Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? C’est à cette épineuse question que nous tentons ici de répondre en vous révélant les meilleurs moyens de transport pas pratiques du tout pour rejoindre le continent américain, parce qu’on sait que vous aimez l’aventure et les trajets absurdes.

1. En bateau

Les Transatlantiques existent toujours, mais elles sont pas ben nombreuses. On peut toujours prendre le Queen Mary 2 à partir de Southampton et s’emmerdant pendant une semaine au milieu des machines à sou et des types rougeauds pour 1000 euros. Ou essayer de se trouver un petit cargo pas piqué des vers en appelant les compagnies afin qu’elles vous prennent à bord. Les cargos peuvent prendre jusqu’à 12 passagers, il faut donc réserver en avance. Quant aux prix, ils varient du tout au tout selon si on accepte ou non d’être de corvée de patates.

2. A la nage

En 1998, Benoît Lecomte l’a fait : il a traversé l’océan Atlantique à la nage, sans planche. Bretagne-Massachusetts, qu’il a fait. 73 jours, que ça a duré, à raison de 8 heures de nage par jour. Il se reposait sur un voilier qui le suivait. Donc, techniquement, c’est possible, mais mieux vaut ne pas avoir oublié son passeport parce que si c’est pour faire le chemin retour, bonjour l’embrouille.

3. A pied

Techniquement, a priori, c’est possible. Il s’agit de marcher jusqu’en Sibérie, puis de passer le détroit de Béring en nageant (y’a 90 bornes tout au plus dans de l’eau glaciale, c’est rien), puis de débarquer en Alaska et ça y’est, on est aux Etats-Unis. Ensuite, si on veut rejoindre d’autres états, rien de plus simple : il suffit de traverser tout le Canada et HOP on est en territoire américain. Bon. Mieux vaut avoir du temps et prévoir une petite laine.

4. En bagnole

De préférence un bon gros 4×4. On peut aller jusqu’en Sibérie en voiture. Le seul hic, c’est que plus on va vers l’Est, moins il y a de route. Donc c’est déjà une bonne grosse galère de rejoindre le détroit de Béring. Là, il n’y a aucun ferry, rien, mais il est par contre possible de faire comme deux Anglais, Steve Burgess et Dan Evans qui en 2009 ont installé des gonfleurs de zodiac à leur Land Rover pour traverser le détroit en 18 heures. N’hésitez pas à les imiter et à vous noyer dans les eaux glaciales du cercle polaire.

5. En faisant beaucoup beaucoup d'escales

Genre Paris-Hong-Kong-Canberra-Sydney-Le Cap-Buenos-Aires-Caracas-Bogotà-New-York. Par exemple. Mais sans rester jamais nulle part, hein, juste une escale quoi, le temps de passer pisser au duty free. Franchement, ça vaut le coup.

Bon voyage à tous.