remus
Crédits photo (creative commons) : sebastiagiralt

Romulus et Rémus,Tarzan, Mowgli, la culture populaire est souvent confrontée au mythe de l'enfant sauvage qui dérange autant qu'il fascine. Entre le fantasme de liberté totale et le dénuement affectif complet, entre un retour salvateur à l'état naturel de l'homme et une régression un peu effrayante, les histoires de ces enfants sauvages parsèment l'actualité de manière régulière. Une fois mis de côtés les fake évidents et les légendes urbaines, restent quelques cas passionnants, qui convoquent la question de l'inné et de l'acquis, de l'importance de la société dans l'épanouissement et de la nature première de l'homme.

  1. Peter, l'enfant sauvage d'Hamelin
    En 1725, dans les bois bordant la ville allemande d'Hamelin est aperçue une étrange silhouette : il s'agit d'un enfant d'une douzaine d'années, nu et recouvert de terre. Il se déplace à quatre pattes et se réfugie dans les arbres quand on l'approche. Baptisé Peter, l'enfant sauvage qui se nourrit d'herbe et de feuilles fait parler de lui et est remarqué par le roi de Grande-Bretagne George I qui l'emmène vivre avec lui à sa cour. Il sera ensuite emmené dans une ferme où il finira paisiblement ses jours. Aujourd'hui, on pense que Peter aurait été abandonné à la naissance à cause d'une maladie chromosomique, le syndrome de Pitt Hopkins.
  2. Marie-Angélique le Blanc, une indienne en Provence
    Marie-Angélique le Blanc ou "la fille sauvage de Songy", est une jeune femme qui aurait survécu en forêt pendant près de 10 ans, entre 1721 et 1731. Si son âge reste flou, on estime qu'elle était âgée de 11 à 19 ans lors de sa capture. Jeune amérindienne de la tribu des Renards, elle serait née en Louisiane Française (aujourd'hui Wisconsin) avant d'être envoyée en tant qu'esclave en France. Elle s'échappe alors que son bateau accoste en Provence et mettra à profit toutes les techniques de survie de sa tribu pour subsister dans les bois. Retrouvée à l'autre bout de la France dans un état de régression mentale avancée, elle finira cependant par s'intégrer tout à fait à la société, écrivant même ses mémoires.
  3. Hadara, l'enfant-autruche
    Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, plusieurs sources différentes affirment que l'histoire d'Hadara est véridique. Le garçonnet de 2 ans aurait été perdu par sa famille en plein milieu du désert du Sahara et fut recueilli par... un groupe d'autruches. Dix ans plus tard, il est repéré puis capturé avant d'être retourné à sa famille. Si on sait qu'Hadara a trouvé une femme et fondé une famille, on ignore cependant s'il court plus vite que la moyenne.
  4. Marcos Rodríguez Pantoja : lobos hermanos
    Marcos Pantoja est né en Espagne en 1946. Pendant 7 ans il vit dans la pauvreté avec son père et sa belle-mère avant d'être vendu à un berger itinérant. Ils se rendent dans une vallée perdue de la Sierra Morena mais le berger meurt rapidement et Marcos se retrouve seul. Il passe douze années (de 1953 à 1965) en isolement total, au milieu d'une meute de loups, ses frères, sans contact avec aucun autre être humain. Revenu à la civilisation, Marcos ne s'est jamais véritablement adapté à la société. Plusieurs films et documentaires lui ont été consacrés.
  5. Vicente Caucau, le puma du Chili
    Été 1948, les habitants d'un petit village chilien constatent la disparition répétée d'oeufs et de poulets (normal en cas d'attaque de pumas) mais aussi, et c'est plus étrange, de sucre et de fromage. Les policiers se lancent à la poursuite de l'animal et l'encerclent. Et là surprise, au milieu du buisson se trouve un enfant d'une douzaine d'années. Il aurait survécu plusieurs années dans la montagne, notamment grâce à une femelle puma qui l'aurait allaité.
  6. Genie, la rescapée d'Arcadia
    Genie est une fillette à l'histoire particulièrement horrible. Elle a passé les 13 premières années de sa vie séquestrée par ses parents dans une petite pièce, attachée à une chaise ou à son lit. Elle avait interdiction d'émettre le moindre bruit, n'était nourrie que partiellement (uniquement de la nourriture pour bébé) et son père interdisait à sa mère et à son frère de lui parler. Son calvaire est relaté en détail dans un carnet tenu par le père lui-même. Un homme malade qui finira par se suicider quand les services sociaux découvrirent sa fille. L'histoire de Genie est à découvrir dans le documentaire Secret of a Wild Child.

    genie
    source photo : Secret of a Wild Child
  7. Robert, l'enfant-singe
    En 1985 en Ouganda, un groupe de soldat aperçoit un enfant au milieu d'un groupe de singes. Quand ils cherchent à le récupérer, l'enfant se débat violemment et les singes le défendent. Les soldats seront obligé d'en tuer certains pour se saisir de l'enfant. Il s'agit de Robert, un garçon de 6 ans qui vient de passer 3 ans en pleine nature après avoir perdu ses parents pendant la guerre civile, en 1982. Malgré son retour parmi les hommes, l'enfant ne parvînt jamais à apprendre à parler ou à marcher correctement.
  8. Oxana Malaya, Ukrainienne canine
    Oxana n'est âgée que de 3 ans lorsqu'elle est malencontreusement "oubliée" dehors par ses parents alcooliques. La nuit, en Ukraine, il ne fait pas particulièrement chaud, et la fillette trouve refuge dans un abris sommaire où vivaient les chiens de la famille. Personne ne venant la chercher ni la réclamer, Oxana reste là, au chaud, et grandit avec les animaux. Il faudra attendre 5 ans, en 1991, avant qu'un voisin ne prévienne les autorités, les informant qu'un enfant vivrait dans la rue au milieu des chiens. Aujourd'hui, Oxana a fait énormément de progrès, et si elle vit toujours dans un centre pour handicapés mentaux, elle est capable de s'exprimer et de se comporter comme un être humain.

    oxana
    source photo : eteignezvotreordinateur
  9. Lyokha, le loup russe
    Le cas de Lyokha est particulièrement intéressant de par sa contemporanéité et son issue romanesque. En 2007, des villageois du nord de la Russie découvrent un enfant au milieu d'un terrier fait de branches et de feuilles. Il est nu, agressif et incapable de communiquer. Il est aussitôt envoyé dans un hôpital moscovite pour être examiné. Les médecins sont choqués par son attitude sauvage, sa démarche, ses dents acérées ainsi que ses ongles de pieds, plus proches de griffes bestiales. Baptisé Lyokha, il est nourri, douché et... et c'est tout. Il parvient à s'échapper juste après sa capture. Personne ne sait ce qu'il est devenu.
  10. Victor de l'Aveyron
    Impossible de faire ce top sans évoquer le cas le plus connu, l'enfant sauvage par excellence, Victor de l'Aveyron, même si la véracité de son histoire n'est pas totalement avérée. Aperçu en 1877 dans le Tarn, l'enfant sauvage est capturé 2 ans plus tard. Il ne communique pas, ne mange que des légumes crus, et s'échappe au bout d'une semaine. Il sera de nouveau capturé et envoyé à Paris où il est étudié comme un animal de foire. Durant de longues années, un médecin, Jean Itard, tentera de l'éduquer et de lui apprendre à parler, sans succès. L'historie de Victor inspirera plus tard François Truffaud pour son film l'Enfant Sauvage.

    l_enfant_sauvage_1969_portrait_w858
    source photo : premiere

Et vous, vous préférez être élevés par des autruches ou des pumas ?

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :