Crédits photo (creative commons) : Erik van Leeuwen

Les Jeux Olympiques de Londres ouvrent leurs portes aux 204 délégations de sportifs qui tenteront de remporter un titre olympique, sans doute le trophée le plus prestigieux au Monde, que se partagent allègrement Étasuniens, Russes et Chinois depuis des décennies. Et la France dans tout ça ? 10ème en 2008, la délégation française comptera sur les athlètes de l'ensemble des sports représentés pour décrocher l'ultime trophée, et avoir un gymnase à leur nom. Tour d'horizon de ceux sur qui il faudra compter pour nous faire sauter sur notre canapé et renverser nos (fish and) chips.

  1. Le plus "sûr" - Teddy Riner (Judo)
    (Toujours) jeune prodige du judo français, le gentil petit Teddy (plus de 2 mètres, 138 kilos à la pesée) écrasait déjà tout à 18 ans en remportant le titre de champion du Monde chez les poids lourds. Après son échec lors des derniers JO, Riner arrive avec la bave aux lèvres et on voit mal le titre lui échapper. "Le successeur de Douillet", pourrait bien, au final, dépasser le maître. Espérons juste qu'il ne finisse pas dans le gouvernement Copé en 2017.
  2. Le plus "rapide" - Christophe Lemaitre (200m)
    Sur 200 mètres (il a choisi de laisser l'épreuve reine du 100m de côté), le petit frenchy a les jambes pour atteindre la finale réservée aux huit hommes les plus rapides de la planète et qui savent prendre un virage. Le tout entre les mastodontes Jamaïcains et Américains. Reste évidemment la moustache naissante et les interviews, mais on est prêt à passer l'éponge pour une médaille.
  3. Les plus "revanchards" - Dinart, Karabatic, Gilles, enfin toute l'Équipe de Hand masculine (Hand)
    Après avoir régné sur le Monde de la même manière que le fait aujourd'hui l'Équipe d'Espagne mais sans le dopage, "les Experts" se sont vautrés en beauté lors dernier championnat d'Europe. Mais comme nous le montre TF1 un soir sur deux, les Experts ont de la ressource et exploseront ces mêmes espagnols en finale.
  4. Le plus "là-haut" - Renaud Lavillenie (Perche)
    Numéro un mondial de la perche, une seule défaite cette saison (sur le sol anglais, ok), on voit mal qui ou quoi pourrait empêcher le fluet Lavillenie d'aller tout péter à Londres. Jusqu'à penser que tout autre résultat qu'une médaille d'or serait ressentie comme une arnaque considérable par les spécialistes du sport en canapé comme nous qui ne regardent la perche que tous les 4 ans. Et Dieu sait qu'ils sont nombreux.
  5. Le plus "bellâtre" - Camille Lacourt (Natation)
    Champion du monde du 100 mètres dos en titre à égalité avec Jeremy Stravius (un autre français), Lacourt n'a pas encore complètement acquis la légitimité auprès du public qui devrait être la sienne. Enfin auprès du public féminin c'est fait et depuis longtemps. Londres devrait continuer d'assoir sa place dans le Top 10 des mecs les plus sexy des jeux. C'est presque une médaille.
  6. La plus "on aimerait bien" - Laure Manaudou (Natation)
    De grandiloquents et célèbres conflits avec son entraîneur, des tweets malheureux entrecoupés de photos peu glorieuses largement diffusées sur la toile, une vie surmédiatisée depuis quelques années... Le retour à la compétition n'est pas simple, mais nous on aime bien les comebacks qui finissent bien. Une femme de caractère finit toujours par l'emporter. En tout cas, on pariera 10 euros sur la dame. Ouais on aime le risque.
  7. La plus "méritée" - Gaéthane Thiney et toute l'Équipe de foot féminine
    Premiers Jeux Olympiques donc pour cette catégorie longtemps marginalisée par la fédération et par les clubs, et qui trouve enfin une reconnaissance légitime tout autant qu'une médiatisation de plus en plus importante, encouragée il est vrai par le très bon pour parcours de la France lors de la Coupe du Monde 2011. On ne parle presque jamais d'elles alors qu'on se pâmerait si les hommes faisaient leur parcours. À confirmer chez les Rosbifs.
  8. Les plus "enfin" - Tony Parker et l'Équipe de Basket masculine
    Vice-champion d'Europe après leur défaite contre les redoutables Espagnols (encore toujours eux), les basketteurs bleus espèrent imiter ses ainées des JO de Sydney en 2000 qui était parvenu jusqu'en finale face aux ricains. Bon sans Noah et ses rebonds, et avec un parker géné par ses lunettes de plongée, ça s'annonce hyper serré. Mais vous cherchiez l'exploit de ses JO, il est là. Grosse grosse côté on est d'accord. Mais à vaincre sans péril...
  9. La plus "presque normale" Joris Daudet et/ou Magalie Pottier championne du monde 2012 (BMX)
    Respectivement champion du monde 2011 et 2012 de la discipline. Une tradition française alors que sur route, on est beaucoup plus largement à la peine. Et pour info, non on ne dit plus bi-cross depuis une dizaine d'années.
  10. Le plus "revanchard 2"- Grégory Baugé (cyclisme - vitesse)
    Champion du monde destitué il y a peu pour ne pas avoir souscrit correctement aux tests anti-dopage, les plus grosses cuisses de la délégation bleue arrivent à Londres remontées comme une pendule. Alors certes il y a les anglais en face, plutôt costaud sur ces épreuves de vitesse et à domicile. Certes. Mais il y a aussi Gregory Baugé.

Et vous, quels français vous voyez avec une jolie breloque ?