Niveau vengeance, il y a ceux qui s’en sortent pas trop mal. Genre le Comte de Monte Cristo, qui a plutôt coché les cases qu’il fallait pour avoir la classe et bien bien bien enfoncer ceux qui l’avaient fait chier. Et puis il y a les autres, les sans grade, les petits, ceux qui confondent la loi du talion avec des escarpins vernis. Ce sont d’eux dont on parle ici.

1. Un couple a planqué de la drogue dans la bagnole d'une personne parce qu'ils pensaient que celle-ci avait insulté l'intelligence de leur enfant

Aux Etats-Unis, les associations de parents d’élèves sont légèrement plus importantes que chez nous, et organisent aussi de la surveillance, de l’étude, et des activités périscolaires. Cela dit, un jour, une présidente d’association de parents d’élèves était occupée à surveiller des enfants qui jouaient au tennis quand la mère de l’un d’entre eux, Jilll Easter, est arrivée pour chercher son enfant. « Où est mon fils ? » « Oh, il doit juste être un peu lent à la détente et ne s’est pas encore mis en rang. » « C’EST CE QU’ON VA VOIR ! »

Le truc, c’est que Jill Easter a compris que la présidente en question remettait en question l’intelligence de son fils. Dès lors : lettres au directeur pour obtenir son renvoi (alors même qu’il s’agissait d’un boulot bénévole) et, en l’absence de succès, attaque en justice immédiate sous le prétexte que la présidente la suivait dans la rue et prévoyait de l’assassiner.

Et pendant l’instruction, v’là-t-y pas que les flics reçoivent un coup de fil inquiet d’un citoyen en alerte qui a vu une voiture zigzaguer près de l’école et PIRE le conducteur cacher des drogues. Derrière le siège. C’est derrière le siège, hein, les drogues, monsieur l’agent, cherchez pas ailleurs, derrière le siège. QUELLE SURPRISE ! Les flics trouvent donc des drogues derrière le siège de la bagnole de la présidente de l’asso. Sauf qu’après vérification, c’était le mari de Jill qui avait planqué la drogue. Les mecs avaient même laissé des traces ADN dessus. Les Easter ont écopé d’un mois de prison et d’une amende assez salée.

2. Quand une émission de Sans aucun doute se termine par la destruction de la maison du voisin

Interrogée par la police, Ana Maria Moreta Folch a expliqué son geste de la manière suivante : « ma voisine était désagréable. » Désagréable : c’est donc la raison pour laquelle Moreta Folch a décidé de voler les clés de sa voisine, attendre que celle-ci parte de chez elle, faire appel aux services d’une compagnie de travaux publics et fait détruire la maison au bulldozer.

C’est à mi-chemin du processus que la voisine est arrivée. Surprise, sans doute, la voisine. Mais lucide : elle a appelé les flics sur le champ et Folch a été arrêtée.

3. Warren Buffet a ruiné la vie d'un mec pour le plaisir

Warren Buffet aime raconte comment il a ruiné des adversaires de business. En 1964, sa compagnie avait acquis une entreprise textile qui allait mal. Le but de Warren Buffet (comme c’est moral !) était de redresser la boîte en fermant une usine puis de revendre le tout aux anciens propriétaires plus cher qu’il ne l’avait acheté. Tout roule, sauf qu’à l’heure de signer les papiers, l’ancien propriétaire et nouvel acquéreur baisse très très légèrement son offre de 11,5 dollars l’action à 11,375 dollars l’action. Buffet l’envoie chier. Et il décide de racheter tout le stock d’actions disponibles à la bourse pour prendre le contrôle total de l’entreprise UNIQUEMENT pour virer le mec qui l’a fait chier. Buffet estime lui-même que cette vengeance lui a coûté 125 milliards de dollars entre le manque à gagner immédiat et les autres investissements qu’il aurait préféré faire. Ca fait cher.

4. Quand un mec insatisfait du site web qu'on lui a livré kidnappe les employés de la boîte

Daniel Shea donnait des cours de yoga et avait besoin d’un site. Il a fait comme tous les gens qui ont pas encore compris comment marchait wordpress, il a fait appel à un prestataire. Qui lui a donc livré un site. Que Daniel Shea n’a vraiment pas aimé.

Vraiment, vraiment. Sa réponse, ça a été d’acheter un déguisement complet de mec du FBI, avec flingue, taser, veste brode, tout le toutim, de prendre sa bagnole pour rejoindre le Colorado non sans avoir préalablement engagé un mec pour jouer son partenaire en lui faisant croire que c’était pour faire une blague, de rentrer dans les bureaux de son prestataire et d’arrêter les employés en demandant 50.000 dollars de caution. Taser, menaces, kidnapping… Prétextant qu’ils devaient aller tirer des liquidités, les salariés ont réussi à prévenir la police qui a arrêté Daniel Shea dans la minute.

5. Ne jamais faire de queue de poisson à un Russe

Victime d’une queue de poisson, un Russe a décidé d’employer les grands moyens. Il a dépassé la bagnole fautive, s’est garé sur le bas côté, a attendu tranquillement avant de balancer un énorme rocher sous ses roues. Bagnolé pétée. Légère surprise.

6. L'entrepreneur qu'il valait mieux payer

Daniel Neagu, un entrepreneur du bâtiment anglais, était très mécontent des retards accumulés par ses clients dans le paiement de leurs factures. Alors que les maisons qu’il avait construites pour ses clients étaient prête à être habitées, il s’est lancé dans une entreprise de destruction de chacune d’elles, méthodiquement et tant pis si elles valaient individuellement à peu près 1 million d’euros. Neagu riait comme un fou en prenant des photos pendant l’opération, ce qui accentuait encore un peu plus l’ambiance méchant dans James Bond. Il a été arrêté dans la foulée sans opposer de résistance.

7. Le mec qui saccage un Apple Store parce qu'ils veulent pas réparer son iPhone 6

En 2016, à Dijon, un mec est entré dans l’Apple Store et s’est mis en tête de détruire un à un tous les iPhones de la boutique avec une boule de pétanque (et des lunettes de soleil). Condamné à 6 mois de prison avec sursis et une vingtaine de milliers d’euros d’amende, il a expliqué aux flics avoir agi ainsi pour se venger d’Apple qui n’acceptait plus de réparer son iPhone 6.

8. Ne volez pas les fringues d'Ivana Clifford

Cette jeune femme de la côte Est américaine vivait avec une colocataire, Cara Murray, qui possédait un furet. Et Cara Murray avait apparemment l’habitude d’emprunter des fringues à sa coloc, ce qui n’est pas bien méchant. Réponse de Clifford ? Elle a pris le furet et l’a mis vivant dans le four.

Il ne court plus, le furet. Mais Ivana Clifford a été arrêtée pour maltraitance animale.

9. Roberto Succo handicape à vie un mec qui l'avait vanné dans une boîte de nuit

A l’époque où il habitait à Toulon, Succo, totalement barge, traînait un soir dans une boîte de nuit quand un type du coin s’est légèrement foutu de sa gueule pour une raison ou pour une autre. Succo n’a pas hésité bien longtemps. Il est allé à sa bagnole et, tandis que le mec avançait vers lui, lui a tiré une balle qui l’a handicapé à vie. Mieux vaut, en règle générale, se retenir de faire des vannes à des tueurs en série.

10. Il y a des types qui n'aiment vraiment vraiment pas les tags

En Amérique du Sud, un graffeur s’est fait choper par le propriétaire d’une baraque qu’il était en train de taguer. Logiquement, le propriétaire énervé lui a demandé de nettoyer, j’imagine. Bah non. Le propriétaire a pris les bombes de peinture et s’est mis à taguer le graffeur sur la tronche en l’obligeant à ouvrir la bouche et tout. Autant dire que le pauvre a été exposé à une forte toxicité. N’importe quoi.

La vengeance est un plat qui se mange avec des flageolets.

Sources : Cracked, 7sur7, NTM24