On parle toujours DU gel hydroalcoolique, comme s’il s’agissait à chaque fois du même produit dans les flacons. Pourtant, après quelques mois d’utilisation intensive, principalement dans les magasins et les transports, on se rend compte qu’il y a bien PLUSIEURS types de gels hydroalcooliques. Et, bien sûr, comme à chaque fois qu’il y a plusieurs versions de quelque chose, il y en a certaines qui sont bien à chier. Voilà la liste des gels que tu as forcément déjà croisés sur ta route ou qu’on t’a forcé à utiliser dans les magasins.

1. Le gel hydroalcoolique bien sous tout rapport

On commence par le plus normal de la liste, celui qui n’a aucun problème, qui a une bonne consistance, une odeur pas trop violente et qui ne te laisse pas une sensation bizarre sur les mains. Généralement, c’est celui que tu trimbales avec toi dans un petit flacon, et c’est le seul bon gel que tu utilises. Le pire est à venir.

2. Celui qui crée une pellicule huileuse dégueulasse sur toute ta main

En le mettant, tu as l’impression qu’on s’est trompé et qu’on t’a refilé par erreur une dose de savon pour les mains. Sauf que là, tu n’as pas de quoi te les rincer, et tu te retrouves avec un truc mi-huileux mi-poisseux qui te recouvre les doigts. C’est de loin la pire sensation du monde (l’amputation arrive seulement en deuxième place, oui oui).

3. Celui qui est aussi liquide que de l'eau et qui coule entre tes doigts

Dans « gel hydroalcoolique », il y a le mot « gel », soit un truc qui est quand même censé être un peu plus solide que de l’eau (oui on sait, l’eau peut être solide quand elle gèle, lâchez-nous la grappe les petits chimistes). Là, le « gel » est tellement liquide qu’on en fout autant par terre que sur nos mains. Généralement, il se dissout aussi très vite, si bien qu’il faut au moins 2 ou 3 doses pour être sûr de s’être correctement désinfecté. C’est pas le pire gel de la liste, mais il est quand même bien relou.

4. Celui qui rend tes mains sèches sur 12 générations

Celui-là, au bout de 2 utilisations, tu commences à avoir les mains sèches. Au bout de 5 utilisations, elles pèlent. Au bout de 12 utilisations, tu es admis.e au centre des grands brûlés pour une greffe de peau. A la limite, vaut mieux choper le Covid (non).

5. Celui qui est plein de paillettes

Si tu savais pas qu’on pouvait rendre la lutte contre les virus et bactéries sexy, maintenant c’est le cas. Bon, tu comprends toujours pas l’intérêt, mais tu sais que ça existe, et au fond de toi tu te dis que c’est un peu magique que les paillettes disparaissent au contact de ta peau.

6. Celui qui a l'air de ne tuer que 32,3% des bactéries

Quand tu le regardes, avec son flacon d’une langue inconnue arborant une image de virus souriant, tu sais que ce gel hydroalcoolique là n’a pas franchi tous les tests officiels avant d’arriver jusqu’à toi. Il élimine vite fait la grippe et environ 1 virus de la gastro sur 2, mais pour tous les autres miasmes, c’est journée portes ouvertes.

7. Celui qui sent l'alcool et te rappelle un peu trop ta cuite de la veille

Il te pique le nez, fait pleurer tes yeux, te rend temporairement aveugle, et surtout fait violemment remonter les shots de vodka-grenadine que tu t’es enfilé 8 heures plus tôt. Au moins, celui-là, on sait qu’il ne laissera passer aucun microbe.

8. Celui qui est vide et la bouteille est tellement dégueulasse que tu te dis qu'elle doit être recouverte des miasmes de 800 personnes

Il vaut même mieux éviter de le fixer du regard, car tout contact visuel avec ce flacon est susceptible de te transmettre des maladies qu’on croyait pourtant disparues, comme la variole, la diphtérie ou la coqueluche. Il est pire qu’une barre de métro parisien.

9. Celui que t'as jamais ouvert

Tu l’a acheté beaucoup trop cher à l’époque de la pénurie et du coup tu gardes pour une grande occasion (genre les 18 ans de ta fille). A la revente, il vaut que dalle, genre à peine 50 centimes sur Vinted, mais pour toi il a une signification symbolique beaucoup plus grande.

10. Celui que t'as fait toi même en suivant un tuto youtube

T’étais très content de faire du Do It Yourself, mais le problème c’est que tu t’es aperçu qu’il faisait tomber les ongles donc tu t’en sers pour allumer le barbecue. Ça donne un goût chelou aux brochettes, mais tu es contre le gâchis donc pas question de le vider dans l’évier (ce qui entraînerait probablement la mort de milliers de poissons).

11. Celui qui est devenu un placebo parce que tu rajoutes de l'eau depuis deux mois quand il est presque fini

Des petits malins diront que le virus, il est surtout dans ta tête, mais toi t’y crois à ton produit miracle. Tu le ranges dans ton sac, juste à côté de cette fiole d’eau provenant de la source de Lourdes. Tes deux petits trésors.

Lis aussi le top des tweets sur le gel hydroalcoolique, ils sont désinfectants de rire. On te conseille aussi le top des trucs à savoir sur les virus, et des astuces pour nettoyer ton téléphone, parce que ça c’est toujours bien dégueu.