Les îles, ça va ça vient. Pas toutes heureusement, mais régulièrement, des îles font leur apparition sur le globe. Des bouts de terre plus ou moins éphémères comme les 10 îles de ce top, nées à la suite d’éruptions volcaniques ou de tremblements de terre mais aussi pour des raisons directement liées à l’Homme…

1. Hunga Tonga (Tonga)

Tout a changé à partir de l’éruption volcanique du volcan Hunga Tonga, le 20 décembre 2014. Un événement qui provoqua l’émergence d’un cratère entre deux îles déjà présentes. En janvier 2015 était née une nouvelle île, s’élevant à 90 mètres au-dessus du niveau de l’eau. Ce « morceau » de terre s’est ensuite raccordé à l’une des îles existantes. Le truc fascinant, c’est que d’après les premiers visiteurs à avoir posé le pied sur cette île, qui comprenait en son centre un cratère rempli d’eau turquoise, la terre était toujours chaude.

2. Sholan et Jadid (Yémen)

Deux îles nées à plusieurs mois d’intervalle, dans la Mer Rouge, en face du Yémen, à la suite d’une éruption volcanique sous-marine. Sholan a littéralement vu le jour en 2011 et Jadid en 2013. Malheureusement, il fut depuis observé que l’érosion avait provoqué une diminution de leur taille. Pas sûr qu’elles soient encore là pour bien longtemps.

3. Nishino-shima (Japon)

À nouveau, c’est à une éruption volcanique sous-marine que l’on doit la création de cette île. Mais contrairement à Sholan et Jadid qui rétrécissent de jour en jour, celle-ci ne cesse de s’étendre, en raison de l’important apport quotidien de lave. En même pas un an, elle avait déjà triplé de volume, jusqu’à rejoindre l’île principale.

??????????????? ?????????????????????????????? ???????????????

A post shared by ???? (@yasukotiyan) on

4. Zalzala Koh (Pakistan)

C’est à la suite du terrible tremblement de terre survenu en septembre 2013 au Baloutchistan que Zalzala Koh a fait son apparition. Il s’agirait d’un monceau de boue expulsé vers la surface par une forte quantité de méthane libérée pendant le tremblement de terre. On peut l’apercevoir de la côte mais là encore, probablement plus pour bien longtemps tant Zalzala Koh est aussi amenée à retourner sous l’eau.

5. Norderoogsand (Allemagne)

Au départ, cette île n’était qu’un banc de sable auquel personne n’a vraiment fait attention, apparue en 2003. Puis Norderoogsand s’est incrustée. Des animaux s’y sont installés, ainsi que différentes espèces de végétaux. D’une superficie de presque 10 km2, son espérance de vie ne serait pas très grande selon les spécialistes.

6. Tugtuligssup Sarqardlerssuua (Groenland)

Il y a parfois des îles que l’on est heureux de voir apparaître en pleine mer. D’autres par contre, auraient mieux fait de ne jamais se dévoiler. C’est le cas de Tugtuligssup Sarqardlerssuua dont la naissance est directement liée à la fonte tragique du glacier Steenstrup.

7. Roomba Island (États-Unis)

Peut-être la plus étrange du lot car on ne parle pas ici d’une île dans une mer ou un océan mais d’une île dans un lac. C’est à la suite d’une tempête que celle que l’on surnomme donc Roomba Island, est apparue sur le lac Pinto, au sud de San José en Californie. Un bout de terre avec des plantes et des arbres qui a titillé la curiosité des experts. D’autant plus que Roomba Island bouge tout autour de son lac… Encore une fois, on ne donne pas cher de sa survie vu qu’il est fort probable qu’elle finisse par se décomposer.

8. Home Reef (Tonga)

Voici plusieurs années que Home Reef joue à cache-cache. Une île éphémère qui ne cesse d’aller et de venir au rythme des éruptions volcaniques. La dernière fois, c’était en 2006. En 2008, elle était déjà partie mais il n’est pas exclu qu’elle revienne. Conseil : ne pas programmer de vacances là-bas, c’est beaucoup trop aléatoire…

9. Yaya (Russie)

Nous sommes en septembre 2013. Une île est découverte au large de l’archipel de Nouvelle-Sibérie, en Russie. En octobre 2014, son existence est confirmée et vient donc le moment de lui trouver un nom. Quand il est demandé aux personnes présentes le jour de la découverte, qui l’avait repérée en premier, tous s’exclamèrent « moi !, moi ! ». Ce qui donne en russe : « ya ! Ya ! » Fascinant non ?

Crédits photo (creative commons) : Павел Сергеевич Саяпин

10. L’île poubelle (Honduras)

C’est l’île de la honte. Celle qui symbolise les dégâts occasionnés par l’Homme sur terre. Une gigantesque étendue de détritus, majoritairement constituée de plastique, qui flotte dans les Caraïbes. Un truc aussi gigantesque que dégueulasse qui menace directement 600 espèces. Une quantité de déchets telle que même les rayons du soleil n’arrivent pas à la traverser.

Une île que l’on aimerait voir disparaître le plus vite possible. Ce qui demande bien sûr un certain nombre de changements dans nos habitudes de vie…

La planète compte malheureusement plusieurs zones comme celle-là, à l’image de ce que l’on appelle parfois le 8ème continent, soit une étendue trois fois plus grande que la France flottant dans le Pacifique…

Et pour finir, un peu de culture avec une citation de John Donne : « Nul homme n’est une île… »

Source : Mother Nature Network