Tu détestes perdre. Tu es nul au Time’s up. Dès lors, tu t’apprêtes à passer un très très mauvais moment dans les minutes qui viennent. Heureusement, Topito est là pour te tirer de ce mauvais pas.

1. Choisir un partenaire avec qui tu partages une culture commune

Parce que si tu dois faire deviner Jean-Pierre Foucault à un étudiant indien, tu risques quand même de pas mal galérer. Surtout qu’indien vaut mieux que deux tu l’auras.

2. S'entraîner au mime en prenant des cours de théâtre pendant 25 ans

Ca peut être très très très utile quand il faut mimer le cosmos, par exemple, ou l’existentialisme, ou encore anticonstitutionnellement, ou encore le b-a-ba, ou encore décérébré, ou encore…

Source photo : Giphy

3. Dans la première phase, faire des phrases hyper claires et construites, sans stresser

Si tu commences à te lancer dans un « alors c’est un truc en fait c’est utile pour faire des machins parce que comment on dit bidule bidule, attends… » tu vas échouer comme un bateau en mer du nord par gros temps. Mieux vaut prendre deux secondes de réflexion et énoncer clairement la chose.

4. Dès le premier tour, retenir avec ton partenaire les devinettes des autres joueurs avec des mots-clés

S’il faut deviner Chirac, convenez ensemble d’un mot qui le résumera : président, par exemple. Cela permet d’établir des repères communs. Voire des repères Everett.

5. Mimer le mot-clé

Ce qui empêchera l’équipe adverse de deviner ce que vous mimez si jamais vous échouez. Parce que si vous mimez Chirac, tout le monde va trouver, sauf l’étudiant indien ; alors que si vous mimez un camembert Président, vous avez toutes vos chances.

6. Tricher

Le plus simple, pour tricher, est de récupérer les cartes des autres pour les intégrer à ton tas. Quelle que soit la performance de ton équipe, tu auras à la fin plus de points que les autres. Et ouais mon gars.

7. Saboter le jeu en faisant un bruit de fond continu et en gigotant dans tous les sens

Uniquement quand c’est aux autres de jouer, cela va de soi. Ou alors c’est que tu as des envies suicidaires.

8. Faire deviner les mots compliqués en deux parties

Si tu dois faire deviner le mot « malicieux », par exemple, tu peux le découper en « contraire de bien », « contraire de rugueux », « l’endroit où les oiseaux volent au pluriel ». Ca ira plus vite que de faire : « un peu coquin, mais plus méchant. »

Source photo : Giphy

9. T'entraîner en matant des épisodes de Pyramide

Tu peux aussi aller vers Qui est qui pour te faire un petit kiff, mais ça n’aidera pas.

10. Changer le timbre de ta voix quand c'est un objet ou un personnage

Selon un code préalablement décidé. Histoire d’orienter immédiatement le devineur vers le bon schéma de pensée.

Sinon on se fait une petite partie de Monopoly et on n’en parle plus, hein.