Crédits photo (creative commons) : Zoltán Horlik

http://www.peron.be/DisplayPage.asp?Pageid=178

Après les perles du Pôle Emploi, celles des bacheliers et de Facebook, il était logique que les assureurs soient mis à l'honneur à leur tour, vues les belles perles qu'ils voient défiler à longueur de déclarations de sinistres. Voici donc un top 100% couvert par votre assurance.*

  1. Le piéton ne savait plus par où passer, alors je suis passé dessus : la loi de la jungle.
  2. Mon mari est pour le moment décédé : ne crions pas victoire trop vite, on sait jamais...
  3. Si vous n'augmentez pas mes prestations, je vais être obligé de recommencer à travailler : et ça c'est pas sympa.
  4. En regagnant mon domicile, je me suis trompé de maison et je suis entrée dans un arbre qui ne m'appartenait pas : la vie, ça se joue à peu de choses...
  5. J'étais bien à droite et en me croisant, l'adversaire qui prenait son virage complètement à gauche m'a heurté et maintenant, il profite de ce que j'avais bu pour me donner tous les torts. Honnêtement, est-ce qu'il vaut mieux être saoul à droite ou chauffard à gauche ? Il faut tout de même raisonner...: droite ou gauche, au volant aussi il faut choisir.
  6. C'était jour de verglas. Je circulais très lentement dans ma voiture, quand le piéton m'a doublé à toute vitesse, par la droite et sur les fesses: supprimons les piétons, ces chauffards des trottoirs.
  7. Seule l'autopsie pourra dire si l'homme est encore vivant: un peu tard certes, mais elle pourra le dire.
  8. Dès que l'homme fut abattu, nous avons pu procéder à son interrogatoire: mais il préféra garder le silence, ce salaud.
  9. Pour l'instant, je n'ai aucune assurance chez vous, sinon celle de votre considération distinguée: la courtoisie, c'est la base de tout.
  10. J'ai été heurté de plein fouet par un poteau électrique: les poteaux électriques sont d'une rare violence...
  11. Ils m’ont trouvé 2,10 grammes d’alcool danss le sang. Sur 6 à 8 litres de sang qu’on a dans le corps, vous avouerez que ce n’est pas tellement.
  12. J’ai été éjecté de ma voiture au moment où elle a quitté la route. Des vaches égarées m’ont retrouvé plus tard dans le fossé: ne jamais sous-estimer les capacités bovines.
  13. J’avoue que j’ai traversé le carrefour sans regarder s’il venait quelqu’un. Mais j’étais passé à ce même carrefour moins d’une heure plus tôt et il n’y avait personne.
  14. J’ai lu dans mon contrat auto que vous ne remboursiez pas les frais en cas de conduite en état d’ivresse. Je suis prêt à payer ce qu’il faudra pour faire supprimer ce paragraphe.
  15. Je vous témoigne mon grand mécontentement. Vous mettez tellement de temps à me rembourser mes accidents que c’est toujours avec celui d’avant que je paye les dégâts de celui d’après. N’est-ce pas que ce n’est pas sérieux?

*offre soumise à conditions écrites en tout petit ça vous apprendra à ne pas tout lire avant de signer.

Source : Gilray.ca