Crédits photo (creative commons) : FotoosVanRobin

Vous en avez probablement mangé une ou deux, voire 7 douzaines pendant les fêtes, mais que savez-vous des huîtres au juste ? L'huître est un mollusque plutôt mystérieux. On a donc essayé de savoir ce qui se cachait sous cette coquille.

  1. Les huîtres, tout en étant peu caloriques, présentent de nombreuses qualités nutritionnelles intéressantes : notamment grâce à leur teneur en minéraux et en oligo éléments. Cela fait de l’huître un "allier santé" en quelque sorte. Ne reprenez pas 3 fois du gâteau au chocolat pour autant.
  2. Grâce à leur richesse en zinc, sélénium, vitamine E et C, les huitres présentent des qualités anti-oxydantes utiles dans la lutte contre le vieillissement, les cancers et les maladies cardio vasculaires : mangez plus d'huîtres pour vivre plus longtemps ! (potentiel slogan de campagne présidentielle)
  3. Les huitres étant riches en sel, elles ne conviennent pas aux régimes pauvres en sel : logique me direz-vous ? Tout ça pour dire qu'il convient de se méfier des huîtres en cas d'insuffisance cardiaque ou hépatique. Ce n'est pas très réjouissant.
  4. La conservation optimale des huîtres se fait au frais entre 5 à 10 °C pendant maximum 10 jours : après, elles s'ennuient et une huître qui s'ennuie, c'est une huître qui ne facilite pas la digestion.
  5. Il est conseillé de ne pas consommer les huîtres déjà ouvertes et ne se refermant pas ou les huîtres présentant une mauvaise odeur : sauf si vous commencez un régime à base de "je régurgite tout ce que j'ingurgite".
  6. Il est souvent conseillé de ne pas consommer la « première eau » présente dans la coquille à l’ouverture : une fois ouverte, et vidée de cette eau, l’huître encore vivante exfiltre en une ou deux minutes une eau purifiée suffisante pour apprécier sa consommation.
  7. Les huîtres peuvent se consommer toute l’année et non pas seulement durant les mois finissant en « r » : les progrès en terme de gestion de la chaîne du froid y sont pour quelque chose. La technologie au service de la bouffe...
  8. Les huîtres sont vendues en différents calibres : du n°5 (la plus petite) au n° 00000 (la plus mastock) pour satisfaire toutes les faims, et tous les tarifs aussi. Par exemple, une huître (une seule hein!) de calibre 00000 coûte 3.11 euros au détail. Si vous avez une grosse faim, choisissez de la "pied de cheval" mais votre porte monnaie risque de le sentir passer ! Sinon, faites vous des pâtes.
  9. Les huîtres les plus couramment consommées (huîtres creuses) sont les descendantes d'une variété japonaise Crassostrea gigas qui ont été importées après la disparition des huîtres portugaises Crassostrea angulata : que les puristes se rassurent, l'huître indigène (la française quoi) Ostrea edulis est toujours produite, c'est l'huître plate. Et oui, ce petit tas de morve a une histoire.
  10. La production française est d'environ 130 000 tonnes par année, dont 98% environ d'huître creuse et 2% d'huître plate : la France représente l'essentiel de la production européenne (environ 90%). La Chine est premier producteur mondial avec environ 3,7 millions de tonnes.
  11. Bonus : l'huître, même si elle ressemble au contenu d'un mouchoir usagé lors d'un gros rhume, c'est bon : pour peu qu'on aime l'eau de mer.

Et vous, vous savez d'autres trucs sur les huîtres ?

Source : wikipedia