Le générique de film, c'est ce petit truc qui nous fait dire "ah je suis content que ça commence, 15 minutes de pub, ça suffit". Il a longtemps été un simple moment incontournable et un peu barbant avec une liste de noms qui n'en finit plus. Mais il est aussi devenu maintenant un petit art à part entière, et à l'esthétique souvent stylisée. Lorsqu'il est particulièrement réussi comme ici, il vous met directement dans l'ambiance du film et vous évite de piocher tout de suite dans votre seau de pop-corn. Petite sélection non exhaustive de pépites du genre qui finissent par marquer autant qu'un bon film...

  1. Lord of War (2005) : la vie d'une munition de sa fabrication à sa destination finale, en vue subjective. Ou comment informer et vous plonger directement dans l'ambiance...
  2. Raging Bull (1980): pas besoin de beaucoup d'effets spéciaux pour faire un générique magnifique, Martin Scorcese nous le prouve en 2 minutes 30.

  3. Attrape-moi si tu peux (2002) : une ode au vintage et au minimalisme.
  4. Goldfinger (1964): impossible de faire un tel top sans évidemment un James Bond. La série de l'agent secret anglais est presque devenue un véritable genre à part entière, avec la plupart du temps une chanson culte et des animations incroyables. Comment lutter contre la guerre aux effets spéciaux ? Avec de l'animation, simplement.
  5. Se7en (1995) : un générique qui met bien mal à l'aise pour commencer. Si vous n'avez pas encore compris après ça que le reste du film risque d'être aussi glauque, le générique vous avait pourtant prévenu. On ne fait pas un film sur un serial killer avec une musique entraînante.
  6. Spider man 2 (et 3) : ou comment résumer avec style les précédents opus.
  7. Le bon, la brute et le truand : une musique culte et un générique qui ne l'est pas moins. Ennio Morricone et Sergio Leone forcément. Ouin, ouin, ouin...
  8. Alien (1979) : le minimalisme au service d'un film. Ridley Scott pose son histoire sans heurts, sans cris, dans un espace noir et intriguant, le focus se faisant sur ses lignes étranges qui finissent par former le titre. Le film n'a pas commencé, vous êtes déjà dedans.
  9. Thank you for smoking (2005): la typographie à l'honneur sur les paquets de cigarette. Pousser les gens à fumer, ça commence dès le générique :-)
  10. Y'a-t-il un flic pour sauver la reine (1988): un classique des frères Zucker avec l'excellent Leslie Nielsen. La caméra embarquée avec le girophare deviendra un classique de la série, une vraie petite marque de fabrique. Décalée, forcément.

Et aussi Vertigo, Sweeney Todd, Reservoir Dogs, La Panthère rose, Delicatessen... Et vous topiteurs cinéphiles, quels sont vos génériques de films préférés ?

Source: IFC, Watchthetitles.com, Askmen, Smashing Magazine...