Sans surprise, Toulouse 2 arrive en tête du classement. En effet, l’université qui semble perpétuellement revivre mai 68, apparaît un lien sur deux lorsque l’on cherche « fac blocus » sur Google. S’ensuit les deux grandes championne dans le domaine : Rennes et Montpellier. Que peut-on en conclure ? Que quand on est en sciences humaines, on aime les revendications sociales. Et que quand on est en fac de droit, on préfère parler mocassins à gland plutôt que chanter « l’Internationale ».

Ce classement est en effet tout à fait arbitraire, mais on sait, dans le fond, que vous êtes d’accord avec nous.

1. Toulouse 2 Jean-Jaurès dite "fac du Mirail" dite "Toulouse 2 Blocus-sur-Garonne"

Un blocus tous les deux ans, Toulouse 2 est aux mouvements étudiants ce que Napoléon est à l’Histoire de France : une référence incontournable malgré son petit côté autoritaire. Niché en plein cœur du Toulouse extra muros, le Mirail a presque le statut de micro état indépendant. Manifestations, Grèves, Blocus, pratique de la slack seront au rendez-vous. Tout ça dans le cadre idyllique d’une des plus belles villes de France où, à défaut d’aller en cours, on pourra partir à la découverte du patrimoine locale.

On vous met une image de l’université avant les travaux, parce que c’est comme ça que le rédacteur de ce top l’a connue, et qu’il est nostalgique du vieux Mirail où il a étudié

Crédits photo (creative commons) : Traumrune

2. Rennes 2

Fer de lance de toutes les révoltes estudiantines, Rennes 2 est de tous les combats, partout, tout le temps. Anti CPE, anti loi travail, anti violence de l’État, anti gluten, anti coriandre (parce que c’est dégoûtant faut pas déconner). Rennes est réputée pour ses deux passions : la lutte sociale et les courants anarcho-marxo-communisto-léninistes.

Crédits photo (creative commons) : XIIIfromTOKYO

3. Montpellier 3 Paul Valéry

Souvent à la Une des journaux pour ses blocus, Montpellier a de quoi rivaliser avec sa copine du sud, l’incontournable Toulouse 2. Là-bas, tu peux assister à des A.G où les étudiants refont le monde en jouant du tam-tam et en fumant des cigarettes qui font rire. Un expérience humaine incroyable à base de slogans chocs, de pancartes de manifs et de partiels annulés !

Crédits photo (creative commons) : Université Paul Valéry - Montpellier 3

4. Paris 8 Saint-Denis

Qui ne devrait pas s’appeler « université de Paris » puisqu’elle se situe en zone 2 du pass navigo. Université de « province mais pas tout à fait » eût été un nom plus approprié. En dehors de ce débat sémantique, on connaît bien Paris 8 car quand on en parle, ton interlocuteur te répond souvent « Ah je vois ! C’est la fac qui était bloquée la dernière fois ! ». Tu voudrais bien répondre que ce ne sont que des clichés, mais tu te tais. Car au fond de toi, tu sais que c’est vrai.

Crédits photo (creative commons) : Chris93

5. Paris 10 Nanterre

On n’en attendait pas moins d’une fac qui tondait sa pelouse à l’aide de moutons, on imagine que Nanterre aime la diversité, la biodiversité, les modes de vie alternatifs, Lénine et surtout… LE BLOCUS.

Crédits photo (creative commons) : Mickael Denet

6. Lyon 2 Lumière

Nostalgique de la Commune et du temps merveilleux de l’URSS, Lyon 2 pratique donc la révolution en amphi. BEAUCOUP moins bloquée que ses consœurs, elle a des efforts à faire si elle veut prétendre rivaliser avec la fameuse fac de Toulouse. Alors, on se sort les doigts du sarouel, et on bloque tout ça !

7. La faculté de Tolbiac

On n’a pas trop bien compris à quel numéro de Paris la fac de Tolbiac était rattachée, mais elle est régulièrement prise d’assaut lors de contestations étudiantes. Elle sert aussi de point de ralliement aux rares communistes encore vivants, qui aiment s’y réunir pour prier sa sainteté Jean Jaurès en chantant « l’Internationale ».

8. Paris II Assas

NON ON DÉCONNE ! C’était une blaaaaaague ! On fait pas de blocus là bas, les manifs ça tache la cravate. En revanche, si tu es un immigré de Province, on risque de te bloquer le passage et de te reconduire à la frontière de Paris. Fallait pas franchir le périph’ sans ta carte étudiante !

Source photo : Giphy

On pourrait aussi faire le top des facs les moins bloquées de France, mais il faudrait pour cela trouver l’université ayant le plus d’étudiants portant un pull sur les épaules.

Sources : les traumatisés des blocus du Mirail, les diverses expériences des gens de Topito, la une des journaux, tout ça tout ça…