du principe que si elle ne résiste pas c’est qu’elle est d’accord aussi. L’homme est gagnant à tous les coups. Champions du monde. Allez les bleus. Dans sa gueule, mais allez quand même.

12. "Tu passes peut-être à côté d'une grande histoire d'amour avec ma teub"

Analyse argumentative : linguistiquement, l’argument est de qualité supérieure. L’homme n’hésite pas à parler romantisme tout en mettant en avant ses atouts génitaux. Et comme on le sait, les femmes sont souvent séduites par le romantisme et par les gros pénis. L’excuse est 100 % valable, ça part en mariage.