Ah bah oui, on allait évidement pas passer à côté du 8 mars, pour qui nous prenez-vous ? Balec’ de se faire traiter de féminazis dès qu’on a l' »audace » d’aborder deux minutes les droits des femmes, plus on recevra d’insultes, plus en on parlera promis, juré, craché, vomi. Si la journée internationale des droits des femmes (qui s’accordent au pluriel pour la première fois cette année puisqu’avant on parlait de la journée de la femme) a souvent son lot de sexisme (marketing douteux, réflexions pathétiques, on a parfois l’impression que c’est plutôt la fête des mères), elle est aussi l’occasion de rappeler que les initiatives en faveur du droit des femmes sont nombreuses. C’est pourquoi on a eu envie d’en parler. Deux minutes, encore.

1. Le hashtag #PayeTaShneck

Et dans la foulée ceux de #PayeTaRobe, #PayeTaFac, #PayeTonTaff ou encore #PayeTonUterus. Ces hashtags compilent les pires remarques sexistes entendues dans la sphère professionnelle, étudiante ou même médicale (les gynécos sont pas toujours au top, oh que non). Ils incitent à l’expression collective pour mieux dénoncer la misogynie ambiante trop choupi.

2. La création du site Macholand.fr

Créé en 2014, Macholand est un site participatif visant à dénoncer le sexisme ordinaire (parce qu’il est rarement extra-ordinaire, faut dire) autour d’actions ciblées sur des publicités, des lois, des discours toujours plus moisis qui méritent qu’on leur mette un peu la misère.

3. Les femmes qui vont quitter leur taff à 15h40 le 8 mars

Pour faire suite à l’opération du 7 novembre 2016 où les femmes auraient dû quitter leur poste à 16h34 jusqu’à la fin de l’année, le hashtag #8mars15h40 pointe le bout de son nez sur les réseaux sociaux pour inciter les femmes à quitter leur travail à cette heure, correspondant peu ou prou à l’écart de salaire de 26% entre les femmes et les hommes. Si on voulait bien faire, il faudrait donc partir tous les jours à 15h40 à partir d’aujourd’hui. BANCO !

4. Quand les insultes sexistes finissent par financer le planning familial

C’est la bonne idée qu’a eue la youtubeuse Klaire qui fait Grr qui a d’abord mis en ligne une vidéo contre Marion Maréchal-Le Pen et sa proposition de loi visant à interdire les subventions du Planning familial. Après avoir reçu une avalanche d’insultes bien pourries, elle a précieusement conservé tous ces beaux témoignages d’amour afin d’en faire un recueil dont les bénéfices (14 000€ quand même) ont été reversés au planning familial. Bien vu.

5. Les nomminés du grand prix d'Angoulême en 2016 qui se sont retirés parce qu'il n'y avait aucune femme dans la sélection

Un mouvement initié par Riad Sattouf, qu’ont suivi Joann Sfar et Daniel Clowes pour dénoncer l’absence flagrante de femme dans la sélection de nominés au Grand Prix. Ce qui a permis de pointer du doigt que les dessinatrices n’étaient que très rarement représentées comme en témoigne le collectif des créatrices de bande dessinée dans le sexisme.



6. Le Prix Macho délivré par les Chiennes de gardes

Et on est ravis d’accueillir Philippe Pemezec en grand gagnant du prix 2017, ce maire LR qui s’étonnait du rassemblement autour d’Anne Hidalgo avec cette magnifique exclamation : « Ils sont comme « Un Tel » à vouloir se faire tailler des pipes par Hidalgo ! ». SYMPA.

Source photo : Giphy

7. "Les culottées" de Pénélope Bagieu

On a beaucoup aimé l’ouvrage de la dessinatrice qui rend hommage aux grandes femmes qui ont fait l’Histoire et dont le parcours n’est pourtant pas enseigné dans nos manuels scolaires et plus on aura d’ouvrages de ce genre, plus on normalisera la présence des femmes dans l’enseignement. Donc, je pensais pas dire ça aujourd’hui, mais… Merci Pénélope.

8. Premier vol autour du monde 100% féminin

C’est l’objectif que s’est donné la compagnie aérienne Air India afin de montrer que les femmes ont non seulement les mêmes compétences que les hommes, mais surtout inciter les jeunes femmes à se donner plus de responsabilité, ce premier vol intégralement dirigé par des femmes a ainsi pu rentrer dans le Livre des Records. Oui ça semble étonnant mais en fait ce n’était jamais arrivé avant.

9. Les Pays-Bas qui donnent 10 millions d'euros pour pallier les super décisions de Trump

Même si ce n’est pas la seule bonne raison d’aimer les Pays-Bas jusqu’au bout des ongles, même si 10 millions d’euros ne suffiront pas à eux-seuls à pallier le dramatique manque à gagner des associations dont Trump a retiré les subventions à peine élu, on peut toutefois féliciter cette mesure. COPAINS.

10. Le Tumblr Projet Crocodile

Un tumblr qu’on soutient tout particulièrement, et qui regroupe depuis 2013 des histoires de harcèlements, d’agressions, de viols ou de sexisme à travers les illustrations de Thomas Mathieu et Juliette Boutant. C’est juste, c’est réussi et c’est glaçant.

Il y en a d’autres, n’hésitez pas à partager les meilleures, nous sommes tout ouïe.

Sources :Unesco, Les Nouvelles News, Slate