T’es même pas à la moitié du mois, et t’es déjà en mode survie. Tu es à découvert, persuadé(e) qu’être à -700€ sur ton compte bancaire n’est pas si dramatique que ça. Mais le problème, c’est que ton banquier n’est pas de cet avis, et qu’il t’appelle tous les jours pour savoir quand est-ce que tu arrêteras de te foutre de sa gueule.

1. « Je suis free-lance, j’attends que ma facture soit validée »

Les joies d’être free-lance, c’est aussi de devoir toujours courir après tes clients pour qu’ils te payent ce qu’ils te doivent. Sauf qu’en attendant, toi t’es à découvert, et ton banquier crise sérieusement, et menace de bloquer ta carte. C’est là qu’il faut que tu fasses preuve de persuasion pour lui faire comprendre que sisi, tu vas bientôt être payé(e), promis, juré.

2. « Mon chat a des goûts de luxe »

« Vous comprenez monsieur le banquier, mon chat ne mange que du saumon sauvage de Norvège. Ça coûte un peu cher, mais vous ne voulez quand même pas que je le laisse crever de faim, non ? Vous voulez vraiment avoir la mort d’un chaton sur la conscience ? C’est moche. »

3. « J’adore payer des agios »

« Les agios c’est la vie, c’est ce qui fait survivre les banques, et moi je suis avant tout un grand défenseur du capitalisme. Sans moi, vous seriez au chômage. Vous pourriez me remercier de vous faire manger chaque mois ».

4. « Fallait pas m’autoriser à avoir un découvert »

La fameuse technique du « c’est pas de ma faute, c’est de la tienne ». Bah oui, s’il ne voulait pas que tu sois à découvert, fallait commencer par ne pas l’autoriser du tout à la base. Et plus il ose se plaindre, alors que tout ça ne serait pas arrivé s’il avait été un peu plus prévoyant.

5. « C’est la faute de François Fillon »

On a pas arrêté de lui dire « rends l’argent » et il a rien rendu du tout le bougre. C’est de sa faute si vous en êtes là, le mec a volé la France, et vous avec.

6. « Je viens juste d’hériter de ma grand-mère, j’vais être plein aux as »

La fameuse technique du « si tu attends encore un peu, tu vas pouvoir voir mon compte avec plein de thunes dedans ». Sauf que votre grand-mère est morte il y a plus de 10 ans, et qu’elle n’avait rien à léguer, à part des vielles fringues qui puent.

7. « Je suis un(e) artiste »

« Monsieur le banquier, créer ça prend du temps, et peut-être que je ne serai même pas reconnu de mon vivant. Mais dites-vous qu’après ma mort, quand mon art sera partout, vous pourrez vous dire que vous avez contribué à tout ça. C’est beau, non ? »

8. « Si vous fermez les yeux sur mon découvert, j’vous offre des chocolats »

La technique du graissage de patte, super idée grandement utilisée par la mafia. Ouais sauf que t’es pas un mafieux, t’es juste fauché, et ton banquier en a rien à foutre de ta boite de chocolat Lidl.

9. « Vous vous trompez de personne »

Faire le mort, ou faire croire que vous avez changé de numéro de téléphone, et prendre une autre voix à chaque fois que votre banquier vous appelle. Vous espérez qu’il y croira, se lassera, et vous foutra la paix. Spoiler: ça ne marche pas.

10. « Je dois sauver le monde d’abord »

Vous devez utiliser tous les moyens en votre possession pour sauver le monde d’une attaque imminente, et ça inclut d’utiliser tous les fonds disponibles sur votre compte, et notamment votre découvert. Déso pas déso, le monde n’attend pas.

Et vous, c’est quoi vos excuses ?