Parfois, pour une raison insondable, on choisit un mec bizarre pour incarner un rôle. Enfin bizarre : pas forcément bizarre par sa tronche, mais bizarre parce que tout ce qu’il incarne va à l’encontre du rôle, parce qu’il existait une myriade d’autres choix beaucoup plus adaptés. Alors on regarde ça avec un peu d’étonnement, et puis on se dit que les réalisateurs devaient avoir leurs raisons.

1. Jonathan Rhys-Meyer ne sait pas jouer au tennis dans Match Point

Je veux bien que l’essentiel du film ne soit pas là mais à partir du moment où l’acteur doit jouer un ancien pro qui donne des cours à des joueurs amateurs, il faudrait quand même un minimum qu’il joue mieux qu’eux et qu’il ne prenne pas sa raquette n’importe comment. Sinon ça met vaguement mal à l’aise. Et puis Rhys-Meyer fait beaucoup trop bourge pour jouer les parvenus.

2. Dustin Hoffman est beaucoup trop vieux pour jouer dans Rainman

Il a 25 ans de plus que Tom Cruise et pourrait donc être son père. Il est évidemment possible d’avoir autant d’écart avec un frère, mais dans ce cas cela signifierait que Cruise aurait constitué des souvenirs du Rainman (Raymond) alors que celui-ci était dans sa trentaine. Bizarre.

3. Olga Kurylenko n'a pas du tout du tout l'air bolivienne dans Quantum of Solace

Fou rire de voir un mannequin de l’Est jouer une Bolivienne. Le truc le moins crédible de l’histoire de la terre.

4. Gael Garcia Bernal a un accent mexicain à couper au couteau dans Carnet de Voyage

Franchement, ils auraient pu prendre un acteur argentin, ça l’aurait foutu moins mal, ou au moins forcer Bernard pardon Bernal à apprendre la diction argentine.

5. Robert De Niro est... Robert de Niro dans Frankenstein

C’est un peu le problème avec Robert de Niro, c’est qu’il est Robert de Niro où qu’il soit et quoi qu’il fasse. Le mec est grimé en créature de Frankenstein et on attend quand même qu’il nous demande si c’est à lui qu’on parle. C’est gênant tout de même.

6. Christopher Lee ne sait pas se battre dans la Prélogie Star Wars

Du coup, tous les combats au sabre-laser ont été faits à moitié en CGI et puent la merde. On se demande un peu à quoi ça servait d’aller déterrer Christopher Lee, probablement perclus de rhumatismes, pour jouer Dooku. Surtout qu’il était désormais, pour les jeunes générations, associé à Saroumane dans le Seigneur des anneaux.

7. Alden Ehrenreich a le charisme d'une huître dans Solo

Il n’y a qu’UN SEUL bon acteur dans toute la trilogie originale, UN SEUL, et il est au service d’un rôle charismatique. Et cet acteur, c’est Harrison Ford. Pourquoi avoir pris un mec sans charisme pour jouer un rôle charismatique ? Et surtout, depuis quand Han Solo avait-il 40 ans dans Un nouvel espoir ? Parce que vu que Ehrenreich a pas loin de la trentaine, on se demande à quand correspond cette jeunesse.

8. Colin Firth dévoile à lui seul la fin du film dans La Taupe

Ok imaginons que vous fassiez un film dans lequel le but du personnage principal est de débusquer un traître infiltré dans les services secrets. Maintenant, imaginons que vous preniez plein d’acteurs de seconde zone (au moins à l’époque de la sortie du film) et DEUX acteurs connus, l’un jouant le personnage principal (Gary Oldman) et l’autre un type qu’on voit pas tant que ça (Colin Firth). A votre avis, qui est le traître ? Colin Firth qui aurait accepté de jouer un tout petit rôle ou l’un des autres acteurs pas très connus ? Pas bien malin.

9. Samuel L. Jackson fait du Tarantino dans la Prélogie Star Wars

Au bout d’un moment les punhclines Kangol de Samuel L. Jackson ont fini par s’autoparodier. Dans Kingsman, c’est très bien, dans Star Wars, c’est dommage.

10. Gilles Lellouche dans Ne le dis à personne

« Ouais Michel, faut que je trouve quelqu’un pour jouer le mec un peu racaille dans Ne le dis à personne… » « Ah ouais ? Bah écoute Guillaume, là comme ça, je vois pas dans ta bande de pote qui pourrait faire l’affaire. » « Gilles Lellouche ? » « Banco ! Grave ! »

Pardon ?

J’aurais pu les jouer, tous ces rôles, moi.

Via : Cracked