UK-flag

Crédits photo :

Tout l'enjeu quand on est traducteur, c'est de ne pas faire de mot à mot. De trouver une formule équivalente et de se concentrer sur le sens. C'est bien, mais ce n'est pas très amusant. A l'aide du petit manuel d'Enzo Matthews, le bien nommé "Je révise mon anglais aux toilettes", nous avons sélectionné quelques expressions anglaises que nous nous sommes empressés de traduire de la manière la plus primaire possible. Tout en prenant soin de bien vous expliquer ce que ça voulait dire. Comme quoi on ne vous tire pas la jambe.

  1. « Je pourrais manger un cheval » : I could eat a horse
    À utiliser pour signifier que vous avez vraiment très faim. Dans les faits, manger tout un cheval, nous, on n’y croit pas, même si c’est un poney. Que ce soit en lasagne ou non.
  2. « Tu me tires la jambe » : You are pulling my leg
    Cette expression se traduit par « tu me charries » ou « tu te moques de moi ». Ne cherchez pas, nous non plus on ne comprend pas.
  3. « Excusez mon français ! » : Excuse my French!
    Votre interlocuteur ne s’excuse pas pour son mauvais français, mais du fait de jurer ou de dire des gros mots. C'est notre petite réputation chez les Anglais, celle de jurer comme des charretiers. Nous, nous pourrions alors dire : « Excusez mon anglais » quand nous sommes trop polis…
  4. « Voler le tonnerre de quelqu’un ! » : To steal someone’s thunder!
    Cet idiome signifie « s’approprier le travail de quelqu’un d’autre ». En tout cas, on espère que ce n’est pas votre cas.
  5. « Elvis a quitté le bâtiment » : Elvis has left the Building
    Équivalente à notre expression « La messe est dite », cette expression s’utilise notamment lors d’un événement sportif pour annoncer qu’un match est plié. L’expression remonte à l’époque où les fans attendaient des heures devant un bâtiment dans l’espoir d’entrapercevoir quelques instants le King.
  6. « Quand les cochons voleront » : When pigs fly
    Cette expression sarcastique est proche de l’expression française « Quand les poules auront des dents ». Elle est utile quand vous pensez qu’un événement a très peu de chances de se produire. Vous pouvez ainsi répondre à votre interlocuteur d’un air dubitatif : « Yes and pigs might fly. »
  7. « Tu mets du rouge à lèvres sur un cochon ! » : You are putting lipstick on a pig!
    En mettant du rouge à lèvres sur un cochon, on réalise des petits changements cosmétiques et superficiels sur un produit en espérant le rendre plus attractif, mais le produit reste très mauvais.
  8. « Mets ton argent là où est ta bouche ! » : Put your money where your mouth is!
    Quelqu’un dit régulièrement qu’il va faire quelque chose et ne le fait pas, comme s’inscrire à la gym ou donner de l’argent à une association humanitaire. On demande alors qu’il passe des paroles aux actes en dépensant son argent pour réaliser ce qu’il dit vouloir faire.
  9. « J’ai une grenouille dans la gorge » : I have a frog in my throat
    L’équivalent de l’expression française « J’ai un chat dans la gorge ». Au concours de l’expression la plus débile, nous gagnons haut la main, car le coassement de la grenouille ressemble beaucoup plus au son émis par une personne enrouée qu’à un miaulement…
  10. « Tiens tes chevaux ! » : Hold your horses!
    Sois patient !

Et voilà, maintenant l'anglais pour vous, c'est clear as spring water.

Source : Je révise mon anglais aux toilettes, Enzo Matthews

Prix : 5,70€ chez PriceMinister

frais de port gratuits sur Amazon
, disponible sur Kindle