On voit bien souvent la presse relayer des propos racistes de personnalités connues de tous, mais c’est parfois les rédactions elles-mêmes qui sont à l’origine des polémiques. Entre Unes « maladroites » (non, pas maladroites, racistes) ou articles carrément déplacés, on vous présente un petit florilège des dérapages de ces dernières années.

1. Alerte jaune !

Après sa Une portant sur l’épidémie de coronavirus « Alerte jaune », le Courrier Picard s’est excusé. La rédaction a tenté de s’expliquer, plaidant que la Une était à prendre « au sens colorimétrique, à savoir dans une gradation du jaune au rouge, et voulait donc signifier qu’il ne fallait pas sur-réagir à cette épidémie ». Mais bien sûr.

View this post on Instagram

Michel Leeb redac chef du jour chez @courrierpicard

A post shared by AJUSTETITRE (@ajustetitre) on

2. La délinquance par nationalité

Le Progrès, quotidien de la région Rhône-Alpes, a publié en 2014 un petit guide pour connaître les nationalités ou groupes sociaux associés aux différents délits. On est ravis d’apprendre que les cambriolages sont plutôt assurés par les Géorgiens et les Albanais, tandis que les « groupes des cités, toxicomanes et autres » s’occupent des braquages. Lourd.

3. Omar Sy "frise le ridicule"

En 2015, Omar Sy est en tournage pour le film « Chocolat ». Dans un article, le magazine Voici a critiqué sa coupe afro, la qualifiant de « terrifiante ». La rédaction rajoute que c’est « une boule à la Jackson Five qui devrait faire rire les enfants ». Très classe.

4. Pourquoi il est difficile de se faire des amis chinois

Un titre plus que déplacé de Courrier International, avec en supplément cette super intro : « Et si on parlait d’amitié ? Combien d’amis avez-vous ? Et si vous êtes chinois, combien d’entre eux sont étrangers ? Je parie qu’ils ne sont pas nombreux ! ». On adore les généralités.

5. Délinquance, le plan de lutte contre les jeunes Roumains

À la rédaction du Parisien, on ne lutte pas contre la délinquance mais directement contre les Roumains, et surtout contre les jeunes tant qu’à faire.

6. Sakho blanchi

Certains diront qu’on a juste l’esprit tordu. Fort est de constater que le choix de titre est tout de même pas ouf.

7. Copains come cochons

« Le curé et l’imam sont copains comme cochons ». Parce que les jeux de mots pourris sur les religions, y en a jamais assez.

View this post on Instagram

Ouhlala terrain glissant #balancetonporc

A post shared by AJUSTETITRE (@ajustetitre) on

8. Black Friday

Le mois dernier, le journal italien Corriere dello Sport a fait polémique avec sa Une plus que maladroite sur la rencontre Inter Milan – AS Rome : une photo de Romelu Lukaku et Chris Smalling avec la légende « Black Friday ». Les deux clubs ont manifesté leur colère sur les réseaux sociaux mais le quotidien s’est justifié en parlant d’une « éloge à la différence » et a refusé de s’excuser.

9. Nos nouvelles gazelles

Un titre raciste + sexiste (combo de l’enfer) pour L’Illustré, magazine suisse. D’après la rédaction, les jeunes athlètes sont leurs gazelles et « courent aussi vite qu’une tempête de sable ». Ah.

10. Le coronavirus chinois

Comme apparement le racisme anti-chinois fait rire les foules, un dessinateur a profité de l’actualité Coronavirus pour dessiner une caricature très dégradante. Le texte dans la bulle de BD ne relève pas le niveau.

Bonne lecture.