A peine la troisième saison de la série est lancée sur Netflix qu’un malheureux assistant de repérage a été tué au Mexique. Ça donne la désagréable sensation que la réalité qui avait rejoint la fiction est revenue à la réalité. Bref, condoléances. Pourtant si la série est excellente est saluée pour son réalisme historique, le fils d’Escobar, Sebastian Marroquin n’est pas du même avis et a relevé quelques inexactitudes.

1. Pablo Escobar n'avait pas une moustache aussi fournie

Bon là c’est juste mon avis. En regardant quelques photos de Pablo Escobar, je trouve quand même qu’on a collé à l’acteur brésilien Wagner Mourra un paillasson sur la tronche alors que Pablo était déjà souvent rasé et n’avait pas de toute façon une moustache aussi drue. Alors Netflix, qu’est-ce que t’as à dire de ça ? Tu crois pas que j’ai vu clair dans ton petit jeu ?

Source photo : Giphy

2. La mère de Pablo Escobar l'aurait trahi et se serait comportée un peu comme une bâtarde IRL

Elle se serait en effet alliée à son autre fils Roberto, et n’a pas du tout pris la famille de Pablo sous son aile comme la série semble le prétendre. Bref c’était une chienne du bitume ASKIP. Et même qu’elle n’est jamais partie en Allemagne avec belle-fille et petits-enfants.

3. Pablo Escobar était fan de la Corporación Deportiva Independiente Medellín et non de l'Atlético National

Alors que c’est l’inverse qui est montré dans la série. Or comme ces deux clubs de foot colombiens sont rivaux, c’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. En l’occurrence le fils Escobar s’est offusqué de cette erreur fondamentale. En effet, s’il avait été vraiment fan de l’Atlético National, il aurait peut-être fait plutôt du trafic de peluches.

Source photo : Giphy

4. Carlos Henao n'a trempé dans aucune activité illégale

Le beauf’ de Pablo, Carlos Henao, est présenté comme un narco-trafiquant criminel. Or, d’après le fils Escobar, le gars était plus honnête que la plus honnête des plus honnêtes de toutes tes copines. Bon, qui dit vrai, qui dit faux ? Difficile à savoir.

5. Ce sont les frères Castaño qui ont créé Los Pepes et non la CIA

Et il l’aurait fait avec la complicité du Cartel de Cali et des autorités colombiennes.

6. Pablo Escobar aurait fini sa vie tout seul comme une merde

Alors qu’on le montre entouré de ses coupains gangsters. Mais en fait tout le monde avait déjà été buté ou s’était barré donc grosse lose pour la fin de Pablo.

7. Le cavale de Pablo Escobar et sa famille n'a pas du tout été vécue dans le grand luxe

Au contraire, les gars étaient en dèche dans des taudis tout pourris. Malheur pour eux quoi.

Source photo : Giphy

8. Horatio Carillo n'a pas du tout existé

Celui qui est présenté comme le leader des forces colombiennes chargé de défoncer Escobar n’a pas existé en vrai. Cela dit, tout semble indiquer qu’il a été inspiré du Colonel Hugo Martinez (en chair et en os) chargé des mêmes fonctions.

9. La vraie femme de Pablo Escobar n'avait rien à voir avec Tata

Déjà de base parce qu’elle ne s’appelait pas Tata mais Maria Victoria Henao Vallejos.

10. Escobar n'avait rien contre la ville de Cali en fait

A vrai dire, sa femme et plusieurs membres de sa famille étaient originaires de Cali ce qui l’empêchait naturellement d’avoir la moindre amertume sur cette ville présentée comme la concurrente principale de Medellín. De la même façon qu’il est faux de croire que les cartels de Cali et de Medellín se partageaient le marché américain, en réalité la demande américaine était telle qu’une seule organisation trafiquante ne suffisait pas à y répondre.

Source photo : Giphy

Bon, tout ça n’empêche évidement pas de voir la série qui reste de qualité et quand bien même elle serait parfois inexacte elle offre un roman aussi passionnant que flippant que le trafic de drogue en Colombie.

Source :

Première

Welovebuzz